************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mardi 21 juin 2016

Près de 100 000 réfugiés centrafricains vivent au Nord et Sud-Ubangi

Radio Okapi 
20/06/2016 

Le camp de réfugiés de Mole (près de Zongo) dans 
la province de l’Equateur qui accueillent les Centrafricains 
qui fuient l'insécurité à Bangui. 

Les provinces du Nord et du Sud-Ubangi accueillent à ce jour près de cent mille réfugiés centrafricains, malgré l'arrivée au pouvoir de nouvelles autorités élues en République centrafricaine. 

Selon le service des migrations du Nord-Ubangi, ces personnes qui traversent par la rivière Ubangi fuient l’insécurité pour trouver refuge en RDC. 

Elles sont regroupées pour la plupart dans les camps de Mole, Boyabu, Inke et Bili. D’autres vivent en dehors de ces camps et cohabitent paisiblement avec les populations autochtones. 

Pour sa part, le bureau du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Gbadolite, indique que le retour des réfugiés dans leur pays est volontaire. 

Algamisou Bah, l’un des responsables du HCR/Gbadolite, ajoute que quand son agence va estimer que les conditions sécuritaires sont réunies, elle organisera d'abord « le retour facilité », avant le rapatriement massif, après la signature des accords tripartites entre le HCR, la RDC et la RCA.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire