************ LE DOCTEUR DENIS MUKWEGE EST LE LAUREAT DU PRIX SAKHAROV.CE PRIX LUI SERA OFFICIELLEMENT REMIS LE 26 NOVEMBRE 2014 A STRASBOURG ************ A VOIR EXPO 'NOTRE CONGO' AU MUSEE BELVUE MUSEUM > 30.11.14 ************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHESé DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

lundi 19 novembre 2012

Kibumba : le Conseil Supérieur de la Défense dénonce la présence des unités spéciales rwandaises

Digital Congo 
19/11/2012 

Le Chef de l’Etat a présidé samedi le Conseil supérieur de la Défense qui s’est penché particulièrement sur la situation militaire à Kibumba à propos de laquelle le Conseil a vigoureusement dénoncé la présence avérée des unités de l’armée rwandaise contre lesquelles les FARDC s’affrontent 

La réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la Défense tenue, samedi, à Kinshasa, sous la direction du Président de la République et Commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police nationale congolaise, Joseph Kabila Kabange, a dénoncé la présence des unités spéciales rwandaises sur le terrain des opérations, aux côtés des rebelles du M-23, face aux FARDC, lors des attaques des positions des FARDC les 16 et 17 novembre 2012, à Kibumba, dans la province du Nord-Kivu. 

Selon le communiqué rendu public à l’issue de la rencontre, les FARDC qui s’étaient repliées se sont réorganisées et poursuivent le combat en vue de reconquérir les positions occupées par l’ennemi. 


Le Conseil supérieur de la Défense, qui salue et apprécie la bonne collaboration de la MONUSCO, particulièrement pour l’appui substantiel à la protection de la population, rend un hommage particulier et mérité aux militaires des FARDC blessés et tombés sous les balles ennemis. De même, le Conseil adresse ses encouragements aux vaillants combattants des FARDC pour les actions menées sur le terrain. 

Le même communiqué indique, en outre, qu’à l’issue des délibérations, le Président du Conseil supérieur de la Défense a donné des instructions au gouvernement et à l’Etat-major général des FARDC pour qu’ils puissent prendre des mesures exceptionnelles en vue de la sauvegarde de la patrie. 

Le Conseil a, enfin, réitéré ses encouragements aux FARDC, avant d’inviter la population à ne pas céder aux intoxications et aux manipulations orchestrées par l’ennemi, à rester sereine, vigilante, solidaire et unie pour la sauvegarde de la patrie, dans l’intérêt supérieur de la Nation et de toutes les communautés congolaises sans exclusion. 

Outre le Président du Conseil, cette réunion a connu la participation du Premier ministre, Matata Ponyo, du vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Alexandre Luba Ntambo, du ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Richard Muyej Mangez, du chef d’Etat-major général des FARDC le lieutenant général Didier Etumba, du chef d’Etat-major des Forces terrestres le général major, Gabriel Amissi Kumba, du chef d’Etat-major de la Force aérienne, Massamba Mussungu, du chef d’Etat-major de la Force navale ai, le contre-amiral Emmanuel Kyabu Kaniki et du chef d’Etat-major particulier du Chef de l’Etat ai, le colonel Claude Ilunga Kapambu. 

Le ministre des Médias chargé des relations avec le Parlement et de l’initiation à la nouvelle citoyenneté, Lambert Mende Omalanga, et l’administrateur de, Kalev Mutond, ont pris part à cette réunion en qualité d’experts. 

Le Conseil de sécurité de l’ONU exige la cessation de tout soutien au M23 
Le Conseil de sécurité des Nations unies réuni en urgence le weekend suite à la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire dans le Nord-Kivu, exige la cessation des hostilités et tout soutien extérieur au mouvement rebelle M23, qui est tenu responsable de la reprise des hostilités, a affirmé. 

« La progression du M23 en direction de Goma, la capitale du Nord-Kivu doit cesser de même que tout soutien extérieur dont ce groupe bénéficie », ont déclaré les membres du conseil de sécurité de l’ONU à la presse à l’issue de la réunion d’urgence sur la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire dans le Nord-Kivu.

Le conseil de sécurité a également annoncé le renforcement prochain des sanctions à l’encontre du leadership de ce mouvement rebelle condamnant la recrudescence des attaques perpétrées par le M23. Profondément préoccupés par la détérioration de la situation humanitaire dans la région, les membres du Conseil condamnent la poursuite des violations du droit humanitaire international et Ils ont annoncé leur intention d’appliquer des sanctions supplémentaires ciblées contre les dirigeants du M23 ainsi et de tous ceux qui violent le régime actuel. Il a appelé par ailleurs les Etats membres à faire de toute urgence des suggestions au Comité 1533. 

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon s’est entretenu pour sa part, avec le président rwandais, Paul Kagame et le ministre congolais des affaires étrangères, Raymond Tshibanda, au sujet de nouveaux affrontements entre l’armée régulière et les rebelles du M23, exprimant sa préoccupation au sujet de la reprise des combats. 

Ceux-ci contribuent à la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire. Les combats entre les FARDC et les rebelles du M23 ont repris, jeudi 15 novembre dans le Nord-Kivu. 

MMC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire