MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 15 janvier 2016

La Prospérité : «RDC : honneurs aux inoubliables !»

Radio Okapi 
15/01/2016

Revue de presse du vendredi 15 janvier 2016

Laurent Désiré Kabila, 
ancien president de la RDC assassiné en 2001 

La Prospérité rend hommage à Laurent Désiré Kabila et Patrice Emery Lumumba, deux héros nationaux assassinés le 16 et le 17 janvier, avec ce titre: « RDC : honneurs aux inoubliables ». 
Le journal rappelle que le 16 janvier 2001, les Congolais s’étaient réveillés sous le choc, en apprenant l’assassinat du Président Mzee Laurent-Désiré Kabila. 
Mais avant lui, précise le quotidien, il y a eu la mort atroce de l’homme qui a su braver les colonisateurs, Patrice Emery Lumumba. 
«Poignant dans ses discours, il n’a pu goûter aux délices de l’indépendance, parce que fauché quelques sept mois après les festivités du 30 juin 1960, soit le 17 janvier 1961», rappelle le quotidien. 
La Prospérité appelle les congolais à suivre les modèles Laurent-Dédiré Kabila et Lumumba qui « manquent de façon criante auprès des jeunes et autres catégories de personnes au Congo.» Ce serait une manière de rendre hommage à ces deux fils de la RDC, estime le journal. 

Dans un communiqué de presse du 13 janvier dont une copie est parvenue à Radio Okapi, Paul Mukungubila conteste l’information parue le 12 janvier dans Forum des As et L’Avenir, relayée dans notre revue de presse, l’accusant d’avoir été présent à Gorée et enseigné les méthodes d’insurrection aux opposants congolais qui se réunissaient sur cette île du Sénégal en décembre dernier. 
«L’acharnement du pouvoir de Kinshasa contre le prophète Mukungubila frise le ridicule», s’intitule le communiqué que vous pouvez lire intégralement ici. Le « bureau de Paul Mukungubila » qui signe le texte qualifie de « partiale » et de « partisane » la presse qui a évoqué la présence de son leader au Sénégal sans l’avoir contacté pour vérifier cette allégation. 
«Toute la communauté congolaise sait que le prophète Mukungubila se trouve en Afrique du Sud où il est en procédure d’asile, depuis l’attaque de sa résidence au quartier Golf à Lubumbashi », lit-on dans le communiqué. 
Le texte dénonce aussi le rapprochement établi par la presse entre Paul Mukungubila et Mbusa Nyamwisi, ex-ministre des Affaires étrangères en froid avec Kinshasa et qui vit depuis quelques années à l’étranger. 
Paul Mukungubila ne connait Mbusa Nyamwisi que de nom, précise le communiqué. 
Ni lui ni ses proches ne s’étaient rendus sur l’île de Gorée, tranche le texte. 
Le nom du prophète Paul Mukungubila est lié aux attaques menées le 30 décembre 2013 par ses partisans contre la RTNC, la radio-télévision publique et quelques places stratégiques de Kinshasa, de Lubumbashi et de Kindu. 
La justice sud-africaine a acquitté en mai 2015 Paul Mukungubila de toutes les chargées portées contre lui par Kinshasa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire