************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

jeudi 28 juillet 2016

Le Phare: «Etienne Tshisekedi aujourd’hui à Kinshasa»

Radio Okapi
27/07/2016

Revue de presse du mercredi 27 juillet 2016

Au centre, veste sombre, chemise et cravate bleues et 
coiffé d'un bonnet blanc, Etienne Tshisekedi lors 
de son arrivée à Kinshasa ce 29/07/2011  

Les journaux parus mercredi 27 juillet à Kinshasa commentent le retour de l’opposant Etienne Tshisekedi à Kinshasa. 

Le Phare qui cite des sources proches de l’UDPS renseigne que Tshisekedi arrive à bord d’un jet privé, en compagnie de son épouse, Marthe Kasalu, et de l’opposant Raphaël Katebe Katoto, frère-aîné de Moïse Katumbi, parti en exil en 2004, peu après l’installation du gouvernement et du Parlement de Transition issus du Dialogue Intercongolais de Sun City (Afrique du Sud). 
Après deux années d’absence passées en Belgique, pour des raisons médicales, fait remarquer le tabloïd, Etienne Tshisekedi a envoyé ses émissaires, dont son fils Félix, arrivé à Kinshasa mardi 26 dans la soirée. 

Forum des As qui accorde la parole à Secrétaire national chargé des relations extérieures à l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) donne les détails sur l’heure de l’arrivée du président de ce parti politique. Etienne Tshisekedi rentre au pays à 13 heures, précise le journal.

«Retour au bercail. Tshisekedi: la montagne de défis », titre La Prospérité. Pour le journal, l’arrivée de Tshisekedi à Kinshasa où l’accueil délirant que ses partisans se préparent à lui réserver, ne fait aucun doute. Seulement, il revient au pays alors qu’un nouveau décor politique est planté. 
Le facilitateur Edem Kodjo a présidé mardi 26 juillet, la première réunion de validation de mandats des délégués au comité préparatoire du dialogue, dont il va lancer les travaux le 30 juillet, constate le quotidien. 
La Majorité présidentielle, dans un meeting au Stade Tata Raphaël, va parler le 29 juillet, tandis que la CENI démarre l’enrôlement des électeurs à partir du Nord-Ubangi, le 31 juillet, le même jour que du meeting de Tshisekedi à Kinshasa, après un long séjour à Bruxelles, analyse le tabloïd.  
Entre-temps, du côté de l’Union africaine, il est exclu, du moins avant la tenue du dialogue en RDC, d’envisager la possibilité de défaire Kodjo, pourtant, récusé par Tshisekedi, note le journal. 

A propos justement de travaux du comité préparatoire du dialogue national, l’Agence congolaise de presse (ACP) renseigne que les parties prenantes ont présenté au facilitateur, Edem Kodjo, lors d’une réunion à leur intention, les listes des délégués pour validation de leurs mandats. 
La Majorité présidentielle (MP), la société civile et une frange des partis politiques de l’opposition ont présenté des listes acceptées par la facilitation. 

L’Avenir donne les détails sur les partis de l’opposition qui ont répondu à l’appel d’Edem Kodjo: 
«l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, le MR de Clément Kanku, le Courant des démocrates rénovateurs (CDER) de Jean-Lucien Busa, le Mouvement de la libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba Gombo et autres.» 
Le tabloïd précise que ces délégués discuteront et tenteront de trouver des solutions sur quelques questions de l’heure qui risque de plonger le pays dans le chaos aux jours avenirs. 

C’est pour cette raison que « Kodjo veut aller jusqu’au bout », indique La Prospérité. Il n’a que faire de la cohorte de récriminations mises à sa charge, encore moins de la récusation dont il est l’objet. 
Quoique Kodjo soit désavoué par Tshisekedi et le Rassemblement historique de Genval, Edem Kodjo a été aperçu, curieusement, au siège de l’Union africaine, lieu où était organisée la cérémonie de validation des mandats, quelques ténors de l’opposition, membres de cette méga plateforme. 
« Est-ce le début d’un schisme au sein de l’opposition de Genval ? », s’interroge le quotidien. 

L’arrestation de Koffi Olomide, vedette de la chanson congolaise, est aussi commentée par la presse de Kinshasa. 

« Placé sous mandat d’arrêt provisoire: Koffi Olomide envoyé à Makala », titre L’Avenir, précisant qu’après Nairobi, Koffi Olomide a passé sa première nuit à la prison centrale de Makala. 
Interpellé le matin à son domicile sur instruction du Procureur général de la République, le chanteur a été placé sous le coup d’un mandat d’arrêt provisoire en attendant le verdict dans l’affaire de l’agression de sa danseuse, indique le tabloïd. Il a été envoyé à Makala sur décision d’un juge. 
La défense de la star compte introduire une requête pour solliciter sa mise en liberté provisoire, précise le journal. L’ACP rappelle que le député Zacharie Bababaswe a intenté une action en justice contre ce musicien par le canal de l’Assemblée nationale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire