************ A BRUXELLES - FLAGEY DU 01/07 AU 28/08/2014 : KINSHASA BEAT : CYCLE DE FIMS TOURNES DANS LA CAPITALE CONGOLAISEKinshasa. CE PREMIER JUILLET, LA FÊTE EN IMAGES AVEC "LA VIE EST BELLE". PROGRAMME COMPLET : http://fifab.fr ************ PREMIERE EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE FILMS AFRICAINS EN BELGIQUE EN AOÛT 2014 AU THEÂTRE MOLIERE - PROGRAMME DETAILLE : http://www.fifab.fr/ ************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHESé DE CE BLOG ************ AU MUSEE DAPPER A PARIS, DU 09 OCTOBRE 2013 AU 06 JUILLET 2014, "INITIES, BASSIN DU CONGO" VOUS PLONGERA DANS UN MONDE PLEIN DE MYSTERES, AVEC 150 PIECES D'UNE GRANDE RICHESSE, VENUES SURTOUT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

mercredi 7 novembre 2012

Ce vendredi 9 novembre 2012, Tabu Ley à Kinshasa pour fêter ses 72 ans

Congojet
Par Observateur 
07/11/2012
Merci à Bernard  B. pour ce rappel


M. Jean-Claude Mwisa, président du Comité scientifique de " Honneur Ley ", a annoncé hier mardi 6 novembre le retour à Kinshasa le vendredi 9 novembre courant, de l'artiste musicien Pascal Tabu Ley qui vient fêter ses 72 ans d'âge aux côtés de sa mère. L'annonce a été faite au cours d'un point de presse tenu à l'hôtel Venus en présence de quelques journalistes et des invités de marque. 

De prime abord, l'orateur a indiqué que " Honneur Ley " est une série de manifestations sous différentes formes et tableaux au cours desquels le public sera convié à mieux connaître et pénétrer le personnage de Pascal Emmanuel Sinamwey Tabu Ley plus connu sous le sobriquet de seigneur Rochereaux. 


Selon lui, il y a cinq raisons pour rendre hommage à ce talentueux chanteur de charme dont la notoriété a franchi les frontières nationales. Durant plusieurs décennies, a affirmé Jean-Claude Mwisa, Tabu Ley a su bercer avec sa voix et son "Sebene " langoureux, avant de renchérir qu'en véritable ambassadeur de la RDC, ce chanteur a hissé très haut l'étendard de la musique congolaise dans le concert des nations. L'autre raison c'est le fait que Tabu Ley est le dernier des survivants de sa génération qui a traversé cinq décennies de succès en succès avec un répertoire inégalable. C'est un baobab de la musique congolaise qui mérite d'entrer au panthéon musical de la RDC de son vivant a recommandé M. Mwisa. Au regard de tous ses mérites, il est un devoir de mémoire pour ses contemporains de lui rendre un hommage mérité pour ainsi permettre aux jeunes et aux générations futures de se souvenir de celui qui demeure à jamais le seigneur de la musique congolaise. 

La série de manifestations proprement dite commence le mardi 13 novembre 2012 pour se clôturer le 20 mars 2013. Le 13 novembre, date anniversaire de l'artiste musicien sera marqué par sa décoration à la Chancellerie des ordres nationaux. Le 24 novembre 2012, il est prévu un tour de chant au Grand hôtel Kinshasa qui sera animé par les anciens de l'Afrisa. Les Maika Munan, Modero, Dino Vangu, (Guvano), Sam Mangwana, Mbilia Bel et autres sont déjà contactés pour ce faire. 

Répondant à la question que d'aucuns pourraient lui poser sur le bien fondé de son organisation, Jean-Claude Mwisa a laissé entendre que l'intérêt de ce projet consiste non seulement à placer une icône sur la vitrine culturelle congolaise mais surtout à immortaliser un très grand artiste, qui a fait la fierté de tout un continent durant cinq décennies. Il s'agira aussi de léguer aux jeunes et aux générations futures un héritage qui va de premiers baltutiements du pays à la table ronde politique jusqu'à l'aube du cinquantenaire de la RDC. Il est également question de rendre des hommages mérités à un artiste de son vivant et de rompre ainsi avec une manie qui a élu domicile en RDC qui ne reconnaît le talent ou le mérite de quelqu'un qu'après sa mort. 

Dans la série de manifestations, il sera organisé à Kinshasa et à Bruxelles, une exposition photos qui va couvrir la période de 1959 à 2009. Toutes ces photos inédites seront compilées dans une plaquette obéissant à la même logique de mettre en vedette sa longue carrière musicale et son parcours politique. 

Elévation dans l'ordre des dignitaires. 
Le célèbre artiste musicien Tabu Ley a été décoré dans nombre de pays étrangers sans pour autant l'être dans son propre pays. C'est pourquoi " Honneur Ley " sollicite auprès des autorités policito-administratives que Pascal Tabu Ley soit élevé dans l'ordre des dignitaires de la RDC de son vivant. 

En plus, a soutenu Jean-Claude Mwisa, il est juste qu'une place publique ainsi qu'une avenue portent le nom de Tabu Ley pour l'immortaliser comme il en est le cas de Kabasele Tshiamala alias Kallé Jeff et Lwambo Makiadi. 

Sur le plan scientifique, il est reconnu que Tabu Ley n'est pas seulement cet artiste qui peint la société congolaise au quotidien au travers de ses œuvres musicales. Il est aussi ce messager qui décrit les maux et fléaux qui rongent la RDC. Rochereau est également ce griot qui vanta les valeurs intrinsèques de l'identité congolaise et ce moralisateur qui prêche la bonne parole. Ainsi, pour appréhender tous les concours de sa pose politique, deux livres seront publiés, l'un sous la forme des témoignages, où ceux qui l'ont vu grandir et côtoyer vont raconter et mettre sur la place publique la vie cachée de ce talentueux chanteur qui a tronqué sa carrière de fonctionnaire pour la musique. L'auteur de ce livre révélera au public pourquoi et comment Tabu Ley est parti en exil forcé plus d'une fois, et a fini sa carrière dans la politique. Le deuxième livre sera plutôt une étude approfondie de son œuvre musicale. 

Parlant du coffret anthologique de l'artiste, Jean-Claude Mwisa a révélé qu'à ce jour Tabu Ley compte à son actif plus de 2.000 chansons, plus de 250 disques et plus de 500 productions en Afrique, en Europe, en Amérique et en Asie. Il a rappelé que Tabu Ley a été le premier artiste africain à avoir joué dans la mythique salle de l'Olympia de Paris en 1970. Pour cette commémoration, un coffret anthologique de 10 CD sera produit en guise de souvenir. 

Par ailleurs, Tabu Ley n'appartient plus à sa famille biologique a souligné le président du comité scientifique de " Honneur Ley ". Il est devenu un patrimoine national. Pour ce, le 20 novembre 2012, les membres de sa famille dont ses enfants vont remettre aux musées nationaux certains effets de l'artiste de l'artiste musicien. Il y aura entre autres ses habits de scène, des films, des photos et bien d'autres choses qui ont marqué la carrière musicale de seigneur Tabu Ley, ainsi que les souvenirs de sa vie en famille. 
Source: Observateur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire