************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mardi 26 juillet 2016

Le phare: «Dialogue: Tshisekedi disqualifie Kodjo»

Radio Okapi 
25/07/2016

Revue de presse du lundi 25 juillet 2016

Etienne Tshisekedi, président national de l'UDPS  

Les journaux de Kinshasa reviennent essentiellement sur la décision du « Rassemblement de l’opposition », un regroupe de plusieurs mouvements des opposants en RDC dont l’UDPS d’Etienne Tshisekedi, qui récuse le facilitateur du dialogue, Edem Kodjo. 

Le Phare renseigne que le Facilitateur du dialogue en République démocratique du Congo, Edem Kodjo, vient d’être désavoué par «le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement». 
Le communiqué de presse intitulé : « Deuxième réunion du groupe de soutien au facilitateur du dialogue politique en RDC du 23 juillet 2016 » est l’étincelle qui a mis le feu aux poudres, rapporte le journal. 
Dans sa déclaration du dimanche 24 juillet 2016 signé par son chef de file, Etienne Tshisekedi, à partir de Bruxelles, le « Rassemblement demande à l’ancien premier togolais de rendre son tablier et à la présidente de la Commission de l’Union africaine d’en tirer toutes les conséquences», selon le quotidien. 

«Dialogue: Tshisekedi désavoue Kodjo », titre La Prospérité. Le tabloïd précise qu’Etienne Tshisekedi maintient son arrivée à Kinshasa, le 27 juillet et confirme également la tenue du meeting, le 31 juillet 2016. Mais, il refuse d’aller au dialogue politique que le facilitateur Edem Kodjo va convoquer.
Le journal indique que le Rassemblement reproche à Edem Kodjo, la précipitation avec laquelle il entend installer le comité préparatoire, le 26 juillet, alors que les préalables sont loin d’être rencontrés. 

Forum des As fait remarquer que Le " Rassemblement ", considère que le communiqué du 23 juillet [par lequel M. Kodjo annonçait le lancement le 30 juillet des travaux préparatoires au dialogue en vue d’élections "apaisées" et "crédibles"] est "une machination de Monsieur Edem Kodjo et un mépris inacceptable à l’égard du peuple congolais". 
La plateforme fait remarquer qu’il « ne se sent pas concerné par ce communiqué » et « récuse M. Kodjo », conclut le quotidien. 

La Prospérité, dans un autre cadre, rend compte de la réunion entre l'Inspecteur provincial de la police congolaise de la ville-province de Kinshasa, le général Célestin Kanyama et les membres de l’UDPS, en présence de la police de la MONUSCO sur les mesures sécuritaires relatives au retour d’Etienne Tshisekedi au pays. 
Parmi les mesures prises, l’on note, indique le tabloïd, l’encadrement de la foule lors de la caravane qui, normalement, devrait se tenir de l’aéroport de N’djili à la résidence du président de l’UDPS, dans la commune de Limete. 

L’Agence congolaise de Presse (ACP) précise qu’au cours de cette rencontre, il a été décidé que ne peuvent accéder à l’intérieur de l’aéroport de N’djili que 15 personnes dont les noms seront identifiés sur la liste remise par les organisateurs à la police. 
Quarante personnes, poursuit l’agence, accéderont à l’extérieur des installations de l’aéroport, tandis que les membres du parti seront quant à eux au-delà de la chaussée. 

Forum des As consacre certaines pages au « Méa culpa » de Koffi Olomide, expulsé du Kenya à la suite des coups de pied qu’il a assénés à l’une de ses danseuses à l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi au Kenya, où il devait livrer un concert. 
Invité de l’émission Karibu variétés du dimanche le 24 juillet sur la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), le musicien a présenté ses excuses au peuple congolais en général, à toutes les autorités du pays, à ses mélomanes et principalement à la victime Pamela, sa danseuse, rapporte le quotidien. 
Pour le journal, l’artiste se dit être profondément au regret au regard de ce qu’il a qualifié "d’un moment de folie et d’égarement ". 
« Je m’excuse auprès de tous les Congolais, je regrette amèrement du plus profond de moi ce qui s’est passé. Je saisis cette occasion pour présenter mes sincères excuses à toutes les femmes congolaises, particulièrement à ma danseuse Pamela, la victime, pour ces dix secondes les plus cruelles de ma vie », regrette-t-il.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire