MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 28 janvier 2015

Equateur : nouvel afflux des réfugiés centrafricains

Radio Okapi 
28/01/2015

Environ 30 000 réfugiés centrafricains fuyant les combats dans leur pays sont arrivés en Equateur depuis le mois de décembre 2014. Le bureau du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) en RDC tient ces chiffres de la Direction générale de migration (DGM). Le HCR indique travailler pour assurer la prise en charge de ces nouveaux réfugiés. D’autres vagues de réfugiés centrafricains ont été enregistrées l’année passée dans la même province. Ces personnes fuient l’instabilité dans leur pays. 
« Depuis le mois décembre 2014, nous avons été informés d’un nouvel afflux de réfugiés centrafricains dans le Nord de la RDC plus précisément dans le territoire de Bosobolo. La DGM parle d’un afflux de quelque 30 000 réfugiés centrafricains qui seraient arrivés dans le Nord du territoire de Bosobolo », affirme Céline Schmitt, porte-parole de la représentation régionale du HCR. 
Elle indique que ces réfugiés ont créé une vingtaine de sites spontanés au bord de la rivière Ubangi qui sépare la RDC et la Centrafrique.

Céline Schmitt explique que l’une des solutions suggérées pour venir en aide à ses nouveaux réfugiés est la création d’un nouveau camp. 
« Une mission part la semaine prochaine pour commencer à voir de façon concrète comment on peut créer un autre camp. Quels sont les terrains disponibles. Comment aménager cela rapidement pour pouvoir relocaliser les réfugiés loin de la frontière », détaille la porte-parole du HCR. 
Plusieurs milliers de réfugiés centrafricains ont fui leur pays ces dernières années à cause de l’instabilité et de la violence qui y prévaut depuis le départ de l’ex-président François Bozize. Des milices s’affrontent régulièrement dans les villes de ce pays, causant le départ des milliers de personnes dont certains ont trouvé refuge en RDC.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire