LE 08 MARS 2015, JOURNEE MONDIALE DE LA FEMME ************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHESé DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

dimanche 1 mars 2015

Martin Fayulu aux Congolais de Belgique, plus d’unité, plus d’organisation, plus de sensibilisation, plus de détermination

http://www.cheikfitanews.net/ 
28/02/2015


Martin Fayulu président du parti congolais ECIDE, «engagement pour la citoyenneté et le développement » et une de têtes d’affiche de la plate-forme « sauvons le Congo », était de passage à Bruxelles où il a tenu une conférence dans la salle de la C S C située Rue Pletinckx 19 à 1000 Bruxelles. 

Durant la conférence, monsieur Martin Fayulu a longuement échangé avec un grand auditoire venu l’écouter. Après une introduction par le modérateur du jour qui a donné le parcours politique et citoyen de monsieur Martin Fayulu, celui-ci a pris la parole non pas pour un long exposé, mais pour donner les balises de la rencontre, voulant plus répondre aux préoccupations de l’auditoire que de donner un exposé ex cathedra. 

Relations franco-rwandaises: quand Sarkozy rencontre Kagame à Paris

RFI 
28/02/2015

Paul Kagame, président du Rwanda. DR 

A défaut de s'être entretenu avec les autorités françaises lors de son séjour à Paris cette semaine, le président rwandais a rencontré vendredi 27 février l'ancien président Nicolas Sarkozy. L'information, publiée sur le compte Twitter de la présidence rwandaise, a été confirmée samedi dans l'entourage de M. Sarkozy, qui parle d'une rencontre privée. Le président rwandais était en France pour une réunion sur Internet et le haut débit, dans le cadre de l'Union internationale des télécommunications (UIT) à l'Unesco, où il copréside la commission sur le haut débit


130 ans après la Conférence Africaine de Berlin (1884-1885): une rétrospective historique

Desc-Wondo 
27/02/2015
par Iseewanga Indongo-Imbanda


On ne le dira jamais assez : il importe, pour des raisons historiques et, surtout, pour éviter que d’aucuns se défaussent de leurs responsabilités, de thématiser la Conférence de Berlin , appelée aussi la Conférence Africaine de Berlin, et ses conséquences sur le développement du continent africain pendant l’époque coloniale et postcoloniale. 

A l’occasion de mes visites dans des écoles à Berlin (RFA) où je suis souvent invité à parler de l’Afrique, j’ai fait l’expérience que moult élèves allemands ne sont pas informés sur le déterminant rôle joué par le « Reich » (empire) allemand, à travers le Chancelier de l’empire, Otto von Bismarck, dans la préparation et la tenue de cette Conférence. La raison de cet état des faits est simple et claire : la Conférence Africaine de Berlin et le continent africain ne faisant pas partie du cursus (programme) scolaire officiel, (ils) ne sont, en conséquence, traités que sporadiquement. 

Quel est le niveau de connaissances de l’Allemand adulte sur cette partie de l’histoire de son pays ? J’ai constaté le même manque en la matière auprès de quelques adultes … avec lesquels il m’était arrivé d’échanger sur le continent africain. 

Mais hélas… ! Ce n’est pas, en fait, mon propos d’aujourd’hui et, afin de ne pas sortir des clous, revenons à notre sujet du jour, à savoir la Conférence Africaine de Berlin : une rétrospective historique. 

Entre le 15 novembre 1884 et le 26 février 1885 avait eu lieu, à l’invitation des gouvernements de l’empire allemand et de la République française, un sommet auquel 10 pays européens avaient, à côté des Etats-Unis d’Amérique et de l’empire ottoman[2], pris part. 

J’aime à citer, dans cet ordre des choses, le Chef de la délégation britannique, M. l’Ambassadeur Sir Edward Malet, qui dans son discours d’ouverture de la Conférence Africaine de Berlin avait déclaré : « Je ne peux pas passer sur le fait que les ‘allochtones’[3] ne sont pas parmi nous et que les décisions de cette Conférence seront pourtant capitales pour eux ». Cette absence remarquée des Africains avait aussi suscité un tollé auprès des commentateurs et journalistes britanniques et américains invités à couvrir la rencontre, absence qui dérive de la perception de Bismarck par rapport à l’Afrique : « Terra nullius », donc « terre sans homme », pour définir le continent africain et, par conséquent, « abaisser ses habitants au niveau d’objets du droit international ». 

Suite de l'article

Lire aussi :Triste 130ème anniversaire de l’Acte de Berlin Germain Nzinga Makitu 

samedi 28 février 2015

Mbandaka: des présumés kuluna créent l’insécurité dans la ville

Radio Okapi 
28/02/2015

Une vue de la ville de Mbandaka
dans la province de l’équateur en RDC.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Des bandits communément appelés Kuluna sont accusés de créer l’insécurité dans la ville de Mbandaka (Equateur). Selon la population, ces hors-la-loi opèrent avec des armes blanches et des armes à feu pour cambrioler des maisons commerciales et extorquer les biens de paisibles citoyens. 

Le dernier cas de cambriolage a été enregistré, il y a quelques jours, au quartier Plateau, où plusieurs effets de valeur ont été emportés mais aussi aux quartiers Bralima et Mbandaka III. 

Au quartier Bongondjo, les habitants avaient réussi à mettre la main sur un voleur qui a été copieusement molesté. 

Il a fallu l’intervention de la police pour l’extraire entre les mains de la population qui voulait se faire justice, affirment des témoins. 

Ouverture du 24e Fespaco: «Le Fespaco n’a jamais fait de censure»

RFI 
28/02/2015 
Par Siegfried Forster

Le siège du Festival panafricain du cinéma et de la télévision à Ouagagougou (FESPACO), 
le 28 février 2015, quelques heures avant l'ouverture de la 24e édition. 
Siegfried Forster / RFI 

Très attendu après la révolution d’octobre au Burkina Faso, le plus grand Festival de cinéma en Afrique fête ce samedi 28 février dans la capitale burkinabè son ouverture au Palais des Sports de Ouaga 2000. C’est le nouveau directeur général du Fespaco, Ardiouma Soma, qui nous renseigne sur les défis de cette édition 2015 : la projection de «Timbuktu», la censure, la diaspora, le numérique, les tendances du cinéma africain... 134 films de tout le continent africain et de la diaspora africaine seront projetés lors du 24e Festival panafricain du cinéma et de la télévision à Ouagadougou, la capitale du cinéma africain. Entretien. 

Le plus proche cousin de l’hippopotame est… la baleine

LE MONDE 
24/02/2015 
Par Nathaniel Herzberg

Une molaire supérieure de l'ancêtre
de l'hippopotame, Epirigenys lokonensis.
FABRICE LIHOREAU/LPRP
Ce ne sont que quelques dents et une demi-mâchoire retrouvées dans la terre volcanique de Lokone, dans le bassin du lac Turkana, au Kenya. Mais pour les spécialistes de la faune africaine, la découverte publiée dans la revue Nature Communication du 24 février constitue un grand pas en avant. Elle lève en effet le voile sur un des mystères les plus tenaces concernant l’origine des grands mammifères en retraçant presque complètement l’histoire d’un de ses plus curieux représentants : l’hippopotame. 

D’où vient-il ? De quel ancêtre est-il issu et par quel curieux chemin a-t-il pataugé jusqu’à nous ? Ces questions, les scientifiques n’ont cessé de se les poser, y apportant des réponses souvent fantaisistes. Si les Egyptiens, qui pouvaient contempler les mammifères sur les bords du Nil, ou les Romains, qui adoraient les jeter dans l’arène, n’ont guère laissé de traces de leurs interrogations, le grand Linné (1707-1778) ne fit pas mystère de son inclination. Hippopotame : cheval de rivière. Pour le père de la classification animale, l’immense bête tenait clairement du canasson, la selle en moins, les kilos et l’amour de l’eau en plus… L’hypothèse fut pourtant assez vite écartée. Ni les crânes, ni les sabots, ni les dents ne coïncidaient. Elle fut remplacée par les ruminants d’abord, puis par les suidés (famille des sangliers et pécaris…). 

République Démocratique du Congo: Facebook et YouTube restent officiellement bloqués

RTL.be 
Agence Belga 
27/02/2015

Bien que certains aient accès à Facebook et YouTube, ces réseaux sociaux, bloqués fin janvier suite à des manifestations violentes, restent officiellement hors-service en République démocratique du Congo (RDC), selon la société française de télécoms Orange. 
"Comme ce sont des applications que l'on appelle 'dynamiques', il y a de temps en temps une opportunité de connexion mais hélas les autorités maintiennent le blocage", a précisé jeudi à l'AFP Jean-Michel Garrouteigt, directeur général d'Orange en RDC
"J'ai rencontré le président de l'ARPTC (l'organe de régulation) qui m'a dit que lui-même mais également le vice Premier-ministre en charge des PTNTIC (Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l'information et de la communication) essayaient eux aussi d'obtenir la réouverture", a-t-il ajouté