************ DU 11 JUILLET AU 15 NOVEMBRE 2015, A VOIR A PARIS, FONDATION CARTIER, "BEAUTE CONGO" DE 1926 A 2015 CONGO KITOKO ************* MUSEE BELLE-VUE BRUXELLES, EXPOSITION DE MASQUES GEANTS AFRICAINS DU 13 MAI AU 8 NOVEMBRE - ENTREE GRATUITE************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHES" DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

mardi 1 septembre 2015

Bunia : des journalistes sensibilisés sur le procès Procureur général de la CPI contre Bosco Ntaganda

Radio Okapi 
01/09/2015

Bosco Ntaganda lors de la première
audience de confirmation des charges
à la CPI le 10 février 2014
 © ICC-CPI
A l’occasion de l’ouverture mercredi 2 septembre du procès Procureur de la Cour Pénale internationale (CPI) contre Bosco Ntaganda, la coordinatrice de l’unité de sensibilisation de terrain de la CPI a expliqué aux journalistes les enjeux et étapes de ce procès au cours d’un point de presse tenu lundi 1er Septembre à Bunia. Margot Tedesco indique que les premières étapes du procès seront consacrées aux déclarations d’ouverture du bureau du procureur. 

A en croire Margot Tedesco, le procureur va présenter plus de huit milles preuves accablantes contre Bosco Ntaganda, composées de la documentation, des enregistrements audio et des photographies. Ce procès va par ailleurs mobiliser 14 experts et 74 témoins à charge et à décharge. 

Les audiences ne seront pas retransmises en direct mais les supports audio seront disponibles au lendemain de chaque audience, a précisé la coordinatrice de la CPI. Les organisations de défense des droits de l’homme en Ituri saluent déjà l’ouverture imminente de ce procès et plaident pour l’accélération de l’instruction de ce dossier. Bosco Ntaganda est poursuivi par la CPI pour 13 chefs de crimes de guerre dont 5 chefs de crimes contre l’humanité commis en Ituri entre 2002 et 2003.

Les Retrouvailles des anciens musiciens de l’Afrisa International marquées par la réalisation d'un double album CD/ DVD

Digital Congo 
31/08/2015

Un groupe d’anciens musiciens de l'Afrisa International" finalisent un album pour immortaliser Tabu Ley, leur ancien patron en remixant quelques une de ses œuvres. 

Les années ont beau s'écouler depuis la disparition de Tabu Ley le samedi 30 novembre 2013 à Bruxelles (Belgique), il est toujours aussi difficile de se faire l'idée que « Mokitani ya Wendo » n'est plus parmi nous. 

C'est à l'occasion du premier anniversaire de la mort du monstre de la rumba Tabu Ley, le 29 novembre 2014, que les anciens musiciens de l'Afrisa International s'étaient retrouvés à Paris (France) au cours d'un grand concert, pour saluer leur « Seigneur » qui, de son vivant, était couvert de gloire, universellement célèbre, et auteur d'une carrière prodigieuse. 

Ce collectif des anciens musiciens de l'Afrisa - composé de 1-Dino Vangu, guitare solo Chef d'Orchestre, 2- Kabert Kabasele, trompette, 3- Valentin Ntumba, trompette, 4- Habiba Batantu, Chant, 5- Abro Moke, batterie, 6- Eddie Mabungu, guitare rythmique, 7- Onya Amisi, chant et danse, 8 -Iza la fleur, chant et danse - vous propose aujourd'hui de revivre à travers un double album CD/DVD les chansons à succès d'un artiste de renom qui a légué son héritage à plusieurs générations de musiciens et de chanteurs qui voient en lui une idole, mais aussi un modèle. 

Le Phare : « Kabila-Tshisekedi, offre de partage des postes ! »

Radio Okapi 
01/09/2015

Revue de presse de mardi 1er septembre 2015.

A gauche, Joseph Kabila, candidat de la Majorité Présidentielle et Etienne Tshisekedi, président de l'UDPS  

Depuis que des émissaires du Chef de l'Etat, Joseph Kabila, et ceux du président national de l'UDPS, Etienne Tshisekedi, se sont concertés dans un faubourg d'Italie autour du projet de tenue d'un Dialogue national, les spéculations vont dans tous les sens, fait remarquer Le Phare dans sa une : « Kabila-Tshisekedi, offre de partage des postes ! » 
Lors de ces « consultations », plusieurs points de convergence ont apparu entre les émissaires du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) et ceux de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), écrit le journal qui cite Me Mukendi, l'un des émissaires d'Etienne Tshisekedi. 

Procès Chebeya: le ministère public confirme son réquisitoire

RFI 
01/09/2015

Les cinq policiers accusés du meurtre de Floribert Chebeya 
et de son chauffeur connaîtront leur sort le 17 septembre prochain, lors du verdict. 
AFP PHOTO / FEDERICO SCOPPA 

En RDC, devant la Haute Cour militaire de Kinshasa, le ministère public a requis une nouvelle fois la condamnation à perpétuité pour les cinq auteurs présumés de l'assassinat de Floribert Chebeya. Ce défenseur des droits de l’homme avait été retrouvé mort le 2 juin 2010 avec son chauffeur, après avoir été convoqué au siège de la police, alors dirigée par le général John Numbi. 

La suite sur RFI 

Lire aussi :

Affaire Chebeya : le verdict en appel annoncé pour le 17 septembre

On viole en silence dans les territoires oubliés

Le Monde 
31/08/2015 
Par Hamidou Anne (contributeur Le Monde Afrique)

Des réfugiés du village de Ntamugenga en RDC, en novembre 2008.
Crédits : © Finbarr O'Reilly / Reuters / REUTERS

Dans son poignant film, Congo, un médecin pour sauver les femmes, la jeune réalisatrice sénégalaise, Angèle Diabang, signe un véritable cri du cœur sur la situation des femmes victimes de violences sexuelles au Congo. Mutiler le corps des femmes est devenu un amusement quotidien d’hommes en armes dont on ne sait plus finalement pourquoi ils combattent. 

L’est de la RDC est devenu une zone de non-droit où la barbarie côtoie l’horreur, entre morts, viols et déplacements forcés de populations. Tout a été dit sur le Congo au point que le monde n’a plus le temps ni l’énergie de s’indigner. On arrive à se résigner face à la banalité du mal qui a posé ses valises sur une région devenue un véritable enfer sur terre. 


Elections des gouverneurs: la Ceni entendue à la Cour Constitutionnelle

Radio Okapi 
31/08/2015

Des juges de la Cour constitutionnelle lors d’une audience 
le 21/07/2015 à Kinshasa. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

La Cour constitutionnelle a auditionné lundi 31 août les membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). D’après des sources proches de la Cour, la réunion a tourné autour des élections de gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces nouvellement créées. Il s’agissait de répondre à la requête introduite par la Ceni en interprétation de la loi sur l’installation de nouvelles provinces en RDC et le retard quant à l’organisation de ces élections. 

La Cour voudrait s’enquérir davantage auprès de cette Commission. «Il a été question de l’éclairer sur les causes du blocage et voir comment y remédier», selon les mêmes sources. 

Lisala : des constructions anarchiques aux abords de l’Aérodrome

Radio Okapi
31/08/2015

Démolition par la police des constructions anarchiques 
le long de la voie ferrée à la hauteur de l'arrêt "Mosquée" 
dans la commune de Kinshasa, le 17/07/2012. 
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 

A Lisala, le site de l'aérodrome envahi par des constructions anarchiques des populations, fuyant l'avancée vertigineuse de plusieurs têtes d'érosions, dans ce chef-lieu de la nouvelle province de la Mongala. 

Cette situation est également constatée dans la concession du Grand séminaire Saint Pierre et Paul. 

Selon le commandant de l'aérodrome de Lisala, Albert Ebabo, les maisons poussent dangereusement aux abords de la piste, et de la bande de dégagement. 

«La piste est en danger parce que, tous ceux qui ont construit des maisons aux alentours, traversent dangereusement cet espace. Le danger n’est pas seulement pour ceux qui l’occupent, mais c’est aussi pour les atterrissages et les décollages des avions», a indiqué M.Ebabo. 

Le recteur du grand séminaire Saint Pierre et Paul, l'abbé Roger Molangi, déclare posseder tous les titres immobiliers, mais qu'il assiste impuissant face à l'envahissement de sa concession. 

«Les chefs des groupements se sont arrogés le droit de vendre des parcelles dans la concession du grand séminaire. Déjà, le trois quart de la concession est déjà parti», a-t-il expliqué. 

Cette situation se déroule malheureusement avec la complicité des conservateurs des titres immobiliers, déplore le prêtre.