MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 23 avril 2015

Danser pour effacer la mémoire des fosses communes : Les stars congolaises à la rescousse d’un pouvoir décadent

Desc Wondo 
22/04/2015

Par Germain Nzinga Makitu


A l’étape actuelle de la crise congolaise, il est strictement interdit aux élites d’analyser d’une manière sectorielle les événements qui scandent la vie quotidienne congolaise. Chercher à établir des liens logiques entre eux permet de relever des interconnexions qui révèlent des vérités insoupçonnables sur le système politique kabiliste décadent. 

Dans les lignes qui suivent, je m’en vais appliquer cette méthode heuristique dans les gesticulations des musiciens congolais, celles d’Héritier Watanabe comme celles de son ex-patron Noel Ngiama Makanda, pour démontrer aux internautes la vaste supercherie à laquelle ces acteurs culturels veulent entrainer tout un peuple. 

1. Le sens de révélations de Wikileaks sur Sony Wikileaks, le site de julien Assange, a publié en version organisée, le 16 avril 2015, des milliers d’archives, issues du piratage des serveurs du studio hollywoodien Sony Pictures Entertainenment (SPE). Outre les diverses révélations sur le pseudonymes des acteurs, leurs contrats, leurs salaires, le monde est stupéfait d’y lire les liens étroits entre le géant du divertissement Sony et le Département d’Etat américain. Le premier se rendant disponible à aider le gouvernement américain dans sa lutte contre les ennemis de l’Amérique.

C’est en tout cas, ce qui ressort de nombreux emails que Richard Stengel[1] a eu à échanger entre le 26 aout et le 15 septembre 2014 avec Michael Lynton[2], le tout-puissant patron de Sony Pictures Entertainment. Voici à titre d’illustratif un des ces emails au contenu fort éloquent : 
« J’ai une idée à partager avec vous qui sort de l’ordinaire et qui sera peut-être mauvaise. Une des choses que l’on me demande de faire est de travailler sur un message anti-Etat Islamique. Ma question est : qui est le Bob Geldof musulman ? Et s’il avait un concert/vidéo We are the World musulman anti-Etat islamique ? Il pourrait comporter des artistes musulmans du monde entier ainsi que des stars du hip-hop. Ca ne pourrait et devrait évidemment pas être une initiative du gouvernement américain, mais ça pourrait avoir de l’impact dans le monde entier… Dites-moi ce que vous en pensez. »[3] 

Ce mail nous fait deux grandes révélations de grande importance.

Lire la suite sur Desk Wondo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire