************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mardi 21 juin 2016

Forum des As : «Échéances électorales en vue : l’OR de Kengo appelle majorité et opposition au consensus»

Radio Okapi 
21/06/2016

Des membres de l’opposition Républicaine le 8/06/2015 
au palais de la nation à Kinshasa lors des consultations organisées 
par le Président Joseph Kabila. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

Les journaux parus mardi 21 juin à Kinshasa s’intéressent à la déclaration lundi de l’Opposition Républicaine (OR), plate-forme politique des partis de l’opposition pro-dialogue dirigée par Léon Kengo wa Dondo, au sujet de l’impasse politique qui persiste après le conclave de l’opposition à Bruxelles. 

Lors de cette déclaration à la presse faite par le professeur Michel Bongongo au nom de Léon Kengo wa Dondo, l’Opposition Républicaine a proposé quatre conditions minimales pour baisser la tension au moment où Opposition et Majorité s’empoignent au lendemain de la tenue, en Belgique, du conclave de Genval, rapporte Forum des As
La Majorité et l’Opposition devraient s’accorder sur ces conditions minimales liées à l’organisation des élections en RDC, a recommandé l’émissaire de Léon Kengo wa Dondo au cours de ce point de presse, rapporte le quotidien.
Il s’agit, d’après lui, du fichier électoral, des scrutins, du délai constitutionnel et du Dialogue inclusif. 
L’OR, qui selon le journal joue au sapeur-pompier, appelle pour cela chaque acteur politique congolais à dialoguer.

L’OR décrie ce qu’il qualifie d’extrémisme qui prend corps dans le chef des acteurs politiques des deux camps. Commentant cette sortie médiatique de l’OR, Le Phare rapporte plutôt qu’au cours de ce point de presse, le professeur Michel Bongongo a, au nom de Léon Kengo wa Dondo, salué les initiatives de la tenue du conclave de l’Opposition politique congolaise à Genval, en Belgique ainsi que la réaction de la Majorité Présidentielle à cet égard. 
Cependant, a estimé Michel Bongongo, l’ensemble de ces initiatives fragilise la paix et la cohésion nationale, qui est à son avis « une propriété inaliénable du peuple congolais acquise au prix du sang et scellée par la Constitution », souligne le quotidien. 
Ce regroupement politique a par ailleurs tenu au cours de ce point de presse à souligner qu’il milite pour l’application diligente de la Résolution 2277 du Conseil de sécurité de l’ONU qui invite la RDC à l’examen des questions essentielles de la vie de la Nation par voie d’un Dialogue inclusif, représentatif de tous les courants politiques et conduisant aux élections pacifiques, libres, crédibles et transparentes, rapporte le journal. 
Et le dialogue que l’OR soutient et appelle à tous ses vœux doit respecter l’esprit et la lettre de la Constitution, préserver la paix et la cohésion nationale ; écarter toutes formes d’extrémisme, a insisté Michel Bongongo lors de ce point de presse, a souligné le quotidien. 

Dans un tout autre registre, L’Avenir rapporte que le ministre congolais de la Santé Publique, le docteur Félix Kabange Numbi, a déclaré, lundi 20 juin, que la RDC est en épidémie de fièvre jaune. Il a aussi révélé que la maladie est localisée dans les provinces de Kinshasa, du Kongo-Central et du Kwango, tout en révélant qu’au total, 67 cas ont été recensés, renseigne le quotidien, ajoutant que le ministre qui a demandé l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des autres partenaires pour l’obtention rapide du vaccin contre la fièvre jaune afin de limiter l’extension de l’épidémie, a aussi recommandé aux Congolais qui se rendent en Angola de se faire vacciner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire