************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mardi 9 août 2016

Nord-Ubangi: la société civile doute de la poursuite de l’opération d’enrôlement

Radio Okapi 
06/08/2016

Enrôlement d'une électrice le 7 juin 2009 à Kinshasa, 
lors de la révision du fichier électoral. 

La société civile du Nord-Ubangi émet des doutes sur la poursuite de l’opération d’enrôlement des électeurs suite au mauvais état des routes de cette nouvelle province issue du démembrement de l’Equateur. 

Son président, Taylor Taima, a exprimé ses inquiétudes vendredi 5 août au cours d’une rencontre à Gbadolite avec le gouverneur du Nord-Ubangi, Marie-Thérèse Gerengbo. 

L’opération d’enrôlement des électeurs a été lancée le 31 juillet dernier par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans cette province. Elle doit durer trois mois. 

« Les routes sont en très mauvais état en cette période pluvieuse et cela risque de rendre certaines localités les plus reculées inaccessibles. Si les agents recenseurs de la CENI pourront arriver tant bien que mal aux centres d’enrôlement, il sera difficile pour un bon nombre des habitants en âge de voter de faire le déplacement pour atteindre ces centres », a estimé Taylor Taima.

Le président de la société civile du Nord-Ubangi dit craindre également que le délabrement actuel du réseau routier n’entrave l’opération d’enrôlement dans certains coins de cette province. 

« Tous les axes routiers du Nord-Ubangi sont en très mauvais état notamment l’axe Gbadolite-Businga avec un grand bourbier à 12 km de Businga-centre. La route de Bosobolo qui venait d’être rouverte par le HCR est redevenue peu praticable. L’axe Kotakoli-Yakoma est pratiquement coupée par des inondations sur une bonne distance», a expliqué Taylor Taima. 

Pour sa part, le gouverneur du Nord-Ubangi, Marie-Thérèse Gerengbo, a promis, sans plus de détails, d’utiliser des moyens de bord pour faire face à ce problème pour permettre un enrôlement massif des électeurs dans sa province. 

Entre-temps, des avions cargos continuent d’acheminer des kits électoraux à Gbadolite, chef-lieu du Nord-Ubangi. 

Cette province est celle qui a été choisie pour le début de l’opération d’enrôlement des électeurs. 
Selon le chef de l’Etat Joseph Kabila, les élections seront organisées en RDC à la suite de cette opération. La CENI a fait savoir, pour sa part, que l’opération de révision du fichier électoral pourra durer seize à dix-sept mois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire