EXPOSITION SEYDOU KEÏTA, DU 31 MARS AU 11 JUILLET 2016 AU GRAND PALAIS A PARIS ************ CHEFS-D'OEUVRE D'AFRIQUE AU MUSEE DAPPER A PARIS DU 30 SEPTEMBRE 2015 AU 17 JUILLET 2016 ************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHES" DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************ RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

dimanche 1 mai 2016

Mongala: le gouverneur fustige l’absence de la commissaire spéciale à la remise et reprise

Radio Okapi
01/05/2016

Le point rouge indique le territoire de Mobayi-Mbongo 
dans la province de l'Équateur. 
Vue sur Google Maps. 

Le gouverneur élu de la Mongala, Bienvenu Esimba se plaint de n’avoir pas finalisé la remise et reprise à la suite de l’absence de la commissaire spéciale, Marceline Mondjiba. 

Il l’a dénoncé, samedi 30 avril, à Lisala, chef-lieu de la Mongala: 
«Il était question que nous puissions formaliser les choses, à travers les deux cabinets. Nous avions trouvé que sa maison était déjà vide. Madame [la commissaire spéciale] a pris le véhicule de l’Etat. Nous ne savons pas les raison pour lesquelles elle a dû quitter la ville dans ces conditions-là. Alors que nous nous sommes convenus que nous puisons nous retrouver aujourd’hui [samedi] à 8heures pour finaliser la remise reprise». 

La prison centrale de Mbandaka dotée d’un bâtiment réhabilité dit « quartier femme »

Digital Congo
29/04/2016

Ce projet, a-t-il dit, permet aux femmes détenues d’être logées dans des conditions respectant la dignité humaine, la sexospécificité et aussi d’avoir l’opportunité d’apprendre un métier qui pourrait leur faciliter la réinsertion socio-économique après la prison. 


Le gouverneur de la province de l’Equateur, Tony Cassius Bolamba, a présidé jeudi à Mbandaka, la cérémonie de remise officielle, au ministère de la Justice et droits humains, du bâtiment « quartier femme » de la prison centrale de Mbandaka réhabilité et équipé avec l’appui du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), en présence de M. Moya Kilimani, secrétaire général à la Justice. 
« Humaniser nos prisons est une mission qui demande de la clairvoyance des autorités judiciaires », a-t-il déclaré, avant d’envisager d’autres programmes visant le respect de l’équité. Le gouverneur Bolamba a promis un bon suivi sur cette maison carcérale invitant tous à l’utilisation de ces matériels à bon escient. 

samedi 30 avril 2016

Ces Congolais qui rêvent de voir « l’homme qui répare les femmes » devenir président

Le Monde 
27/04/2016

Le gynécologue congolais en 2014, lorsqu'il a reçu le prix Sakharov au Parlement européen à Strasbourg 
CRÉDITS : © VINCENT KESSLER / REUTERS 

La scène remonte au 25 octobre 2012. Quatre hommes lourdement armés foncent sur le docteur Denis Mukwege dans le Sud-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Le gynécologue congolais réchappe à cette tentative d’assassinat mais voit mourir son ami et garde du corps Joseph. Tirant les leçons de ce raid planifié, il s’exile en Belgique avec sa famille. Au pays, ses patientes, victimes de viols de guerre, désespèrent.

La suite sur Le Monde

Dans le bassin du Congo, les Pygmées, gardiens oubliés du climat

Le Monde 
27/04/2016 
Par Laurence Caramel (envoyée spéciale à New York) 

Deux Baka utilisent un GPS pour positionner sur une carte 
leurs zones de chasse et leurs lieux sacrés dans les forêts 
du nord de la République du Congo. 

Qui n’a pas entendu parler des Kayapo d’Amazonie dont le chef Raoni plaide pour les droits de son peuple partout à travers le monde ? Qui ne sait pas que derrière les pots de Nutella, ce ne sont pas seulement les orangs-outans mais d’autres peuples des forêts qui ont été chassés de leurs terres pour faire de la place aux plantations d’huile de palme ? Le sort des populations des forêts denses du bassin du Congo ne reçoit pas la même publicité. 

Est-ce parce que des décennies de conflits et de sous-investissement ont jusqu’à présent tenu cette région plus à l’écart des investissements à grande échelle dans les secteurs de l’exploitation forestière ou de l’agro business ? Pourtant, le rôle des populations autochtones dans la préservation des forêts tropicales est partout d’égale importance. 

La suite sur Le Monde

Des tonnes d'ivoire brûlées pour alerter sur le déclin des éléphants

RFI 
30/04/2016 

Un ranger du Kenya Wildlife Service (KWS) prépare l'incinération 
des défenses d'ivoire, dans le parc national de Nairobi, le 28 avril 2016. 
© REUTERS/Thomas Mukoya 

Le « Sommet des géants » s’est réuni vendredi 29 avril à Nanyuki au Kenya avec comme but de coordonner et sensibiliser les différents Etats africains pour lutter contre le trafic d’ivoire. Il doit s’achever ce samedi avec la plus grosse incinération d’ivoire jamais organisée.

La suite sur RFI

Lire aussi :

Le Kenya brûle son stock d’ivoire contre le braconnage des éléphants 

Trente-trois lions sauvés des cirques sud-américains transférés en Afrique

RFI 
29/04/2016

Simba, Shakira, Rolex et trente autres congénères embarqueront d
ans un avion cargo à destination de Johannesburg 
(Photo: Callao, au Pérou, le 29 avril 2016). © REUTERS/Janine Costa 

Trente-trois lions venus du Pérou et de Colombie vont arriver en Afrique du Sud. Victimes de mauvais traitements dans les cirques où ils se produisaient, ils vont pouvoir rentrer dans leur territoire naturel grâce notamment à l'intervention de l'ONG Animal Defenders International, qui monte pour l'occasion la plus grande opération de transport de félins en captivité de l'histoire.

La suite sur RFI

"Papa Wemba empoisonné par son micro" : la théorie complotiste ubuesque venue de RDC

France24 
Les Observateurs 
27/04/2016

Plusieurs vidéos complotistes tentent de montrer les va-et-vient bizarres d'un assistant plateau, 
cerclé de rouge. Selon eux, l'homme aurait apporté sur scène "un micro empoisonné"

Depuis mercredi, les réseaux sociaux s’enflamment autour d’une vidéo tentant d’expliquer, images à l’appui, que la star congolaise Papa Wemba aurait été empoisonnée sur scène. Une analyse grotesque battue en brèche par une simple analyse des images et par l’équipe de l’artiste, qui entend porter plainte.

Les premières vidéos conspirationnistes ont émergé mercredi après-midi, publiées notamment par un membre de la diaspora congolaise. En se basant sur les images du concert, une voix off explique avoir remarqué un "curieux manège" de la part d’un technicien qui enlève un micro sur pied de la scène, avant d’en apporter un nouveau.

La suite sur France24