************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 22 avril 2015

La Prospérité: «Préalables aux élections provinciales: Majorité, Pius Muabilu pousse l’Opposition vers la justice!»

Radio Okapi 
21/04/2015

Revue de presse du 21 avril 2015

Quelques membres de l’opposition
Congolaise dans la salle Fatima
 le 24/8/2011 à Kinshasa.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Les journaux parus ce mercredi 22 avril à Kinshasa commentent dans tous les sens la dernière prise de position d’une frange de l’opposition congolaise, qui pose des préalables à sa participation aux élections locales, municipales, urbaines et provinciales. 

Forum des As s’interroge ce matin à la une: «Au regard de la cacophonie autour des élections: Et si Etienne Tshisekedi avait raison ?» Le dialogue avant les élections parait s’imposer. 
La concertation entre les acteurs concernés par les enjeux à venir permettrait, de l’avis de nombre d’observateurs, de baliser la voie et aboutir au consensus tant souhaité pour la tenue des élections apaisées en RD Congo, estime le journal. 
Et ça, Etienne Tshisekedi l’avait en son temps préconisé. La tournure des événements semble lui donner raison, conclut le journal. 

«Opposition – Ceni : le temps des non-dits ! », titre Le Phare, qui énumère les préalables posés par l’opposition pour sa participation aux élections locales, municipales et provinciales.
Le journal cite «l’audit du fichier électoral, le rejet du calendrier électoral actuel au profit d’un calendrier électoral consensuel, l’enrôlement de nouveaux majeurs présentement privés du droit de vote, la résolution des contraintes financières liées à l’organisation du processus électoral .» 

A ce sujet, estime La Tempêtes des Tropiques, «la Cime [est] face à une première épreuve de feu.» Cette structure indépendante des confessions religieuses doit ramener la Ceni et une frange de l’opposition, qui boude déjà les provinciales, à aplanir leurs divergences », explique le quotidien. 

Pendant ce temps, le quotidien du groupe L’Avenir signale que, «Face aux préalables de l’opposition pour participer aux élections: Pius Muabilu et le CNC haussent le ton ». 
Selon le journal, «le Congrès national congolais […], qui a suivi avec amertume et consternation la déclaration politique de l’opposition congolaise qui pose des préalables pour participer aux [prochaines] élections, affirme qu’il ne laissera personne […], violer délibérément la constitution en remettant en cause les attributions du reste exclusives de la Commission électorale national indépendante, seul organe attitré pour organiser les élections.» 

«Préalables aux Elections Provinciales : Majorité, Pius Muabilu pousse l’Opposition vers la justice !», titre pour sa part La Prospérité
Pius Muabilu «parle de la simple diversion lorsqu’il lit, entre les lignes, les conditionnalités présentées sous un nouveau bouquet par l’Opposition dans la perspective, sûrement, de défaire la machine électorale engagée sur les rails, depuis le 15 avril 2015, avec l’enrôlement des candidatures pour les provinciales d’octobre 2015. » 
Il s’agit d’un difficile combat d’arrière-garde, de prises de position risquées de la part de l’opposition, que le leader de la CNC invite à saisir la justice pour faire valoir ses droits.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire