************ LOUIS KOYAGIALO, GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DE L'EQUATEUR EST DECEDE EN AFRIQUE DU SUD / 14/12/2014 ************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHESé DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

lundi 5 novembre 2012

L’observateur : « Augustin Matata défend le projet de budget 2013 »

Radio Okapi 
05/11/2012

Revue de presse de lundi 5 novembre 2012.

Matata Ponyo Mapon, premier ministre de la RDC le 07/05/2012
au Palais du peuple à Kinshasa, lors de la présentation
du programmede son gouvernement à l’Assemblée nationale.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 
Les journaux parus ce matin reviennent sur le projet de budget 2013. 

7,5 milliards de dollars américains. C’est le projet de budget 2013. Après le passage par le bureau de la chambre basse du Parlement, le projet de budget a été transmis à la plénière. Les députés nationaux examineront cette loi financière en veillant, entre autres, à la répartition par secteur d’activités et aux équilibres. 

A ce sujet, L’observateur titre à sa une : « Ce lundi 5 novembre à l’Assemblée nationale, Augustin Matata défend le projet de budget 2013. » La salle de Congrès du Palais du peuple va ainsi connaître un grand moment de débat et de contradiction, à travers ce face-à-face entre le chef du gouvernement accompagné de toute son équipe et les députés nationaux. 

Mais avant l’exercice de ce lundi 5 novembre tant attendu, le Premier ministre Matata Ponyo avait préalablement déposé au président du bureau de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, le jeudi 18 octobre le projet de budget pour l’exercice 2013. Selon les usages, le président de l’Assemblée nationale a convoqué la plénière de ce lundi pour que le Premier ministre défende ce projet. Le débat s’annonce houleux et passionnant, prévient le journal.

Le Potentiel voit un danger en perspective et annonce : « Matata Ponyo face à une Majorité fissurée. » Le journal explique que la sérénité tarde à se réinstaller dans les rangs de la Majorité présidentielle (MP) après la désobéissance constatée lors du double scrutin des 28 et 31 octobre 2012, respectivement à Matadi et à Kisangani. Allusion faite à l’élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale. Une élection au cours de laquelle les députés provinciaux de la Majorité n’ont pas respecté la consigne de vote, selon de nombreux observateurs. 
« C’est dans ces circonstances de fortes turbulences que le Premier ministre défend ce lundi son projet de loi des finances publiques 2013, devant une Assemblée nationale, virtuellement acquise à sa cause », estime Le Potentiel car, dans la Majorité, désormais tout est possible poursuit le quotidien « les consignes pouvant êtres mises de côté dans la prise de décision ». Et le journal de conclure : « une nouvelle Majorité pourrait se constituer autour d’autres intérêts. Le rejet ou d’abjectes attaques contre des agrégats objectivement élaborés par le gouvernement auront des conséquences néfastes »

L’Avenir voit venir aussi ce danger et appelle la Majorité présidentielle à la cohésion en titrant : « Budget 2013, La MP à l’épreuve. Nécessité d’une solidarité autour de Matata. » « La solidarité de tous les députés de la Majorité Présidentielle est nécessaire et elle ne devra pas se tromper d’adversaire. Il y a nécessité d’un débat franc sur ce budget, même si chaque député doit jouer son rôle », résume le quotidien. 

La prospérité s’intéresse quant à elle au secteur de télécommunications. « Identification des abonnés. CCT, Vodacom, Tigo, Airtel, Standard, Africell… sous la menace du Gouvernement ! », titre le quotidien à sa une. La Prospérité rappelle que cette décision n’est que le remake de celle prise en 2008, exigeant aux opérateurs dudit secteur de procéder à l’identification de tous leurs abonnés sur l’ensemble du territoire national et cela, à partir du 1er mars 2008. 
Pourquoi le Gouvernement revient-il sur ce dossier vieux de près de 4 ans ? Ceux qui ne se seront pas conformés aux dispositions édictées par les ministères de l’Intérieur et des Télécommunications verront tout simplement leur service immédiatement interrompu. C’est donc un dossier délicat qui met en conflit, d’une part, les opérateurs et leurs abonnés en cas de coupure de la ligne et, de l’autre, le Gouvernement et les opérateurs du secteur de télécommunications, note le journal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire