************ LE DOCTEUR DENIS MUKWEGE EST LE LAUREAT DU PRIX SAKHAROV.CE PRIX LUI SERA OFFICIELLEMENT REMIS LE 26 NOVEMBRE 2014 A STRASBOURG ************ EXPOSITION // LES OUBLIES DE LA GHUERRE 14-18 - LA FORCE PUBLIQUE DU CONGO - DU 21 OCTOBRE 2014 A 18:00 AU 7 NOVEMBRE 2014 à 17:00 AU CAL A CHARLEROI ************ A VOIR EXPO 'NOTRE CONGO' AU MUSEE BELVUE MUSEUM > 30.11.14 ************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHESé DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

dimanche 4 novembre 2012

Des militaires soupçonnés de viols dans deux provinces de RDC

RFI 
04/11/2012

Des soldats de l'armée de RDC, le 4 août 2012.
AFP PHOTO / Michele Sibiloni 
Le colonel déserteur John Tshibangu court toujours. Voilà quatre mois que cet officier a fait défection. Les troupes envoyées à sa poursuite dans les deux provinces du Kasaï ne sont pas encore parvenues à le débusquer. Or, la présence de ces hommes en uniforme dans les villages commencent à poser problème. On a parlé de tracasseries, maintenant ce sont les violences sexuelles qui sont dénoncées par un élu du Kasaï occidental. 

Ils ont été déployés dans deux territoires voisins, les Kasaï occidental et oriental. Dans l'une comme dans l'autre de ces contrés, les militaires ont reçu une mission de traquer la bande du colonel John Tshibangu, cet officiel qui a fait défection depuis quelques mois, et qui est accusé d'atteinte à la sûreté de l'Etat.


Mais voilà que les populations accusent les hommes en uniformes et en armes de tracasseries, sur la base de témoignages de villageois. Un élu de Dibaya (Kasaï occidental), le député national Clément Kanku, dénonce même un cas de viol : « Une mère s'est plainte qu'elle a été violée par trois militaires, dans le village de Ndunga, sur le territoire de Dibaya. Est-ce qu'il y en a eu d'autres ? Vous savez, quand il y a des hommes en armes, dans ce genre de manoeuvres militaires, on ne peut pas toujours dire ce qui se passe. Nous voulons que cette situation soit rapidement éludicée, que l'on puisse rapidement mettre la main sur ces gens qui ont commis ce forfait. » Joint au téléphone par RFI, le docteur Pascal Mulunda confirme la présence de la victime à l'hôpital de la mission de Tshikula. Mais ce médecin directeur de la zone de santé a dit ne pas être en mesure de confirmer si oui ou non les violeurs sont des militaires. 

L'Association africaine de défense des droits de l'homme (Asadho) dénonce des détentions illégales dans les cachots de l'Agence nationale des renseignements, à Kinshasa. Selon l'organisation, environ 130 personnes y seraient retenues, sans droit de visite, certaines depuis plus d'un an... Dans un communiqué, l'Asadho s'adresse donc directement au président Joseph Kabila pour que ces personnes soient traitées conformément aux lois nationales et internationales.

Maître Jean-Claude Katende 
Président national de l'Asadho 

Nous demandons à l'ANR soit de libérer les détenus, soit de les transférer devant une autorité judiciaire compétente

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire