************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mercredi 17 août 2016

Equateur: l’Etat doit 5,3 millions USD aux particuliers

Radio Okapi 
16/08/2016

La ville de Mbandaka dans la province de l’équateur en RDC. 
Radio Okapi/ Ph.Don John Bompengo

Une délégation de la Direction générale de la dette publique (DGDP) séjourne depuis lundi 15 août à Mbandaka (Equateur). Sous la supervision du ministre des Finances, Henri Yav Mulang, cette équipe est sur place pour recevoir, vérifier et certifier de la dette publique intérieure que l’Etat congolais doit aux opérateurs économiques de l’ancienne province de l’Equateur.

Cette dette intérieure est estimée à plus de 5,3 millions de dollars américains pour quelques membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), avant le démembrement du grand Equateur.


«Les différents prestataires, c’est par rapport à la catégorie. Qui a prêté et qui a rendu service au gouvernement de l’ancienne province ? S’il y a quelqu’un ou institution financière qui avait prêté de l’argent frais au gouvernement, nous allons voir comment est-ce que cela a été utilisé pour repartir la charge entre les nouvelles provinces», a expliqué Trudon Nkima, membre de la délégation.

Selon lui, il s’agira également de toutes les charges pour lesquelles les différents prestataires réclament le paiement auprès de l’ancienne province de l’Equateur.

«Raison pour laquelle nous profitons de cette occasion pour demander aux différents prestataires qui déclarent détenir quelque chose sur le trésor public de passer à la division des Finances et du Budget ou encore à la FEC, la FENAPEC et la COPEMECO déposer le dossier pour qu’il soit examiné», a ajouté M. Nkima.

La ville de Mbandaka est la première étape de cette mission de certification de la dette publique intérieure de l’Etat congolais à travers les cinq provinces issues du démembrement de l’Equateur. Après l’Equateur, la délégation devrait se rendre au Kasaï-Oriental.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire