MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 19 janvier 2016

La bêtise humaine : Alternance 2016 : "Joseph Kabila " prépare un "Plan B"

Congo Independant 
18/01/2016

Le président sortant "Joseph Kabila". Ph. GLM

Selon des sources bien informées, « Joseph Kabila » commence à douter sérieusement de la «viabilité» du «dialogue politique national inclusif» qu’il tente d’organiser, sans grand succès, depuis le mois de mai de l’année dernière. Deux mois après son discours du 28 novembre dernier annonçant la convocation de ce forum, c’est l’inertie. Le comité préparatoire annoncé avec emphase reste virtuel. Les oracles présidentiels ont perdu leur effet magique. Le Président sortant - qui aime rappeler à certains de ses interlocuteurs «les risques pris en combattant Mobutu Sese Seko les armes à la main» - semble avoir pris conscience de son impuissance grandissante. Il est décidé à mettre le feu à la baraque... 

L’hebdomadaire « Jeune Afrique » consacre la couverture de son édition n°2871 datée du 17 au 23 janvier à deux personnalités congolaises. Il s’agit du président sortant « Joseph Kabila » et de l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe. Sous le titre « RD Congo : K contre K », le magazine parisien croit savoir que les deux hommes pourraient s’affronter lors de l’élection présidentielle fixée au 27 novembre prochain. « J.A » présente par ailleurs les forces et les faiblesses de chacun des prétendants. Le « système sécuritaire » et les « moyens de l’Etat » viennent en tête des « points forts » de « Joseph Kabila ».

A quelques onze mois de la fin de son second et dernier mandat, le Président sortant inquiète. Il inquiète non seulement les Congolais mais aussi la « communauté internationale ». Nul ne sait ce que cet homme silencieux et distant mijote. Une chose parait sûre : celui-ci, bien que frappé d’inéligibilité pour fin mandat, a engagé le dangereux pari de s’accrocher à son fauteuil.

La suite sur Congo Independant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire