************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHESé DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

lundi 28 février 2011

Le Phare: tirs nourris au bord du fleuve, un commando mystérieux chez Joseph Kabila

Radio Okapi
01/02/2011

Journal Le Pahare du 28/02/2011.

Revue de presse du 28 février 2011

L’attaque armée contre la résidence du président Joseph Kabila est à la une des journaux parus ce lundi à Kinshasa.

Le Phare: tirs nourris au bord du fleuve, un commando mystérieux chez Joseph Kabila
Le Phare rapporte que le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende Omalanga, est intervenu à deux reprises sur le plateau de la télévision nationale au cours du match de la Champion’s League d’Afrique entre V. Club et Ocan View de Zanzibar.
Lambert Mende a adressé son message en français et en lingala, précise le quotidien pour dire que six assaillants ont été tués, plusieurs autres ont été arrêtés, que la vie du chef de l’Etat n’est pas en danger et que la situation est sous contrôle.
Le Phare écrit dans les mêmes colonnes que le ministre Mende a laissé entendre que des enquêtes sont ouvertes au niveau des services de sécurité et de la justice pour connaître les tenants et les aboutissants de cette attaque armée.
Le journal rappelle néanmoins qu’il y a presque un mois, un commando tout aussi mystérieux avait attaqué l’aéroport international de la Loano, à Lubumbashi. Ce qui s’est passé à Kinshasa comme à Lubumbashi appelle une rapide clarification en cette année électorale pour la RD Congo, conclut Le Phare.

souligne également le mystère de l’attaque de la résidence de Joseph Kabila et fait observer, concernant justement les enquêtes, que dans un passé récent, plusieurs dossiers n’ont jamais abouti. Exemples: feuilleton Eric Lenge, des affrontements entre les militaires de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba et ceux des FARDC en 2006.

dimanche 27 février 2011

RDC: attaque de la résidence du président Kabila à Kinshasa, 6 assaillants tués

AFP - Publié le 27/02/2011 à 19:12

Des hommes armés "non identifiés" ont attaqué dimanche à Kinshasa la résidence où se trouvait le président congolais Joseph Kabila mais ont été repoussés avant d'atteindre la demeure par la garde républicaine qui a tué six assaillants.

Il s'agit de la première menace sérieuse contre le président Kabila, 40 ans en juin prochain, depuis son accession à la tête de la République démocratique du Congo (RDC) en janvier 2001, après l'assassinat de son père, Laurent-Désiré Kabila, dans une autre résidence présidentielle  de Kinshasa.

Décès de Chebeya : le procureur n’a pas fait le constat à Mitendi

Par Donatien Ngandu Mupompa
Le Potentiel
27/02/2011

Contrairement à la loi, un officier de police a enlevé le corps de Floribert Chebeya en date du 2 juin 2010 pour la morgue, sur instruction du bourgmestre, malgré le contre-ordre de l’Agence nationale de renseignements (ANR).

Avant-hier jeudi 24 février 2011, le procès qui oppose le ministère public aux assassins présumés de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana s’est déroulé en chambre foraine à l’Inspection générale de la police et à Mitendi, un quartier situé à une vingtaine de kilomètres de Matadi-Kibala, dans la commune de Mont Ngafula.
A l’audience de Mitendi, quatre renseignants ont fait leurs dépositions : M. Mbala Ndonzuau, alors chef de quartier, le bourgmestre Saya, le commissaire de police Mukendi Myembi et le commissaire principal Ngole Ngoy.

Kinshasa: des coups de feu aux environs de la résidence présidentielle

Radio Okapi
27/02/2011

Boulevard du 30 juin à Kinshasa, décembre 2010.

Des coups de feu ont été entendus ce dimanche 27 février en début d’après-midi dans les environs de la résidence du chef de l’Etat, derrière le Grand Hôtel Kinshasa, dans la commune de la Gombe. Ces détonations ont perturbé les activités dans ce secteur. Certaines personnes habitant ce quartier n’ont pu accédé a leurs résidences à cause des barrières érigées sur toutes les issues vers la résidence du chef de l’Etat.

« Na wewe », BHV burundais

Pour ceux qui n'ont pas vu le film, rediffusion ce mercredi 02 mars 2011, à 22 h 30 sur la Une, précédé à 21 h 55 de l'émission  "Tout ça ne nous rendra pas le Congo" qui nous reparlera du génocide Rwandais.
 
Le film belge concourt pour l’Oscar du meilleur court

Présenté en avril dernier au Festival international du court-métrage, à Bruxelles, "Na wewe", du Belge Ivan Goldschmidt, concourra ce dimanche soir à Los Angeles pour l’Oscar du meilleur court-métrage. .... En 1994, à l’ombre du génocide rwandais, le Burundi traverse lui aussi sa guerre communautaire. Hutus et Tutsis s’entretuent. Au milieu du chaos, un agronome belge, Jean-Luc Pening, se ramasse une balle, qui lui traverse le cerveau, le rend aveugle mais ne le tue pas.
C’est son drame qui va être à l’origine, une quinzaine d’années plus tard, du film "Na wewe "(« toi aussi », en kirundi). Inspiré par l’histoire de Jean-Luc Pening, Ivan Goldschmidt part tourner au Burundi ce mini-psychodrame. Qui vire sous sa caméra à la comédie picaresque et à l’humour absurde… non sans adresser un clin d’œil aux conflits communautaires du plat pays.


Revue de la Presse Congolaise de ce samedi 26 février 2011

Digital Congo
 26/02/2011

Voici quelques titres dominant l’actualité en République démocratique du Congo, dans les lignes qui suivent.

« Processus électoral en Rdc : Duo Ngoy Mulunda-Jacques Ndjoli pour diriger la Ceni », c’est le principal titre à la Une du journal LA REPUBLIQUE, dans sa livraison du jour. Selon les informations reçues par ce journal, outre les deux premiers postes, les autres postes sont repartis de la manière suivantes :
Rapporteur : Me Flavien Misoni,
1er Rapporteur adjoint : Mme Elyse Muhimuzi,
2ème rapporteur adjoint : Mme Carole Kabanga, Questeur : Laurent Ndaye,
Questeur adjoint : Matthieu Mpita.

Manifestations de l’Opposition à Paris : « Qu’on arrête de prendre les Congolais de la diaspora pour des moutons »

 Digital Congo
26/02/2011

Le Pprd France dénonce l’intox et la manipulation des consciences de certains membres de l’Opposition en Europe alors que les Congolais au pays ou ceux qui en reviennent, reconnaissent sans distinction que le visage du Congo se métamorphose.
La critique est aisée mais l’art est difficile dit le dicton. Quand bien même on accepte que la libre opinion puisse se manifester dans des conditions démocratiques, il convient toutefois de rejeter tout discours terroriste.
En effet, certains groupuscules sur la place de Paris, de Londres ou de Bruxelles confondent aisément le droit à l’information à l’intox et dérivent de manière désinvolte à la manipulation des consciences.
Pour éviter cette prise en otage des honnêtes gens par des séides aux buts avoués de tronquer la vérité, le PPRD France en appelle au libre arbitre de tout un chacun et recommande le discernement pour ne pas servir d’article du fonds de commerce à ces vendeurs de mensonges et d’illusions.

samedi 26 février 2011

Un fou noir au pays des « articles 60 »

Lu pour vous dans Références du 26 février 2011.
Ils sont chômeurs de longue durée, émargent au CPAS et ont peu d’espoir de réinsertion. Le conteur Pie Tshibanda les aide à remettre le pied à l’étrier.

Reportage.
Ixelles, presque 9 h. Nous sommes à Cap Emploi, le service de réinsertion du CPAS de la commune bruxelloise. La salle de formation au sous-sol commence à s’animer. Quelques participants se refilent des tuyaux pour appeler l’étranger moins cher. Tous attendent le formateur du jour : Pie Tshibanda, le conteur et auteur du spectacle Un fou noir au pays des Blancs. Depuis 2006, il vient régulièrement animer un atelier autour de ces questions : « 1. Comment vous présenter et vous comporter pour donner envie à l’employeur de vous engager ? 2. Au cas où l’on ne vous engagerait pas, comment vous présenter ailleurs ? » Ces thèmes vont être utiles : d’ici peu, lespart.icipants entament leur art.icle 60 (lire ci-dessous). Pour certains, c’est la porte d’accès vers une meilleure situation. Pour d’autres, celle de la dernière chance.

"Billy les Kids" "Laissez cours à l'expression, laissez cours à la liberté les kids, mes frères"Papy Maurice Mbwiti

Lu pour vous sur le site d'Africultures

Proche d'un coup de gueule poétique ou d'un slam provocateur, cet inclassable texte est une manière pour son auteur, Papy Maurice Mbwiti de démontrer que "les événements qui se passent en Afrique ne nous laissent pas indifférent". Africultures n'est pas resté indifférent non plus à cette bombe textuelle que nous vous livrons sans fard ni retouche.

Glissé comme du shit en taule, le mot est passé entre les doigts et les bouches du peuple : "Dégage !"

Et enfin il a cédé, il a cédé comme son frère, oui après dix huit jours de grogne sociale, il est enfin parti, il a bien dit qu'il mourrait dans son pays de naissance, et ben paix à son âme !

Encore peu il serait Pharaon, parce qu'il cherchait une sortie honorable, une sortie avec une porte de dignité, mon œil, en avait-il encore de cette soit disant dignité ?


Le viol, une arme de guerre au Congo

Africultures
26/02/2011

Documentaire à voir ce dimanche 27/02/2011 sur ARTE à 5 h 00

À l'hôpital local de Bukavu, capitale de la province congolaise du Sud-Kivu, la réalisatrice a accompagné quatre semaines durant des femmes victimes de viol. Car même si la guerre civile est officiellement terminée, elle a laissé des traces douloureuses dans les têtes et les corps.

Qu'ils appartiennent à des bandes de Hutus réfugiés au Congo en 1994 après le génocide au Rwanda ou à diverses milices opérant des razzias pour se fournir ensuite en armes, nombreux sont les hommes qui ont fait ou font encore violence à des femmes. Les victimes sont aujourd'hui soignées à l'hôpital Panzi de Bukavu. Elles ont subi des viols répétés et des tortures, certaines ont été enlevées et emmenées comme esclaves sexuelles dans des camps de combattants. Bébés, fillettes ou grands-mères, peu importe l'âge, rien ne pouvait arrêter la fureur et le sadisme des bourreaux. Après avoir été soignées et avoir bénéficié d'un soutien psychologique à l'hôpital, la plupart des femmes redoutent le moment de regagner leur village, car les exactions et les humiliations qu'elles ont subies ont souvent eu lieu devant leur famille ou leur communauté. Par ailleurs, la richesse de la République démocratique du Congo en minerai - or et surtout casserite et coltan très prisés dans la fabrication de composants électroniques pour l'informatique et l'aéronautique - provoque des trafics illégaux permanents, pratiqués par des groupes incontrôlés qui rançonnent et violent des villageois. Dans ce documentaire trois femmes témoignent : Ndamosu M'Buefuh, 70 ans, violée plusieurs fois, dont le mari et les cinq enfants ont été assassinés ; Ntakobajira M'Bisimwa, 30 ans, qui a été esclave sexuelle dans un camp de rebelles ; Noella M'Mburugu, 18 ans, qui a subi pendant trois ans des sévices sexuels et à qui on a enlevé le fils

Kinshasa: plaidoyer de l’Unicef en faveur de la jeunesse congolaise

Radio Okapi
25/02/2011

Le fond des Nations unies pour l’enfance (Unicef) appelle la communauté internationale à redoubler les investissements dans la jeunesse congolaise. C’est l’une des recommandations contenues dans son rapport sur la situation des enfants dans le monde en 2011 publié vendredi 25 février à Kinshasa. Selon la représentante de l’Unicef en RDC, Pierrette Vu Thi, le développement de la jeunesse congolaise doit devenir une priorité pour assurer le futur de ce pays, dont plus que la moitié de la population congolaise est constitué des jeunes âgés de 10 à 19 ans.

Les jeunes congolais font face à beaucoup d’incertitudes dans un contexte de pauvreté généralisée, souligne le rapport de l’Unicef. Ils sont confrontés à des conflits récurrents, à la rareté ou absence de services adéquats et d’opportunités d’emploi.
La RDC présente les pires indicateurs de mariage précoce et d’accès aux services sociaux de base. A cela, s’ajoute l’exposition aux maladies sexuellement transmissibles, notamment le VIH/Sida.
Quand bien même ce rapport signale une nette amélioration au cours de la dernière décennie en termes de scolarisation primaire, ces avancées ne se sont pas poursuivies dans le secondaire.

L’Unicef recommande, par ailleurs, à la communauté internationale d’agir rapidement en vue, notamment, d’éliminer la pauvreté et la faim, le VIH/Sida, le paludisme et d’autres maladies.

Selon la représentante de l’Unicef en RDC, tout investissement au profit des générations futures constitue le meilleur garant de progrès et de stabilité d’un pays.

Car, conclut-elle, une société qui ne peut prendre soin de ses jeunes ne peut en aucun cas considérer son développement comme durable.

vendredi 25 février 2011

Procès Chebeya: la Cour reconstitue les faits sur le terrain

Radio Okapi
25/02/2011

La Cour militaire de la Gombe est descendue sur terrain jeudi 24 février. Elle s’est rendue tour à tour à l’Inspection générale de la police (IGP), au domicile de Christian Ngoy, l’un des présumés assassins de Chebeya en fuite et à Mitendi où le corps de l’ancien directeur de la VSV a été découvert sans vie.

La Cour avait pour objectifs de configurer le lieu à l’IGP, vérifier les dires des renseignants, vérifier avec les experts des sociétés de téléphonie cellulaire la portée de leurs antennes qui couvrent l’IGP, et situer la brigade canine par rapport au bureau du colonel Daniel Mukalayi.

Procès Bemba: l’audition du 11ème témoin a commencé

Radio Okapi
25/02/2011

Le témoin 73, onzième de la série, a entamé sa déposition jeudi 24 février, dans le procès Bemba à la Cour pénale internationale.
Lors de l’interrogatoire mené par l’accusation, le témoin a déclaré que les troupes du Mouvement de la libération du Congo (MLC) avaient pénétré dans la banlieue PK12 à Bangui et occupé de force les maisons des civils.


« Ces militaires ont obligé les habitants à leur préparer des repas. Ils ont pillé les biens des citoyens centrafricains », a déclaré le témoin 73 qui poursuivra son témoignage ce vendredi 25 février.

L’Avenir: Eglise-Etat, Muzito et la Cenco signent un partenariat

Radio Okapi
25/02/2011

Une fausse rumeur a fait état d’un malentendu entre l’église catholique et l’Etat congolais. Et ce, en se fondant sur les récentes déclarations du cardinal Laurent Monsengwo. Rien de tout ça, renseigne l’Avenir.
En témoigne la rencontre d’hier jeudi entre le Conseil permanent des évêques et le Premier ministre, chef du gouvernement sur les retombées du point d’achèvement de l’Initiative PPTE. La rencontre a eu lieu, souligne L’Avenir, à l’invitation des évêques.
«Cette démarche de la part de l’Eglise nous paraît plus responsable que des déclarations qui, en dehors de l’agitation de la vie politique nationale, n’apportent aucune solution. L’Eglise catholique, par ses évêques, a préféré engager le dialogue. Se mettre à l’écoute en vue de se donner l’occasion de faire des propositions constructives pour la bonne marche de l’Etat,» note le quotidien.
Cette démarche, poursuit L’Avenir, tranche avec une certaine conception du pouvoir qui serait par essence diabolique et l’opposition qui, par le seul fait qu’il se donne le beau rôle de critiquer, serait sainte.

Procès Chebeya : des témoignages compromettent la police congolaise

Jeune Afrique
25/02/2011

Floribert Chebeya a été retrouvé mort le 2 juin 2010.© AFP

Deux témoins ont apporté des informations capitales, qui accablent la police dans l’affaire de la mort du militant congolais des droits de l’homme, Floribert Chebeya.

Le procès des policiers soupçonnés d’être impliqués dans la mort du militant des droits de l’homme Floribert Chebeya se poursuit à Kinshasa. Un témoin, appelé jeudi 24 février à la barre, a fourni des détails qui pourraient directement impliquer la police congolaise. Selon Mbala Ndonzvao, ex-chef du quartier Mitendi - près de Kinshasa - plusieurs représentants des forces de l’ordre ont été vus par des habitants des environs déposant le corps du militant des droits de l’homme dans sa voiture vers 5h00 (4h00 GMT), le 2 juin.

Kerwin Mayizo appelle les Congolais à être fiers de leur culture

Radio Okapi
24/02/2011


Kerwin Mayizo à Paris (Ph. Archives)

Ancien animateur de la radio sœur Raga FM, Kerwin Mayizo se trouve, depuis 2002, à Paris pour des raisons d’études. Entre-temps, il preste comme chroniqueur musical dans l’émission Couleurs Tropicales de Claudy Siar sur Radio France International (RFI). Dans un entretien avec Narsix Bahia, le lundi 21 février sur Radio Okapi, il parle de son intégration en France :

http://radiookapi.net/congolais-de-letranger/2011/02/24/kerwin-mayizo-appelle-les-congolais-a-etre-fiers-de-leur-culture/

Retombées sociales de l’effacement de la dette congolaise: la Cenco interpelle Muzito

Radio Okapi
24/02/2011
Adolphe Muzito, Premier ministre de la DC

Après l’annulation de la dette extérieure de la RDC, 200 millions de dollars américains ont été alloués au secteur de l’éducation et 50 millions à la santé. Le Premier ministre Adolphe Muzito l’a révélé, ce jeudi 24 février à Kinshasa, aux évêques catholiques, membres du comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco). Le chef du gouvernement et quatre autres ministres sont allés répondre aux interrogations de la Cenco dans les installations de la Caritas/ Congo à Kinshasa.

jeudi 24 février 2011

Le Phare: Nouvelle rencontre Tshisekedi–Kamerhe hier à Limete: l’adversaire est à la tête de la RDC

Radio Okapi
24/02/2011
Après leur rencontre de dimanche dernier, les leaders de l’UDPS et de l’UNC se sont retrouvés hier mercredi à la résidence de Tshisekedi à Limete. D’après Vital Kamerhe, leur entretien a tourné autour du rassemblement de l’opposition, de la loi électorale et de la Ceni.
Objectif : prévenir les fraudes du genre de celles connues en 2006.

Les deux personnalités sont tombées d’accord que leur adversaire commun se trouve à la tête de la RDC, à savoir : Joseph Kabila, indique Le Phare, citant toujours Vital Kamerhe. Ce dernier a, par ailleurs, souhaité que, le moment venu, tous les ténors de l’opposition puissent se mettre autour d’une même table pour se lancer dans la bataille électorale dans la discipline et la sportivité.

Vers la mise en place d’une commission mixte des artistes des deux Congo

Radio Okapi
24/02/2011

Créer une commission mixte de suivi regroupant les acteurs culturels des deux rives du fleuve Congo, c’est l’une des résolutions du premier atelier de sensibilisation sur la culture comme facteur de développement. Les travaux de cet atelier se sont clôturés mercredi 23 février à Kinshasa.

Les participants ont échangé leurs vues pendant deux jours en atelier et en plénière. Les artistes, les opérateurs culturels, les représentants des institutions internationales et publiques et autres experts du domaine sont venus de la Belgique, de la France, du Congo Brazzaville et de la RDC.
L’Union européenne, initiatrice de l’atelier, se dit prête à accompagner cette dynamique.

L’Ambassadeur Richard Zink, chef de la délégation de l’Union européenne le dit au micro de Jean Marc Matwaki.


http://radiookapi.net/emissions-audio/2011/02/24/vers-la-mise-en-place-d%e2%80%99une-commission-mixte-des-artistes-de-deux-congo/

Incroyable rumeur annonçant la présence en Libye des militaires du MLC partis porter secours à Kadhafi !

Digital Congo
24/02/2011

Des supputations qui sentent la malveillance à mille lieux comme savent en distiller des laboratoires d’Occident passés maîtres de l’inoculation de l’intox tendent le piège de faire croire à une présence des soldats congolais, notamment du MLC de JP Bemba, dans les rangs des mercenaires africains que le régime ébranlé du libyen Kadhafi aurait recrutés.
Depuis quelques jours, des médias internationaux parmi les plus sérieux, abreuvent l’opinion tant nationale qu’internationale d’une information dont le caractère sensible n’échappe à personne la présence des militaires d’origine congolaise parmi les mercenaires partis secourir le régime vacillant du colonel Mouammar Kadhafi.

Entretiens à Kinshasa entre Joseph Kabila et son homologue Jakaya Mrisho Kikwete de Tanzanie sur des questions d’intérêt commun

Digital Congo
24/02/2011

Brève visite de travail du président tanzanien Jakaya Mrisho Kikwete mercredi à Kinshasa où il a rencontré son homologue congolais Joseph Kabila avec lequel il a examiné des questions d’intérêt commun pour leurs deux pays voisins la RDC et la Tanzanie
Le Président Joseph Kabila Kabange et son homologue tanzanien Jakaya Mrisho Kikwete, ont eu des entretiens mercredi à la cité de l’Union africaine, à Kinshasa, au cours desquels ils ont abordé plusieurs questions d’intérêt commun, notamment dans le secteur du commerce. Les deux personnalités ont également abordé des questions brûlantes de l’heure sur le continent et dans la sous-région dans le cadre de l’appartenance de leurs pays à la Communauté de développement de l’Afrique africaine.

La visite de travail du Chef de l’Etat tanzanien à Kinshasa est de 24 heures.
Il revenait de la Côte d’Ivoire, où il a rencontré séparément, avec ses pairs africains, les Présidents Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. La prochaine rencontre à Abidjan est prévue le 28 février, dans le cadre de la recherche des solutions concertées pour mettre fin à la crise ivoirienne. Le Président Jakaya Mrisho Kikwete a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international de N’djili par le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Adolphe Lumanu Mulenda Buana N’sefu.

RDC : Bosco Ntaganda, pour une poignée de dollars

Jeune Afrique
23/02/2011
Bosco Ntaganda dans le Nord-Kivu, en janvier 2009.
© Walter Astrada / AFP

Les trafics en tous genres continuent de plus belle en RDC, en particulier dans l'Est malgré la suspension des activités minières prononcée par le gouvernement dans les Kivu. À Goma, un jet faisant la contrebande de l'or a été arraisonné. Les suspects seraient liés à un certain Bosco Ntaganda, un militaire bien connu. Et protégé par Joseph Kabila.

Des lingots d’or, une valise de dollars, un jet privé… Tous les classiques du polar sont là. La toile de fond apporte sa dose d’exotisme et de sordide : Goma, dans l’Est tourmenté de la RDC, paradis pour les trafiquants de minerais et enfer pour les civils.

José Endundo demande l’implication de tous dans la protection de l’environnement

Radio Okapi
24/02/2011

José Endundo Bononge, Ministre de l’Environnement,
conservation de la nature et tourisme à Kinshasa.

Le ministre congolais de l’Environnement, José Endundo Bononge, plaide pour une meilleure coopération au niveau international et des pays du bassin du Nil pour protéger l’environnement. Il l’a déclaré lors de la clôture de la Journée mondiale du Nil mardi 22 février à Goma.

Le Ministre de l’Environnement, Conservation de la nature et Tourisme, José Endundo, demande à tous de s’impliquer dans la protection de l’environnement car les conséquences seront partagées.

mercredi 23 février 2011

La Tempête des tropiques: les transporteurs aériens en colère !

Revue de presse du mercredi 23 février

Radio Okapi
22/02/2011



 Impression d’écran de la page d’accueil du site web de
Tempête des tropiques.

La multiplicité des taxes et redevance met les transporteurs aériens en colère. Les compagnies aériennes desservant les lignes domestiques ont cloué au sol leurs avions. Pas de vol hier mardi, au grand dam des passagers. La Tempête des tropiques précise que les pourparlers se poursuivent encore entre ces opératoires économiques et le gouvernement pour trouver solution à cette crise.

A visiter !

Tracés d'un passé colonial aux Archives de l'État à Bruxelles !


Une très belle exposition virtuelle réalisée par les "Archives de l'Etat" à Bruxelles :

« Tolérance zéro » ne se limitera plus au slogan, place à l’application de la rigueur de sa répression des infractions !

Digital Congo
22/02/2011

L’opération « Tolérance zéro » lancée solennellement par le président de la République ne sera plus le slogan que la population croient creux pour n’avoir pas encore pris corps, mais, tel le rouleau compresseur ou l’ange exterminateur, elle va passer à la phase de la répression rigoureuse des infractions
Lancée par le président Joseph Kabila en 2008 dans un discours devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, l’opération « Tolérance zéro » a tardé à prendre corps. Les actions menées depuis n’ont pas eu l’impact nécessaire pour permettre de juger de l’efficacité de cette mesure dans l’opinion où elle est accueillie comme un slogan creux.
C’est aux fins de remédier à la situation que, selon des sources crédibles, un rouleau compresseur sera incessamment déroulé pour écraser sans distinction tous les Kuluna pris la main dans le sac, soient-il en cravate ou en uniforme.

Revue de la presse congolaise de ce mardi 22 février 2011

Le Potentiel
22/02/2011

Les élections présidentielles, avec en toile de fond l’équation de la candidature unique de l’Opposition sont à la une de l’actualité congolaise de ce mardi. Mais les rumeurs sur la participation des Congolais comme mercenaires dans la répression des manifestations de « Révoltes populaires en Lybie », ainsi que l’application de la « Tolérance zéro » sont aussi autant les sujets exploités dans la presse de la Rdc ce jour.

Protection des forêts congolaises-Légalisation des titres forestiers par le gouvernement : Greenpeace scandalisée

Le Potentiel
22/02/2011
La décision, prise dernièrement par le gouvernement, de légaliser 15 titres forestiers et de lever prochainement le moratoire sur l’expansion de l’exploitation industrielle forestière en RD Congo vient de susciter une vive réaction de l’ONG Greenpeace Africa/RDC. Qui se dit scandalisée par cette remise en cause des conclusions de la revue légale des titres forestiers. Adieu, alors, à l’assainissement du secteur forestier dans lequel l’industrie est pointée du doigt pour pratiques illégales, évasion fiscale, conflits sociaux et autres fragmentations des blocs de forêts intactes.

L’ONG Greenpeace Africa/RDC ne s’est jamais opposée à l’exploitation industrielle forestière. Par contre, elle a toujours soutenu une exploitation responsable qui tient compte du processus REDD (Réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation forestière) ; du développement socio-économique durable pour les communautés locales et les peuples autochtones riverains. La chargée de campagne Forêts pour Greenpeace Africa, Irène Wabiwa, l’a fait remarquer lors du point de presse qu’elle a animée hier mardi 22 février 2011 dans la salle de réunion de cette ONG dans la commune de Gombe.

Présidentielle 2011 - Le MLC soutient un programme commun et non un individu

Le Potentiel
22/02/2011


Le Mouvement de libération du Congo (MLC) soutient un «programme commun et non un individu au sein de l'Opposition». La déclaration est du secrétaire général adjoint du MLC chargé de l'idéologie, Jean-Lucien Busa.
Après la conférence de presse animée, le dimanche 20 février, par le président national de l'UDPS, Etienne Tshisekedi, au cours de laquelle, il a réaffirmé sa candidature à la présidentielle de 2011, le Mouvement de libération du Congo (MLC) vient de réagir. Pour Jean-Lucien Busa, secrétaire général adjoint du MLC chargé de l'idéologie, son parti refuse d'adhérer à l'appel lancé par le président de l'UDPS, Etienne Tshisekedi, à l'unité des partis de l'Opposition autour de sa candidature à la présidentielle.

Affaire Chebeya : la Monusco était informée du rendez-vous fatal

Le Potentiel
23/02/2011

Après analyse des SMS envoyés par Floribert Chebeya à son épouse et à la Monusco dans l’après-midi du 1er juin 2010, il se dégage que le défenseur des droits de l’Homme avait des appréhensions sur son rendez-vous avec le général John Numbi.

Dans le procès sur l’assassinat de Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana, l’audience du lundi 21 février 2011 a été, entre autres, consacrée au rapport de l’expert de la société de téléphonie cellulaire Tigo sur les relevés d’appels voix et les messages SMS.

"Congo. Une histoire", un succès belge

Jeune Afrique
21/02/2011
Le Livre sortira en français, chez Actes Sud. Il sera dans les rayons des librairies le septembre 2012.

L'écrivain dans son bureau bruxellois.
© Gaël Turine/Agence Vu pour J.A.

Véritable best-seller, le livre de David Van Reybrouck s’est vendu à 200 000 exemplaires en Belgique et aux Pays-Bas. Fait exceptionnel pour un ouvrage écrit en néerlandais et qui retrace 90 000 ans de l’histoire congolaise.

Mêlant subtilement la grande et la petite histoire, celle des Mobutu et autres tout-puissants, mais aussi celle de ces monsieur et madame Tout-le-Monde qui luttent au quotidien pour leur survie, l’écrivain belge David Van Reybrouck n’a pas son pareil pour tenir en haleine son lecteur et « donner la parole aux voix congolaises ». Son ouvrage (« Congo. Une histoire », en néerlandais) est un véritable phénomène littéraire en Belgique et aux Pays-Bas, avec près de 200 000 exemplaires écoulés depuis sa parution, en mai dernier, à Amsterdam.

mardi 22 février 2011

Dix millions de dollars US de la Banque mondiale annoncés pour l’encadrement des enfants de la rue en RD-Congo

Digital Congo
22/02/2011

Un projet pilote d’encadrement des enfants de la rue de la RDC bénéficie du financement de la Banque mondiale qui vient de débloquer à cet effet un montant de 10 millions USD ainsi que l’a annoncé au ministre des Affaires sociales la chargée des projets à l’institution financière internationale.

La Banque mondiale a rendu disponible une enveloppe de 10 millions de dollars américains en faveur de la RDC pour le projet pilote d’encadrement des enfants de la rue dans la ville-province de Kinshasa pour une période de 5 ans, indique un communiqué du ministère des Affaires sociales, de l’action humanitaire et de la solidarité nationale parvenu lundi à l’ACP.

Le Rénadhoc appelle le gouvernement à mettre fin au climat d’insécurité en RDC

Radio Okapi
22/02/2011

Le Réseau national des ONG des droits de l’homme de la RDC (Renadhoc) se dit préoccupé par la recrudescence de l’insécurité dans le pays, en cette période préélectorale. Pour illustrer cette dégradation de la situation sécuritaire, il évoque plus d’une dizaine de cas de tueries, intimidations, enlèvements, braquages et autres menaces survenus en RDC depuis le début de l’année. Dans une déclaration faite devant la presse, ce mardi 22 février à Kinshasa, le Renadhoc demande au gouvernement d’y mettre fin.

Le Potentiel: Procès Chebeya, le colonel Daniel Mukalay craque

Radio Okapi
22/02/2011

Revue de presse du mardi 22 février

Journal le Potentiel du 22 février 2011.

Le Potentiel consacre sa une à l’audience chaude de lundi 21 février dans l’affaire qui oppose le ministère public et les parties civiles aux assassins présumés de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.
« On veut me faire porter le chapeau», s’est écrié le colonel Daniel Mukalay, principal accusé dans cette affaire. Et ce, après avoir été acculé par le ministère public et les parties civiles sur les SMS compromettants contenus dans son téléphone, rapporte le quotidien.
Les débats ont tourné autour du rapport de l’expert de la société de téléphonie cellulaire Tigo sur les relevés d’appels.
Des appels enregistrés du 24 mai au 10 juin 2010 chez le colonel Daniel Mukalay, la colonelle Alaine Mwenze Ilunga, le commissaire principal Jonas Mbaya, l’inspecteur Jerry Kahozi et le commissaire Michel Mwila.

s’intéresse aux révoltes populaires en Afrique et se pose tant des questions les mercenaires congolais signalés en Lybie. D’après ce journal, les Congolais sont surpris d’apprendre que certains de leurs compatriotes se trouvent en Lybie, aux côtés des soldats du colonel Kadhafi. Objectif : participer à la répression des manifestations de rue.

Procès Chebeya: examen des appels téléphoniques du prévenu Daniel Mukalay

Radio Okapi
22/02/2011

Deux temps forts ont marqué la poursuite, lundi 21 février, du procès des présumés assassins de l’activiste des droits de l’homme, Floribert Chebeya. L’examen de relevés des appels téléphoniques entre l’accusé principal et quatre policiers sous ses ordres et l’audition du Colonel Mukalay, autre prévenu dans ce procès.Le ministère public et la partie civile ont tenté de découvrir à travers ces contacts téléphoniques la mise en exécution du plan d’assassinat de Floribert Chebeya.

Présidentielle 2011: le MLC décline l’offre de Tshisekedi

Radio Okapi
22/02/2011

Jean Lucien Busa, Secrétaire général adjoint du MLC.

Le Mouvement de libération du Congo (MLC) refuse d’adhérer à l’appel lancé par le président de l’UDPS Etienne Tshisekedi à l’unité des partis de l’opposition autour de sa candidature à la présidentielle de novembre 2011. Le secrétaire général adjoint du MLC en charge de l’idéologie et programmes, Jean Lucien Busa, l’a déclaré à la presse lundi 21 février à Kinshasa. Selon lui, l’opposition ne peut se réunir qu’autour d’un programme commun et non d’un individu.

a déclaré Jean Lucien Busa.

Savoureux Congo, petit précepte de cuisine congolaise

« Écrire un livre sur la cuisine congolaise n’est pas chose aisée : on ne dose ni ne pèse les aliments, les durées de cuisson dépendent du goût de la cuisinière…», Marie-José Engulu, Savoureux Congo.


Au Congo, la cuisine ne se couche pas sur le papier. Elle se transmet de mère en fille. Oralement. Une cuisine avant tout humaine, que chacun se rapproprie, redécouvre et réinvente au gré de ses aspirations. La cuisinière devient artiste, et sa préparation devient le produit unique, d’un tempérament unique.

Longue, laborieuse, mais surtout savoureuse, variée et copieuse, « la cuisine congolaise, après une nécessité vitale, est avant tout un art majeur de séduction : […] mitonner de bons plats avec des recettes inventives et multiples afin d‘appâter et de retenir l’être convoité. »

Au Congo, la cuisine ne passe pas simplement par la confection de plat. Comme le déclare Marie-José Engulu, en l’absence d’industrie « les aliments passent directement du champ, de la forêt, du fleuve, du poulailler ou de l’élevage à la cuisine. » Partant, « cela nécessite quelques ajustements préliminaires à toute mise en casserole ». Il faut donc savoir ébouillanter et plumer la volaille, tout comme éventrer et suspendre le gibier, etc.

"Si tu aimes voir du monde fais de la moambe, si tu fais de la moambe, fais venir les gens"

Richement illustré par de magnifiques clichés, Savoureux Congo parcours rapidement l’histoire et la géographie du pays avant de s'engouffrer dans les arcanes culinaires du Congo. Ses secrets. Toutes les recettes s’accompagnent de dictons et de photographies. Le livre est alors une véritable porte ouverte sur le Congo qui nous immerge dans cet incroyable pays, le troisième plus vaste d’Afrique.

Comment conserver les aliments sans réfrigérateur? Comment fabriquer les ustensiles de cuisine avec les moyens du bord ?, etc.

« Savoureux Congo », source d'inspiration à la débrouille, nous explique aussi cela avant d'aborder « les spécialités incontournables » tels que le bœuf sauce bloquée, le liboke ya mbika, le mfumbwa, le pondu ou le poulet fumé à l’arachide et les sauces aux noix de palme.


La lecture de « Savoureux Congo », qui s'ouvre sur un conte mongo, « l'enfant prodigue », nous invite véritablement au voyage. Toutes ces photos et anecdotes brouillent et perdent nos sens à tel point que l’odeur de cette généreuse et conviviale cuisine nous envahit. Un régal

Pour aller plus loin: Les bénéfices de la vente de l’ouvrage sont reversés aux projets socioculturels de la Fondation Telema.
http://www.telema.cd/

Ce livre est vendu par l'intermédiaire de la Boutique du Soir : www.laboutiquedusoir.be

lundi 21 février 2011

Kinshasa: la société civile appelle la population à s’approprier le processus électoral de 2011

Radio Okapi
21/02/2011


. Trois ONG et associations membres de la société civile congolaise, dont l’Apostolat laïque du Congo, ont lancé, dimanche à Kinshasa, une campagne de sensibilisation aux élections de 2011 en République Démocratique du Congo. Les organisateurs de cette campagne estiment que les citoyens doivent s’investir dans la réussite de ce processus électoral pour avoir des institutions crédibles en RDC. Le projet de la campagne se nomme «Congo na biso», qui veut dire «Notre Congo».

Selon Serge Gontcho, l’un de ses initiateurs, ce projet est ouvert à tous les citoyens congolais pour obtenir «des institutions voulues par les Congolais d’abord, et non pas des institutions qui décident ailleurs.»

D’après la même source, ce programme a commencé il y a plusieurs années.

Il se réalise sous plusieurs formes, notamment des séances publiques comme celle de dimanche, des émissions à la radio et à la télévision ainsi que des ateliers de travail.

Forum des As: Tshisekedi – Kamerhe, le malentendu dissipé

Radio Okapi
21/02/2011
 Journal Forum des As du 21/02/2011.


Revue de presse du lundi 21 février

Etienne Tshisehedi a reçu, hier dimanche matin en sa résidence de Limete, le leader de l’UNC, Vital Kamerhe. Révélation faite, dans l’après-midi, par le président de l’UDPS lui-même au cours de sa conférence de presse. A en croire le journal Etienne Tshisekedi a démenti les allégations selon lesquelles il aurait éconduit, la veille, Vital Kamerhe.

indique que mal compris, Etienne Tshisekedi a tenu à clarifier les choses. Il n’a pas l’intention de faire cavalier seul pour les élections de 2011. L’UDPS est plutôt favorable à la constitution du front commun de l’opposition. Mais, elle tient à évoluer avec des partenaires ayant une assise sur le terrain, rapporte le quotidien.

dimanche 20 février 2011

Pour comprendre l'Afrique actuelle ...

Sur la chaîne ARTE, ce mercredi 23 février à 20 h 40 :

"Berlin 1885, la ruée sur l'Afrique", film-documentaire inédit de J.Calmettes sur le partage de l'Afrique par les Nations européennes.

En voici le résumé :
26 février 1885. A Berlin, le Palais Radziwill est en liesse. On y fête la fin des travaux de la "Conférence sur l'Afrique", qui a duré quatre mois. Les diplomates occidentaux ont tracé l'avenir de l'Afrique, découpée en zones d'influence. Des frontières ont été arbitrairement tracées. Aucun Africain n'a été consulté. Joël Calmettes, sous forme de fiction, a mis en scène les moments clefs de la conférence.

Une leçon d'histoire qui nous aidera peut-être à comprendre l'Afrique actuelle et tous ses débordements tragiques.

L'action de l'Unesco pour promouvoir l'art contemporain des sociétés postcoloniales : un décryptage historique du déploiement de cette action

Africultures
16/02/2011
L'Unesco, agence culturelle des Nations Unies, créée en 1945, a œuvré à faire connaître et à valoriser les cultures des pays issus de la décolonisation. Expositions, films, spectacles, publications, festivals se sont succédés. On observe un tournant autour de 1960, l'Unesco passant de la promotion des arts traditionnels à celle des arts plus contemporains des sociétés postcoloniales.

En tant qu'organisation internationale vouée au développement de l'éducation, de la science et de la culture à l'échelle mondiale, l'UNESCO avait tout naturellement entre autres missions celle de promouvoir la création artistique dans les sociétés nouvellement libérée de la domination coloniale. La conception d'un tel programme a cependant connu des tâtonnements, et sa réalisation a montré la difficulté qu'a éprouvée l'Organisation pour se défaire des conceptions anciennes concernant les peuples d'Afrique et d'Asie. Comment l'Unesco s'est-elle efforcée de promouvoir l'art contemporain comme agent d'émancipation culturelle des sociétés postcoloniales ? Inversement, en quoi ces formes d'art encouragées par l'Unesco reflètent-elles également la situation de post-colonialisme c'est-à-dire de subordination de ces sociétés par rapport à leurs ex-métropoles d'Occident ? Ce processus, en réalité assez complexe, s'est déroulé pour l'essentiel en deux temps dont l'articulation se situe vers la fin des années 1960, et dont les principaux caractères apparaissent à l'occasion de quelques grands projets emblématiques.



La famille Lumumba à la recherche d’un certificat de décès du premier Premier ministre congolais

Radio Okapi
20/02/2011
La veuve Lumumba a saisi le tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe pour rendre un jugement déclaratif du décès de son mari tué officiellement le 17 janvier 1961. La démarche intervient 50 ans après. Selon le juge président de ce tribunal qui livre cette information, dans trois jours, le ministère public auquel le dossier a été transmis devra donner son avis à cette requête. L’affaire vise à établir le certificat de décès du héros national, le premier Premier ministre du Congo démocratique, Patrice Emery Lumumba.

Impossible unité dans l’opposition parce que le leader Tshisekedi veut être l’unique candidat présidentiable dans ce camp

Digital Congo
19/02/2011

L’opposant charismatique Etienne Tshisekedi se prévaut des mérites de sa longue lutte politique de 30 ans pour méconnaître les prétentions de ses concurrents dans l’opposition et prétendre être l’unique candidat présidentiable valable et à ne plus bousculer dans ce camp
C’est tout le problème. Il est clair que le problème à la candidature unique de l’opposition, c’est Etienne Tshisekedi. Le leader de l’Udps ne donne pas l’occasion aux autres leaders de l’opposition de le désigner. Il estime que c’est son droit divin de représenter l’opposition. C’est cette attitude qui a été à la base de la division de l’opposition après la Conférence nationale souveraine. Partant de la logique de la lutte qu’il a menée, il avait formé un gouvernement de l’Udps, une façon pour lui d’attribuer la victoire de la Cns à son parti politique, l’Udps.
C’est encore cette attitude qui a fait que, instruite par l’expérience, l’opposition avait rejeté toute idée d’une coordination au dialogue inter congolais de Sun City. Chaque chef de parti s’est présenté comme chef de délégation. C’était une façon pour cette opposition de voir quelqu’un se mettre au-dessus d’elle au risque de tout avoir au nom de sa notoriété. Cela a poursuivi l’opposition même au sein de l’Assemblée nationale où elle est incapable de se mettre sous la direction d’un seul porte-parole.

Revue de la presse congolaise de ce samedi 19 février 2011

19/02/2011
Digital Congo

Consécration de l’impunité dans les entreprises du portefeuille de l’Etat, réflexion des évêques catholiques sur les retombées de l’annulation de la dette extérieure de la RDC, cacophonie dans l’opposition où on assiste déjà à une multiplicité des candidatures à la présidence de la République… autant des sujets évoqués par les journaux kinois.
« RVA : consécration de l’impunité ». C’est le titre que propose LE POTENTIEL dans sa livraison de ce samedi 19 février 2011.
Le confrère fait remarquer, « alors que l’affaire de lourds soupçons de malversations financières pesant sur l’ADG de la RVA n’est pas encore dissipée, la ministre du Portefeuille a autorisé Jean Assice de se rendre à Paris.
Cette complaisance des autorités gouvernementales est une consécration de l’impunité, constate LE POTENTIEL. Le confrère va plus loin. « La RDC aurait décidé d’instituer le principe de gestion prédatrice de son patrimoine », souligne-t-il. Et de conclure, « Le ver est dans le fruit ».

Joseph Kabila n’est pas prêt à gaspiller des fonds à l’AMP pour des complaisants partis affiliés à cette majorité présidentielle !

Digital Congo
19/02/2011

Les soi-disant leaders des partis politiques de la majorité n’ayant pas pignon sur rue et qui espèrent profiter de la campagne électorale pour se faire du beurre doivent déchanter parce que leur chef de file Joseph Kabila sera très regardant à leur endroit et ne leur ouvrira pas le robinet
Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas, dit-on. Ainsi en est-il de 2011. En effet contrairement à 2006, les animateurs de la campagne présidentielle ne bénéficieront pas du soutien aveugle du pouvoir en place sur la base des supposées popularités dans leurs milieux d’origine ou de prétendues notoriétés qui feraient élire le président actuel au premier tour. Cette fois-ci, l’Autorité morale de la Majorité entend ne pas faire de cadeaux à personne. En mettant par exemple des moyens financiers ou autres à la disposition de certaines personnes sensées être populaires ou susceptibles de drainer des masses derrière elles.

vendredi 18 février 2011

Le parc de la Virunga

Pour ceux qui n'auraient pas vu l'émission télé du "Jardin Extraordinaire" (La Une), consacrée au parc de la Virunga, ses habitants et ses gorilles, voici un lien qui vous permettra de voir ou revoir quelques extraits ainsi que l'interview de son conservateur Emmanuel de Mérode.

http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_le-jardin-extraordinaire?id=40


Le futur "roi du Congo" habite-t-il la Flandre ?

Le Soir
18/02/2011

L'un des huit candidats à la présidentielle congolaise prend son départ de Berlare, en Flandre orientale, dans cette même commune où habite le bouillant commissaire européen au Commerce Karel De Gutcht.

"Rien n'est impossible, voilà l'histoire de ma vie", raconte dans les colonnes du Morgen Vital Bartholere, employé tournaisien d'une société mutuelle mais qui espère bien pouvoir mettre un terme à la "dictature" Kabila : "Tous les dictateurs sont tombés un jour", rappelle-t-il en citant Gandhi. "Est-ce que nous allons continuer à critiquer le système corrompu de Joseph Kabila, ou est-ce que nous allons faire quelque chose?"

Volontaire mais pas fou, il laissera cependant sa famille en Belgique durant la campagne électorale.

Le Potentiel: l’essentiel n’étant pas pris en compte, stabilisation du Nord-Kivu: un leurre

Radio Okapi
18/02/2011

Revue de presse du vendredi 18 février

Le Potentiel rappelle dans son édition de ce vendredi que des actions ont été menées pour stabiliser l’Est de la RDC, particulièrement le Nord-Kivu: construction de trois commissariats de police et de quatre sous commissariats, inauguration d’un bâtiment administratif et d’un commissariat de police, formation des policiers et leur intégration, etc. Mais pour Le Potentiel, ces actions ne peuvent porter des fruits, c’est-à-dire arriver à restaurer la paix au Nord Kivu si l’on oublie l’essentiel.
Et l’essentiel, c’est d’abord la problématique des groupes armés.Disposant de ressources financières suffisantes, ces groupuscules ont certainement acquis des armes sophistiquées qui permettent de saper tous les efforts de restauration de la paix et de la sécurité dans cette partie du pays, renseigne Le Potentiel.

jeudi 17 février 2011

Katanga : melting-(jack)pot d'expatriés

Jeune Afrique
17/02/2011
Ils étaient 30 000 en 1960, un peu plus de un millier aujourd’hui. Si les ressortissants européens sont désormais peu nombreux dans la province, la plupart y ont de gros intérêts. Et d’autres nationalités les rejoignent.

Belges, Grecs, Italiens, Portugais… Ils étaient quelque 30 000 dans la province en 1960. Aujourd’hui, les ressortissants européens, descendants d’ex-cadres de l’Union minière du Haut-Katanga et de la Gécamines ou de familles de colons, sont environ 1 300, concentrés à Lubumbashi, Likasi et Kolwezi. Parmi eux, quelques entrepreneurs de premier plan.
En tête des Belges, le groupe George Forrest International, né de l’Entreprise générale Malta Forrest (EGMF, créée dans le Katanga en 1922), est de loin le plus diversifié (BTP, mines, agrobusiness, ciment, banque…). Il est suivi de Number One (élevage, abattoir, charcuterie et catering), de Demimpex Afrique (distribution automobile) et d’une kyrielle de PME. Les principaux représentants de la communauté italienne sont Edile Construction et Scorpion (transports), et les Grecs restent présents à travers Psaromatis (supermarchés, commerce de gros, distribution de carburant, agroalimentaire), Evangelatos (ferme agricole et import-export) et Relacom (biscuiterie).

Ils ont fait le Katanga... et le Congo

Jeune Afrique
17/02/2011


Moïse Tshombé, ancien Premier ministre du Congo.© D.R.

Du controversé Moïse Tshombé à Kasongo Mwena Yamba Yamba, célèbre voix de RFI, l'histoire de la riche province congolaise a été construite par des personnalités issues de divers horizons.

Si un Katangais a marqué l’histoire contemporaine de la province et du pays, c’est Moïse Kapenda Tshombé. Né en 1919 à Musumba, cet homme d’affaires entre en politique et prend la tête de la Convention nationale du Katanga (Conakat), un parti fédéraliste fondé en 1958. Après l’indépendance du pays, opposé au Premier ministre Patrice Lumumba, Tshombé proclame la sécession de la province le 11 juillet 1960 et, le mois suivant, est élu président de l’État du Katanga. C’est à lui que Lumumba est livré le 17 janvier 1961 ; il assiste à son exécution.

Lorsque les Casques bleus des Nations unies écrasent la sécession, en 1963, Tshombé s’exile en Espagne. Rentré au Congo en 1964 pour devenir Premier ministre du gouvernement de coalition, il est révoqué un an plus tard par le président Joseph Kasa-Vubu alors qu’il vient de remporter les législatives. Nouvel exil. Le 30 juin 1967, Tshombé reprend le chemin du pays lorsque son avion est détourné vers Alger, où il est incarcéré et où il meurt le 30 juin 1969.

Kinshasa : plus de 45 ONG de DH préoccupées par des menaces de mort

Radio Okapi
17/02/2011



Dans une déclaration faite à la presse ce jeudi 17 février à Kinshasa, ces ONG de défense de droits de l’homme ont dénoncé ce qu’elles qualifient de « détérioration de leur situation sécuritaire ». Elles appellent donc le gouvernement à assurer la protection des défenseurs des droits humains et des journalistes.

Conférence de presse Monusco du mercredi 16 février 2011

Lu pour vous sur le site de la Monusco

Activités des responsables de la MONUSCO
Le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et chef de la MONUSCO, Roger Meece, est rentré à Kinshasa hier mardi 15 février après une absence de plusieurs semaines qui l'a conduit entre autres à New York, à Ottawa et à Genève. A Genève, il a participé à la réunion des Représentants spéciaux du Secrétaire général. A New York, comme vous le savez il a eu à présenter devant le Conseil de sécurité le rapport sur la RDC.

La Représentante Spéciale Adjointe du Secrétaire Général des Nations Unies, Leila Zerrougui a effectué le 10 février dernier une visite de travail à Bunia et le 11 février à Dungu. Au cours de son séjour dans le chef-lieu du district de l’Ituri, Mme Zerrougui a eu des entretiens avec les autorités locales civiles et militaires du district avant de présider une séance de travail avec l’ensemble des composantes de la MONUSCO.
Les échanges avec les autorités du district ont essentiellement porté sur l’appui de la MONUSCO pour en finir avec les exactions des milices encore actives dans certaines parties du district et sur les besoins en matière d’infrastructures socio-économiques notamment les routes, les écoles et les dispensaires.
Mme Zerrougui a profité de l'occasion pour expliquer que le mandat de la MONUSCO comme stipulé dans la résolution 1925 du Conseil de sécurité, met particulièrement l’accent sur la protection des populations civiles. Un sujet qui était largement abordé au cours de sa séance de travail avec les composantes de la MONUSCO et quelques agences du système des Nations Unies.
A Dungu, MmeZerrougui a encouragé les membres du personnel à mettre en œuvre les procédures opérationnelles standardisées relatives aux mécanismes de protection des civils. Elle a expliqué la politique de soutien conditionnel de la MONUSCO dont le personnel suivra les évolutions sur le terrain et rendra compte à Kinshasa en vue d’une action éventuelle.

RDC: la Banque mondiale et la Belgique allouent 20 millions d’euros pour payer les enseignants

Radio Okapi
17/02/2011


La Belgique et la Banque Mondiale accordent un don de 20 millions d’euros à la République démocratique du Congo pour la paie des enseignants du secteur officiel de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel.
L’accord a été signé le mercredi 16 février, à Kinshasa entre le ministère des Finances et les représentants des deux bailleurs. Le décaissement de ces fonds pourrait intervenir d’ici la fin du mois aux dires de la directrice/RDC de la Banque mondiale.

Le Phare : soutien à la candidature unique de l’opposition. Nouvelle coalition pour Tshisekedi : la «DTP »

Revue de presse de jeudi 17 février 2011

Radio Okapi
17/02/2011
Journal Le Phare de Kishasa du 17/02/2011

Le Phare annonce dans sa livraison de ce jeudi 17 février la naissance d’une nouvelle coalition politique à l’initiative de 10 partis politiques de l’opposition, notamment Analco, Ecidé, MLP, Radeco, Rader, UDPS…
Cette coalition s’appelle « Dynamique Tshisekedi président » (DTP). L’événement a eu lieu au siège du MLP, Mouvement lumumbiste progressiste, sur l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa Vubu, indique le journal. La DTP poursuit trois objectifs à savoir : assurer la victoire de Etienne Tshisekedi à l’élection présidentielle de novembre 2011, adopter un programme de gouvernement fondé sur une vision et une gouvernance démocratique et de progrès, concevoir une stratégie électorale commune pour les élections à tous les niveaux.
Selon Martin Fayulu, porte-parole de la DTP, cité par le journal, le choix porté sur Tshisekedi se fonde sur la longévité et la constance de son combat politique ainsi que sur son charisme sur les masses.

mercredi 16 février 2011

Présidentielle 2011: Vital Kamerhe réagit à la problématique de la candidature unique de l’opposition

Radio Okapi
16/02/2011 

« L’union fait la force ». Réaction de Vital Kamerhe, président de l’Union pour la nation congolaise, à la déclaration d’Etienne Tshisekedi selon laquelle son parti, l’UDPS, et lui-même ne sont pas prêts à accepter des compromis quant à sa candidature à l’élection présidentielle prochaine.
Pour Vital Kamerhe, cela est un pari risqué face à un adversaire commun de l’opposition.
Vital Kamerhe s’exprime en ces termes :


Par ailleurs, une nouvelle structure politique dénommée “Dynamique Tshisekedi Président” (DTP) a vu le jour ce mercredi 16 février. La DTP se propose de soutenir la candidature de Etienne Tshisekedi à la présidentielle. Elle comprend six partis dont l’Analco, l’Ecidé, le Parti travailliste de Steve Mbikayi, le Radeco, le Rader et le MLP de Franck Diongo.

RDC : l'hommage de la Sape congolaise à Starvos Niarcos

Jeune Afrique
15/02/2011

Un sapeur lors de l'hommage à Starvos Niarcos,
le 15 février à Kinshasa.© AFP

"Nous sommes les mieux habillés !"
Debout sur des tombes, les jeunes "sapeurs" exhibent fièrement leurs vêtements griffés. Le temps d'un hommage à Stervos Niarcos, une figure de la Sape congolaise décédée en 1995, le paisible cimetière de la Gombe à Kinshasa s'est mué en podium de mode.
Sur le portique d'entrée du cimetière d'un quartier chic de la capitale, une banderole invite "tout adepte sapeur à venir participer au 16e anniversaire de la mort du fondateur de la 'religion kitendi', Stervos Niarcos". Une petite centaine de jeunes -dont une seule fille- membres de la "Société des ambianceurs et des personnes élégantes" (Sape), fanatiques de "kitendi" (l'habillement en langue locale lingala), ont répondu à l'appel.

Le nombre de grands singes passe de 10 000 à 700 en dix ans dans le parc national de Kahuzi-Biega



Il faut un plan d’action pour la conservation des grands singes, notamment les gorilles des montagnes et des plaines dans l’Est de la République Démocratique du Congo.
C’est ce à quoi devait déboucher un atelier de trois jours qui réuni à Bukavu, du lundi 14 16 février, les responsables du parc national de Kahuzi-Biega (PNKB). Au cours de ce forum, les participants se sont rendus compte de la diminution sensible des primates dans cette aire protégée. En dix ans, le nombre des grands singes est passé de dix mille à sept cents au PNKB, a précisé le directeur chef de ce site, Radar Nishuli.

Le Phare : « 29 ans d’existence de l’UDPS. Tshisekedi : tous au stade Tata Raphaël le 24 avril »

– Journal Le Phare du 16/02/2011.

 Le Phare annonce le grand rendez-vous que le leader de l’UDPS, Etienne Tshisekedi a fixé hier mardi 15 février aux militants et cadres de son parti, à l’occasion de la commémoration du 29e anniversaire du parti.
C’était à la permanence de l’UDPS , à la 10e rue à Limete. Dans sa brève intervention, écrit Le Phare, Etienne Tshisekedi a dénoncé les tracasseries du pouvoir contre l’opposition, stigmatisant le refus de la Fikin (Foire internationale de Kinshasa) d’accueillir l’UDPS dans ses installations malgré le versement d’un acompte pour location.

Rutshuru: les FDLR ont kidnappé un employé de Soco international au parc des Virunga

Un milicien FDLR. Photo tlaxcala.es

Un membre d’une délégation de Soco, la filière congolaise d’une firme pétrolière britannique, a été pris en otage par les FDLR, lundi soir, au cour d’une attaque survenue dans le parc national des Virunga, à la hauteur de la localité de Katwigugu, à une vingtaine de kilomètres de Rutshuru centre, au Nord-Kivu.
C’est aux environs de 15h qu’un véhicule qui transportait les membres de la délégation, deux Sud-africains escortés par quatre éléments FARDC, est tombé en embuscade tendue, selon l’administrateur du territoire de Rusthuru, par des hommes armés identifiés comme des FDLR-SOKI.

16 février 2011: 19 ans déjà depuis la répression sanglante de la marche des chrétiens

Une marche de protestation à Kinshasa (archives).

Le collectif du 16 février a organisé, ce jeudi, une conférence sur le thème «Le martyre» à la paroisse Notre Dame d’Afrique de Lemba, à Kinshasa. Le but: se souvenir de la répression sanglante de la marche des chrétiens organisée le 16 février 1992 pour réclamer la réouverture de la conférence nationale souveraine (CNS).Le 16 février 1992, les chrétiens de Kinshasa sont dans la rue.
Ils réclament la réouverture de la conférence nationale fermée un mois plutôt par Jean Nguz a Karl-i-Bond, premier ministre sous le régime du feu le maréchal Mobutu.
A l’époque, la conférence nationale représente la canalisation des aspirations du peuple zaïrois.
Moins de deux ans après le discours historique du maréchal Mobutu du 24 avril 1990, l’arrêt des travaux de la conférence nationale apparaît comme un coup de massue donné à la démocratie naissante.
Ce 16 février, les forces de l’ordre vont réprimer dans le sang la manifestation des chrétiens.
Plusieurs personnes sont tuées et de nombreuses autres blessées.
«Contrairement à l’idée qui veut que le martyre ne soit pas de notre culture, ce jour là ils [les chrétiens] ont démontré qu’effectivement, il y a des causes sacrées pour lesquelles même nous les Africains, les Congolais sommes prêts à aller au-delà de la peur qui nous paralyse très souvent pour revendiquer nos droits», a déclaré l’orateur de la conférence de jeudi, l’abbé Richard Mugaruka.
Selon lui, un peuple qui n’a pas de raisons pour lesquelles il peut mourir, n’a pas non plus de raisons pour lesquelles il peut vivre.
Cette marche a aussi démontré qu’on ne peut pas maintenir tout le temps un peuple dans la peur, a dit l’abbé Mugaruka.
Cette peur peut sauter si le peuple est poussé à un point de non retour. Et ce point de non retour, selon lui, peut être la misère.

Jean-Claude Vuemba: « La RDC est dans une situation de non Etat»

 Jean-Claude Vuemba, président du MPCR

Le président du Mouvement du peuple congolais pour la République, MPCR, et député de l’opposition, Jean-Claude Vuemba, a fait cette déclaration ce mardi 15 février au cours d’un point de presse tenu au siège de son parti, dans la commune de Ngiri Ngiri, à Kinshasa.
Pour appuyer sa déclaration, Jean-Claude Vuemba a notamment évoqué le disfonctionnement au sein du gouvernement, l’absence de conseils des ministres depuis plus de sept mois, la persistance des poches d’insécurité dans le pays et les détournements des fonds dans les entreprises publiques.
En guise de solution, Jean-Claude Vuemba lance un appel urgent à l’opposition toute tendance confondue, l’invitant à s’organiser en vue de conquérir le pouvoir de manière démocratique lors des échéances électorales prochaines. Ce, dans le but, selon lui, de changer la situation du pays.
Les propos de Jean Claude Vuemba sont recueillis par Radio Okapi :

http://radiookapi.net/actualite/2011/02/15/jean-claude-vuemba-%c2%ab-la-rdc-est-dans-une-situation-de-non-etat%c2%bb/

Élections 2011: Tshisekedi se présentera à la présidentielle sans compromis

Radio Okapi
16/02/2011

Etienne Tshisekedi, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est déterminé à se présenter à la présidentielle de 2011, prévue fin novembre 2011, que l’opposition politique s’unisse ou non derrière une candidature unique. Il l’a déclaré le mardi 15 février à Kinshasa à l’occasion de la célébration du 29e anniversaire de la création de son parti.

« Je n’ai pas lutté vingt ans [NDLR : en fait c’est depuis près de 30 ans] pour laisser ma place à un autre. C’est pour rester, prendre le pouvoir et instaurer un Etat de droit. Vous comprendrez que je n’accepterai aucun compromis dans ce sens là. Celui qui n’est pas d’accord avec le programme de l’UDPS, il est libre de faire ce qu’il veut, il n’est pas obligé de faire plate-forme avec l’UDPS. Mais l’UDPS est préparée à se présenter aux élections et à les gagner», a déclaré Etienne Tshisekedi.

mardi 15 février 2011

Revue de la presse congolaise de ce mardi 15 février 2011

Digital Congo
15/02/2011

La lecture de la Banque mondiale sur le processus de transformation des entreprises publiques, la lutte contre la vie chère, la discordance au sein de l’opposition à propos du candidat à présenter lors de la présidentielle de 2011, ce sont-là les sujets traités par la presse congolaise.« Entreprises publiques : la magouille s’installe », signale LE POTENTIEL dans sa livraison de ce mardi. Le quotidien de l’avenue Bas-Congo note que malgré le processus de transformation, bouclé difficilement le 31 décembre 2010, les entreprises publiques sont loin d’afficher des signes de performances.
Elles ploient, dans la plupart de cas, sous le poids des pesanteurs politiques, obligées de s’allier à l’un ou l’autre allié de la Majorité au pouvoir. Politisées à outrance, les chances de leur relance s’amenuisent au jour le jour, les condamnant à une mort certaine. Lundi 14 février 2011 devant la presse, la directrice des opérations de la Banque mondiale s’est plainte d’une réforme des entreprises publiques mal négociée. Dans tous les cas, la magouille bat son plein.

Un commando de «Joseph Kabila» envoyé pour tuer le Cardinal Laurent Monsengwo a été piégé !

Lu pour vous sur le site Démocratie Chrétienne
15/02/2011

Gros scandale en perspective à Kinshasa:

Un commando de «Joseph Kabila» envoyé pour tuer le Cardinal Laurent Monsengwo a été piégé !.


Dans le précédent article de L’œil du Patriote daté du 11février 2011, nous avons relaté à nos lecteurs les raisons qui ont poussé l’Archevêché de Kinshasa à sanctionner l’Abbé Yves Koko qui (d’après son propre aveu) après avoir été recruté par « Joseph Kabila » s’est vu obligé de braver les consignes de neutralité données par son hiérarchie, en prononçant le 17 Janvier dernier une homélie aux allures de propagande kabiliste. Nous reproduisons donc ci-dessous , le communiqué de l’archidiocèse de Kinshasa annonçant sa suspension pour une durée de 6 mois. L’affaire aurait pu s’arrêter à ce stade, mais c’était sans compter les élans criminels de « Joseph Kabila ».

RDC : « Joseph KABILA » échappe à une action de sa Garde Républicaine

Lu pour vous sur le site de la Démocratie Chrétienne
ce 15/02/201

DE LA "DEMOCRATURE" A LA "VOYOUCRATIE" EN RDC, LES EXTRAVANGANCES DU REGIME JOSEPHISTE AU CONGO,
Alors que la plupart des congolais les croyaient tous complètement acquis à la cause de leur « raïs », une partie de l’effectif de la fameuse Garde Républicaine (GR) lui réservait plutôt patiemment une « surprise » de taille.
Pendant que d’un coin à l’autre de la planète l’ambiance nocturne était plutôt marquée par la célébration de la journée dédiée aux amoureux, certains de ces éléments commis à la sécurité de l’actuel chef de l’État de la RDC ont choisi ce moment pour signifier à leur employeur la fin de leur triste idylle.

Enjeux électoraux 2011 : les visées de Ruberwa sur Minembwe révélées au grand jour

La stratégie diabolique de Azarias Ruberwa, Moïse Nyarugabo et Pardonne Kabila est de faire du territoire de Fizi une poudrière avant les élections de novembre 2011.Le chef-lieu de la province du Sud-Kivu, la ville de Bukavu a servi de cadre à une réunion dite des communautés ethniques. Cette réunion qui a eu lieu du 14 au 17 janvier 2011, a eu les allures d’une vraie messe noire pour ne pas dire d’une vraie conspiration. Le fait que les résolutions de cette réunion aient été gardées presque secrètes démontre à suffisance le côté complot de cette rencontre.

Y ont pris part active et intéressée, certains notables, certains responsables des communautés locales et certains politiques. On a particulièrement noté la présence à cette messe noire, de Azarias Ruberwa, ancien vice-président de la République, du sénateur Moïse Nyarugabo pour le compte de la communauté Banyamulenge et de Pardonne Kaliba Mulanga en sa qualité de notable Bembe. Il est ancien ministre de la majorité au pouvoir et membre de PRM, parti politique de la majorité présidentielle.