MUSEE BELLE-VUE BRUXELLES, EXPOSITION DE MASQUES GEANTS AFRICAINS DU 13 MAI AU 8 NOVEMBRE - ENTREE GRATUITE************ VENDREDI 29 MAI : JOURNEE INTERNATIONALE DES CASQUES BLEUS ************ MARTINE ET HENRI RECHERCHENT LEUR AMIE ROSEMARIE - LIRE LES DETAILS SUR LA PAGE "AVIS DE RECHERCHES" DE CE BLOG ************ LORSQUE VOUS METTEZ UN COMMENTAIRE A LA SUITE D'UN MESSAGE, SURTOUT SI CELUI-CI DEMANDE UNE REPONSE, N'OUBLIEZ PAS, SOIT DE METTRE VOTRE ADRESSE E-MAIL POUR QUE JE PUISSE VOUS REPONDRE, SOIT D'ALLER REVOIR LE MESSAGE POUR Y LIRE MA REPONSE. MERCI. ************ AVIS DE RECHERCHES POUR UN TRAVAIL DE MEMOIRES : SI VOUS AVEZ VECU A GEMENA /ET/OU DANS LE NORD UBANGI DE 1955 à 1961; A LILENGA, DANS LE TERRITOIRE DE BOENDE, TSHUAPA, EN 1964, MERCI DE PRENDRE CONTACT AVEC LE CREATEUR DE CE BLOG ************ SI VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES OU DES AMIS QUI ONT VECUS AU CONGO BELGE, AU RUANDA URUNDI, AU ZAÏRE, EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, MERCI DE LEUR FAIRE CONNAÎTRE CE BLOG CAR NOUS AVONS ENCORE DE NOMBREUX AMIS A RETROUVER. VOICI L'ADRESSE URL DU BLOG : http://provincedelequateur.blogspot.com ************RECHERCHE EGALEMENT DES PERSONNES (OCCIDENTAUX OU CONGOLAIS) AYANT VECUS LES EVENEMENTS DE BOENDE JUILLET 1960 ************

samedi 30 mai 2015

Comment l’Afrique veut s’imposer au coeur de New York

Le Monde.fr
26/05/2015
Par Bruno Meyerfeld (New-York, envoyé spécial)

Lobby du futur Africa Center à New York. 
Courtesy of the African Center

Sur la petite porte d’entrée, orange et violette, une inscription annonce la couleur : « The Africa Center : l’Ambassade de l’Afrique sur le monde ». A peine le temps de lire, que Michelle D. Gavin, trenchcoat sur les épaules et talons aux pieds, avance déjà à grand pas, écartant un câble, évitant les marches en béton, les tréteaux, les chaises en plastique et les prises électriques pendant du plafond. 

L’Africa Center, autoproclamé future « principale institution civique africaine au monde », est encore en chantier. Logé face à Central Park, au numéro 1280 de la très chic 5e avenue, au premier niveau d’un gratte-ciel d’habitation et de bureaux, il sera le premier établissement culturel à ouvrir ses portes depuis 1959 sur Museum Mile, la mythique artère culturelle de New York, hébergeant le Met et le Guggenheim. 

Affaire Bemba II : CPI : Kilolo, Babala, Mangenda, et Arido restent en liberté provisoire

Congo Independant 
30/05/2015

Aimé Kilolo-Musamba,
avocat principal de Jean-Pierre Bemba Gombo
La Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a décidé, vendredi 29 mai, le maintien en liberté provisoire d’Aimé Kilolo-Musamba, Fidèle Babala Wandu, Jean-Jacques Mangenda Kabongo et Narcisse Arido rejetant ainsi l’appel introduit par le bureau de la procureure en vue de la réincarcération des intéressés dans l’affaire dite « Bemba II ». Le dossier est renvoyé devant la Chambre de première instance. La Chambre d’appel a par ailleurs « tancé » le juge unique de la Chambre préliminaire. Il est reproché à ce magistrat de n’avoir pas « suffisamment motivé » son ordonnance accordant la « liberté provisoire » aux quatre précités ainsi qu’au sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo. 

"Le bureau du procureur n’a pas été suivi. Les juges de la Cour pénale internationale ont dit le droit et le bon droit. Tant mieux pour la CPI. Cette juridiction internationale joue sa crédibilité auprès de l’opinion africaine". L’homme qui parle s’appelle Guylain Mafuta Laman. Avocat au barreau de Bruxelles, Mafuta est le conseil de son confrère Aimé Kilolo-Musamba dans la fameuse affaire dite "Bemba II" dans laquelle le bureau de la procureure accuse la défense d’avoir "soudoyé" des témoins et produit de "faux documents". Ce que celle-ci dément énergiquement. 

Vendredi 29 mai 2015, les deux juristes se sont rendus au siège de la CPI à La Haye. Ils ont pu suivre, à partir de la salle, la lecture de la décision citée précédemment par la juge Silvia Fernández de Gurmendi.

Lire la suite sur Congo Independant

RDC: ouverture du dialogue de Kabila avec la Nation sans l'opposition

RFI 
30/05/2015

L'Assemblée nationale de RDC.
AFP PHOTO / JUNIOR D.KANNAH 

En République Démocratique du Congo devrait s'ouvrir ce samedi 30 juin un dialogue entre le président Joseph Kabila et les forces vives de la Nation. Le chef de l'Etat va consulter toutes les composantes de la société congolaise, des chefs de confessions religieuses aux représentants des partis politiques tout au moins ceux qui se disent prêts à répondre à l'invitation car les principaux partis de l'opposition ont décidé de boycotter ces consultations. 

Pour le parti de Joseph Kabila, le PPRD, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, ce dialogue pourrait être l'occasion de faire un grand pas en avant. « Ce dialogue nous amène de la cohésion nationale et je crois que c’est extrêmement important : nous avons besoin d’un processus électoral apaisé et d’élections plus libres qu’avant et nous voulons savoir si ce dialogue peut permettre d’identifier les causes directes ou indirectes de tout ce qui se passe à Béni, au Nord-Kivu » explique à RFI Emmanuel Ramazani Shadari, le président du groupe du PPRD à l'Assemblée. « Si ce dialogue peut nous amener à stabiliser définitivement la région pour une paix tout court ou la paix sociale durable, nous pensons que ce sera déjà un pas en avant » conclu Emmanuel Ramazani Shadari. 

Hommages à ces dames !

http://mpishi.mondoblog.org/ 
25/05/2015


Tandis que çà et là en Afrique des tempêtes et des mini-tempêtes secouent le marigot politique, certaines personnalités se démarquent par leurs prises de position, par leurs attitudes et par leurs actions. Au nombre de ces gens de valeur, intéressons-nous à trois femmes ayant ceci de commun : elles sont toutes des filles de mère Afrique. 

1.Linda Thomas-Greenfield 

Linda_Thomas-Greenfield Mis à part ses rares discours sur l’Afrique mêlant style alambiqué et subtilité de langage ainsi que sa décision de ne recevoir en tête-à-tête aucun chef d’État en marge du sommet Afrique-États-Unis, Barack Obama ne s’est jamais illustré comme un pourfendeur des présidences à vie sous le ciel ensoleillé du continent noir. 

Comme pour compenser cette lacune de la politique africaine du pays de l’oncle Sam, l’ancienne sous-secrétaire d’État Linda Thomas-Greenfield s’illustre depuis quelques années par ses remontrances à l’encontre des assoiffés du pouvoir surtout ceux d’Afrique centrale. 


Les opposants usant des moyens pacifiques, les journalistes ainsi que les défenseurs des droits de l’homme peuvent donc compter sur cette femme de qualité. 

vendredi 29 mai 2015

Le Nigérian Akinwumi Adesina, nouveau président de la Bad

Radio Okapi 
29/05/2015

Au salon Congo du Grand Hôtel de
Kinshasa ce 03/08/2011, lors de l'ouverture
du Caucus Africain par le président
Joseph Kabila.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
A l’issue du 6è tour d’un scrutin complexe jeudi 28 mai à Abidjan (Côte d’Ivoire), le ministre nigérian de l’Agriculture et du développement rural, Akinwumi Adesina, a été élu président de la Banque africaine de développement (Bad). Akinwumi Adesina succède au Rwandais Donald Kaberuka à la tête de cette institution panafricaine. 
Akinwumi Adesina a obtenu 60,5% des votes des pays membres régionaux (pays africains membres de la Bad) et 58.1% des voix sur l’ensemble de votes, devançant les candidats du Tchad et du Cap Vert. Les cinq autres ont été éliminés lors des tours précédents. 

Le ministre congolais des Finances, Yav Muland qui a pris part au vote, a salué ce choix: 
«En termes de choix, c’est un bon choix. [Mais] la tâche pour lui ne sera pas facile […], parce qu’il succède à quelqu’un qui a eu à travailler énormément pour le rayonnement de la Bad. Aujourd’hui, la Bad est une institution de renommée internationale qui a les mêmes standards que les grandes banques à travers le monde.» 

Procès du meurtre de Chebeya: un complice déjà condamné à la barre

RFI 
29/05/2015

Vue du tribunal de la prison de Makala,
le 21 avril 2015, lors d'une audience
en appel dans l'affaire Chebeya.
AFP PHOTO / FEDERICO SCOPPA
En RDC, la justice congolaise entre désormais dans le vif du sujet en ce qui concerne le procès en appel de cinq policiers poursuivis à Kinshasa pour l'assassinat de Floribert Chebeya, figure emblématique du combat pour les droits de l'homme dans le pays. Après l'interrogatoire du colonel Daniel Mukalay, colonel de la police à l'époque des faits et déjà condamné en première instance pour avoir orchestré l'élimination de Chebeya, ce jeudi, c'était au tour du lieutenant de police Michel Mwila, condamné à perpétuité pour complicité, d'être interrogé. 

Les mains croisées dans le dos, bottes lustrées et uniforme soigné, le lieutenant de police devait répondre à la principale accusation qui pèse contre lui : A-t-il, ou non, organisé le rendez-vous fatidique pendant lequel décèdera le défenseur des droits de l'homme Floribert Chebeya ? Pour l'accusé, la réponse est non, sa seule mission, selon lui, a été de déposer une lettre au bureau de la Voix des sans voix (VSV). 

La Prospérité: «Choix difficile de Kabila: dialogue, Tshisekedi – Kengo dos-à-dos!»

Radio Okapi 
29/05/2015

Revue de presse du vendredi 29 mai 2015.

Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le dialogue politique prôné par Joseph Kabila continue d’agiter la classe politique de la RDC. Et les journaux parus ce matin à Kinshasa en donnent les derniers développements, avec l’entrée en jeu des confessions religieuses. 

«Choix difficile de Kabila: dialogue, Tshisekedi – Kengo dos-à-dos!», juge La Prospérité. Tshisekedi, Kengo. Deux hommes, deux attitudes. 
«Pourtant, l’ossature de l’Opposition politique semble se cristalliser autour de leurs visées rivales. Tshisekedi, depuis Bruxelles où il poursuit sa convalescence, dit oui au dialogue. Kengo, l’allié d’hier et d’aujourd’hui, dit non et insiste sur l’application des résolutions des concertations nationales», fait savoir le journal.