************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHESé DE CE BLOG ************ AU MUSEE DAPPER A PARIS, DU 09 OCTOBRE 2013 AU 06 JUILLET 2014, "INITIES, BASSIN DU CONGO" VOUS PLONGERA DANS UN MONDE PLEIN DE MYSTERES, AVEC 150 PIECES D'UNE GRANDE RICHESSE, VENUES SURTOUT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

mercredi 16 avril 2014

Equateur : des Congolais rapatriés de la RCA demandent l’aide du gouvernement

Radio Okapi 
16/04/2014

Quelque 6 000 Congolais rapatriés du la République centrafricaine appellent le gouvernement à les aider à se réinsérer dans leurs milieux. Certains affirment avoir passé plus de 5 ans en RCA et ne plus rien posséder sur place. «Nos maisons sont écroulées, nos champs sont perdus, on n’a pas de ressources. Nous demandons au gouvernement d’essayer de nous porter main forte», a plaidé l’un d’entre eux. 

Ces rapatriés, arrivés à Libenge en février dernier, lancent néanmoins un appel aux autres Congolais toujours réfugiés en RDC, à regagner au plus vite leur pays, la RDC, où la paix est déjà rétablie. 

Ils avaient fui en RCA pour échapper aux violences déclenchées par l’insurrection du MLIA en 2009 et 2010 à Dongo.

Forum des As: «Controverse autour de la mort de ‘’Morgan’’ »

Radio Okapi 
16/04/2014

Revue de presse kinoise du mercredi 16 avril 2014.

Palais du peuple
La revue de ce matin s’ouvre avec le journal Forum des As qui se penche sur ce qu’il qualifie de controverse autour de la mort du chef milicien Paul Sadala alias Morgan. 
Dans ses colonnes, le tabloïd cite Joseph Ndiya, député élu de l’Ituri qui doute de la version des FARDC et estime que Morgan a été abattu à bout portant par des militaires congolais. 
Le journal indique également que le député rejette également la version selon laquelle les miliciens ont été les premiers à tirer sur les soldats loyalistes. 

Dans un autre chapitre, Forum des As parle de l’adoption du nouveau code de la famille à l’Assemblée nationale. Le journal indique que cette loi apporte beaucoup d’innovations parmi lesquelles la consécration de la rupture du travail de commun accord, la fixation de la semaine du travail à six jours et la possibilité pour la femme d’effectuer un travail de nuit. 

Radio Okapi 
16/04/2014

Lambert Mende, Ministre de l'Information,
 Communications et Médias lors d'une
Conférence de Presse à Kinshasa,
le 03/01/2012.
Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA
 
Le chef milicien Maï-Maï Paul Sadala, alias Morgan, a succombé à ses blessures après un échange de tirs avec les FARDC au cours du processus de sa reddition. Le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende, affirme que le gouvernement «regrette sincèrement» cette mort. Selon lui, le gouvernement, aussi bien que les cours et tribunaux, était intéressé à obtenir des informations de Paul Sadala sur les réseaux qui l’alimentaient en armement ainsi que les réseaux de complicité externes ou internes. 

Face à la controverse suscitée par cette mort qu’un député national dit « planifiée », le porte-parole du gouvernement répond qu’il faut des preuves. Lambert Mende s’entretient avec Innocent Olenga.

Ecoutez ici

Attention à l'intox journalistique !


J'ai posté ce matin un article de Belga concernant les enfants congolais adoptés légalement en RDC.
Ces enfants, ORPHELINS, ont été adoptés par des familles belges suivant une décision d'un tribunal congolais . 


Par décision du Président le la République Démocratique du Congo, ces enfants sont en attente de rejoindre leurs nouvelles familles depuis le mois de novembre 2013.

Une des nouvelles mères de famille, dont la patience a été mise à rude épreuve, a tenté d'emmener son enfant en Belgique, sans autorisation. Bien sûr, elle a été arrêtée à l'aéroport de la Ndjili.

Jusque là rien de très anormal.

Enfants adoptés au Congo : Le gouvernement congolais invite à la patience

7sur7.be
Belga
15/04/14

Le président congolais Joseph Kabila
(archives) © afp.
 
Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a invité mardi les parents d'enfants adoptés au Congo à faire preuve de patience, après la condamnation d'une mère belge à 6 mois de prison par un tribunal de Kinshasa. 

Au mois de novembre, le gouvernement congolais a imposé un moratoire sur l'adoption internationale d'enfants congolais en raison de soupçons de fraude et de trafic d'êtres humains. Depuis lors, les parents belges de 7 enfants, qui disposent pourtant des jugements requis tant en Belgique qu'au Congo, ne peuvent ramener leur enfant et se trouvent à Kinshasa. 

Emmanuel de Merode blessé par des hommes armés au Congo

7sur7.be 
16/04/14

© sowl.com. 

Le Belge Emmanuel de Mérode, directeur du parc des Virunga, classé au patrimoine mondial et situé dans l'Est de la République démocratique du Congo, a été blessé mardi par des hommes armés non identifiés, a-t-on appris de sources concordantes. 

"Emmanuel de Mérode quittait Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, pour Rumangabo, la grande base de l'ICCN (Institut congolais pour la conservation de la nature)", quand "des hommes armés non identifiés" lui ont tendu une "embuscade", indique un communiqué de la Société civile du Nord-Kivu. 

La présentation des éléments de preuve au procès Bemba est terminée

11 /04/ 2014 
Par Wakabi Wairagala

Après près de trois ans et demi, les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont déclaré que la soumission d’éléments de preuve au procès du chef de l’opposition congolais Jean-Pierre Bemba a pris fin. 

Dans une décision du 7 avril 2014, l’accusation et les avocats des victimes ont été intimé de déposer leur mémoire en clôture d’ici le 2 juin 2014. La défense s’est vue demander de préciser si elle était toujours intéressée de recevoir la traduction en français du mémoire en clôture de l’accusation avant de déposer ses observations.