MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 23 décembre 2014

Le Potentiel : « Dialogue politique : Tshisekedi d’accord, sous condition »

Radio Okapi 
22/12/2014

Revue de presse du mardi 23 décembre 2014

Arrivée à Goma de Etienne Tshisekedi,
candidat de l'UDPS à l'élection
presidentielle 2011 en RDC ,
le 14/11/2011.
© MONUSCO/Sylvain Liechti
Le Potentiel titre à la une ce mardi sur la position de l’UDPS d’Etienne Tshisekedi sur le dialogue politique réclamé par certains opposants qui évoquent l’Accord d’Addis-Abeba. 
Depuis Bruxelles, écrit le journal, Etienne Tshisekedi, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social adhère au projet. Il innove cependant en le plaçant sous la coordination de Martin Köbler et de la communauté internationale, et ce, dans les termes stricts de l’accord-cadre d’Addis-Abeba.
Le quotidien rappelle que dans sa dernière conférence de presse, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, en a fait mention, estimant qu’« un consensus était nécessaire pour éviter les divergences ». 
A en croire Le Potentiel, le président de la commission électorale a également abondé dans le même sens dans son entretien accordé à Jeune Afrique. 

Dans une lettre datant du 15 décembre et adressée à Martin Kobler, révèle le journal, Tshisekedi définit ce qu’il faut considérer comme l’accord de principe de l’UDPS à la convocation d’un dialogue politique.
« Par ce dialogue, écrit le président de l’UDPS cité par le quotidien, nous comptons mettre fin avec la bonne volonté de chacun et le concours de la communauté internationale, qui nous a toujours accompagné, à la crise multiforme qui sévit dans notre pays ». 
Tshisekedi encore à la une de La Prospérité. Cette fois, aux côtés de Joseph Kabila avec qui l’opposant partage la photo en manchette. 
Là où Kabila dit qu’il n’y a pas de crise en RDC, Tshisekedi, lui, dit qu’il y en a. 
Là où Kabila affirme que les congolais sont capables de résoudre leurs problèmes, en s’assumant comme peuple et comme nation en toute souveraineté, Tshisekedi s’en remet, curieusement, à Kobler pour lui demander la convocation du dialogue au terme, selon lui, de l’accord-cadre d’Addis-Abeba, commente le journal. 
La Prospérité tente d’analyser la perception de deux hommes sur la situation politique du pays. 
L’un est aux commandes du pays. Tandis que l’autre, toujours à la touche, réclame à tue-tête l’impérium, même s’il sait, par ailleurs, qu’il s’engage-là, dans un combat d’arrière-garde, mentionne le confrère. 
Nombreux sont ceux qui pensent qu’entre Kabila et Tshisekedi, c’est comme le jour et la nuit. Car, loin d’être parallèles, leurs visions sur l’avenir de la RD. Congo demeureront plutôt aux antipodes tant que le dialogue politique constructif teinté d’un souci de l’embellie et de la réconciliation nationale n’auront pas été mis à contribution pour sceller un pacte autour du développement du pays, analyse le journal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire