************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 28 janvier 2016

Justice & droits humains : Kinshasa : "Joseph Kabila" ordonne la réhabilitation de la prison de Makala

Congo Indépendant 
27/01/2016 

Le ministre de la Justice et ...droits humains, Alexis Thambwe Mwamba, 
lors de sa visite lundi 25 janvier, à la Prison de Makala. 
Capture d’image RTNC 

"Mouroir". C’est le terme que les Congolais utilisent pour désigner les pénitenciers de leur pays en général et la prison centrale de Makala, en particulier. La réhabilitation de celle-ci serait au centre d’une étude conjointe menée par des experts du ministère de la Justice ainsi que ceux des Infrastructures, travaux publics et réaménagement du territoire. Selon une dépêche de la très officielle Agence congolaise de presse, cette rénovation a été décidée par "Joseph Kabila". Question : A quoi sert le ministre de la Justice ? 

Les experts de ces deux ministères sont chargés d’établir un "état de besoin chiffré" pour permettre le démarrage des travaux confiés à une entreprise chinoise. "Aucun appel d’offres n’a été lancé", glisse un confrère kinois.

Lundi 25 janvier, le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba et son collègue en charge des Infrastructures Fridolin Kasweshi ont effectué une visite surprise en ce lieu carcéral, sous l’oeil complice de quelques caméras. Les deux "visiteurs" ont retenu quatre pavillons à rénover, en priorité, compte tenu de leur état de délabrement avancé. Les observateurs espèrent que le gouvernement ira au-delà des actions conjoncturelles en organisant un audit sur l’état des prisons du pays, qualifiées de "mouroirs". Mieux vaut tard que jamais.

La suite sur Congo Indépendant




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire