************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mercredi 20 juillet 2016

Le Phare: « Le G7 sort le carton rouge contre la CENI »

Radio Okapi 
20/07/2016

Revue de presse kinoise de mercredi 20 juillet 2016.

Charles Mwando Nsimba, membre du G7 lors d’une déclaration politique 
au siège de cette plateforme à Kinshasa, le 14/01/2016. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo  

Les journaux parus mercredi 20 juillet reviennent pour la plupart sur la conférence du G7 sur le processus électoral. 

La Prospérité donne le ton à sa manchette : « Pas de fausses manœuvres. CENI : le G7 exige un calendrier électoral !» 
Au cours d’un point de presse animé à Kinshasa, le mardi 19 juillet 2016, par son Président en exercice, Charles Mwando Nsimba, le G7 demande aux Congolais de ne pas être naïfs au point de croire que la CENI est disposée à organiser de bonnes élections en RDC, interpelle le quotidien. 
Pour qui manie correctement le Français comme ce vieux lion du Katanga, les arguments n’ont pas tari pour démontrer, à la face du monde, les fausses manœuvres de la CENI, poursuit le tabloïd qui note qu’au lieu de la révision du fichier électoral à laquelle toutes les parties prenantes au processus électoral avaient déjà souscrit, elle veut tout refaire à zéro, en réalisant, sans tenir compte du temps limité, la refonte de l’ensemble du fichier. 
La Prospérité indique que le G7 retient pour preuve de mauvaise foi de la CENI, le fait de procéder province après province et d’étaler le processus d’identification et d’enrôlement sur plus d’une année. « Charles Mwando Nsimba ne peut que rejeter cette option qui consacre le non respect du délai constitutionnel. Surtout quand la mission d’audit du fichier électoral de l’OIF et de l’ONU partage la même perception que le G7, en établissant qu’il est techniquement possible d’actualiser le fichier électoral par l’enrôlement de nouveaux majeurs et de la diaspora dans un temps compatible avec les délais constitutionnels d’organisation des élections présidentielle et législatives », écrit le journal. 

Forum des As aborde le même sujet et demande de « ne pas conditionner les élections à la tenue du dialogue ». 
Sauf aménagement d’un agenda caché, le G7 invite la CENI à publier le calendrier électoral global qui est un instrument de gestion rationnelle du processus électoral comprenant de façon cohérente l’ensemble des opérations préélectorales et électorales, argumente le G7, cité par Forum des As. 
Pour le quotidien, le président Mwando a indiqué que la CENI, en tant qu’organe qui a la responsabilité constitutionnelle d’assurer la régularité du processus électoral en RDC, n’a aucune raison à subordonner la publication du calendrier électoral à la tenue d’un quelconque dialogue politique. 
Rappelant la rencontre entre une délégation du G7 et le facilitateur Edem Kodjo le jeudi 14 juillet dernier à l’invitation de ce dernier, le président Mwando a souligné que ce tête-à-tête a permis à sa famille politique de rappeler, à l’intention du facilitateur, l’acte d’engagement de Genval qui souligne l’urgence d’une décrispation politique sincère, en vue de créer un climat d’apaisement favorable au dialogue, préconisé par la Résolution 2277, poursuit Forum des As. 
Evoquant le meeting de l’opposition du 31 juillet prochain, le G7 entend placer cette manifestation publique sous une triple revendication : respect de la Constitution, relance du processus électoral conformément à la Loi fondamentale et alternance démocratique. 

« Le G7 sort le carton rouge contre la CENI », renchérit Le Phare. Très remonté, le G7 a vigoureusement chargé la Commission électorale nationale independante(CENI). 
Cette plate-forme des partis de l’Opposition accuse la Centrale électorale de se lancer dans l’enrôlement des électeurs au Nord-Ubangi dès la fin de ce mois de juillet, sans au préalable présenter un chronogramme global des opérations d’identification et d’enrôlement. 
« En réalité, la CENI nous ramène ainsi sournoisement au préalable du recensement général de la population congolaise rejeté catégoriquement par le Peuple congolais lors des manifestations du 19 et 20 janvier 2015 réprimées dans le sang par le pouvoir », a martelé Charles Mwando Nsimba, président en exercice du G7 ; cité par Le Phare. 
En effet, a-t-il expliqué, le processus d’actualisation du fichier électoral s’étalant sur 16 mois, en réalité, il ne s’agit pas de la révision du fichier électoral, mais bien de sa refonte totale, ajoute le quotidien. 

« Glissement du cycle électoral : le G7 charge la CENI », écrit Le Potentiel. 
Le journal note que le glissement du cycle électoral se précise. Il accuse la CENI de jouer le jeu du pouvoir « en retardant délibérément le processus électoral ». 
Le G7 s’appuie sur le fait qu’au lieu d’acquérir un nombre suffisant des kits de manière à commencer l’enrôlement dans plusieurs provinces, sinon dans l’ensemble du pays, au même moment, la CENI a préféré procéder province par province. 
Ce cas parmi tant d’autres, accuse Le Potentiel, corrobore la thèse d’un complot au plus haut niveau de la centrale électorale « pour donner du temps au président Kabila et à ses partisans qui veulent retarder le plus longtemps possible l’élection présidentielle et l’alternance démocratique ». 

La Tempête des Tropiques évoque également le même sujet et dévoile une « Nouvelle manœuvre de Kabila via Nangaa ». 
Le journal ne s’explique pas pourquoi le Président de la république multiple ces derniers temps des appels de soutien à la révision du fichier électoral, que la CENI a promis d’entamer par la nouvelle province de Nord-Ubangi. 
La Tempête des tropiques rappelle que le chef de l’Etat est revenu sur cette question à Kananga, Kindu et l’occasion des festivités du 56eanniversaire de l’indépendance de la RDC. 
Avec la conférence de G7, le quotidien dit voir clair : 
« le G7 vient de déceler les dessous de l’intérêt accordé à la révision du fichier électoral par le Président de la RDC. Sans au préalable présenter un chronogramme global des opérations d’identification et d’enrôlement, la CENI s’est empressée à programmer l’actualisation du fichier électoral ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire