BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************

samedi 29 décembre 2012

Ituri : inquiétude sur la survie de la pêche pendant l’exploitation du pétrole du lac Albert

Radio Okapi 
29/12/2012

La population de l’Ituri, en Province Orientale, s’inquiète de la survie de la pêche face à l’exploitation du pétrole dans le lac Albert, a affirmé samedi 29 décembre l’ONG Réseau Haki na Amani. C’est le résultat d’une enquête menée par cette ONG auprès de plus de dix mille habitants de ce district. La population demande au gouvernement de conditionner cette exploitation par la présentation des résultats d’une étude d’impact environnementale. 


Le projet d’exploitation du pétrole concerne les blocs 1et 2 du Graben Albertine. 

Selon le chef du projet «Gouvernance participative» sur l’exploitation du pétrole en Ituri à l’ONG Réseau Haki na Amani, Didi Angaika, les populations riveraines veulent avoir des assurances sur la survie des poissons lors de l’exploitation du pétrole dans ces localités. 

«Les gens s’imaginent que l’exploitation de pétrole peut exterminer les poissons ou les espèces halieutiques. Alors, c’est par rapport à cela qu’ils avaient beaucoup d’inquiétudes puisque la vie au lac dépend du poisson», a-t-il expliqué. 

Le responsable de l’ONG explique que l’enquête a été menée de 2011 à 2012 dans les localités de Kasenyi, Tchomia et Mahagi-Port, des localités situées au bord du lac Albert. 

Selon lui, ces populations dépendent essentiellement de la pêche pour leur survie. 

Didi Angaika S’est engagé à faire parvenir l’inquiétude de la population à Oïl Of Congo et Total, les deux compagnies qui ont reçu l’autorisation d’exploiter le pétrole du Graben Albertine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire