************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 6 janvier 2016

Le Potentiel: «Dialogue: la Cenco en appelle à un sursaut patriotique »

Radio Okapi 
06/01/2016

Revue de Presse du Mercredi 06 décembre 2015

Des évêques congolais membres de la Cenco 
le 23/6/2011 au centre Nganda à Kinshasa. 
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo  

Les conseils de Franck Diongo au président Joseph Kabila pour une année 2016, le soutien de l’église catholique et des églises de réveil au dialogue politique et inclusif sont au menu des journaux parus mercredi 6 décembre à Kinshasa. 

Le Potentiel reprend à sa Une l’appel à un sursaut patriotique des évêques catholiques, précisant que cet appel a été lancé à la suite des contacts menés auprès des acteurs politiques et ceux de la société civile. ​ 
Sous la signature de son président, Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshiumbe, la CENCO prend position quant à la tenue du dialogue politique national voulu inclusif par le chef de l’Etat, son initiateur. 
«C’est pourquoi, je saisis cette occasion pour réitérer aux uns et aux autres l’appel pressant de la CENCO à un sursaut patriotique, afin qu’ils puissent prendre leurs responsabilités devant l’histoire en vue d’un dialogue répondant aux aspirations de tous pour l’intérêt supérieur du pays», ​écrit Mgr Nicolas Djomo. 
Pour La Prospérité, les prélats catholiques réitèrent leur appel à un dialogue répondant aux aspirations de tous pour l’intérêt supérieur du pays. Un comité de suivi, composé de six archevêques métropolitains, du président et vice-président de la Cenco, a été mis en place. Ce Comité de suivi aura pour tâche de maintenir le contact avec tous les protagonistes, susciter et consolider la confiance mutuelle et encourager les initiatives visant la relance du processus électoral, annonce le journal.
Il y a, donc, une évolution dans le discours des évêques, constate le quotidien. 

Forum des As, qui exploite aussi cette information, précise que les princes d’église lancent un " appel pressant à un sursaut patriotique afin qu’ils puissent prendre leur responsabilité devant l’histoire. 
Les élections tant souhaitées ne peuvent se tenir que dans un climat apaisé, fait remarquer le tabloïd qui suppose que faute de dialogue, la RDC court le risque d’une implosion ou d’une explosion. 

Pour sa part, Le Phare consacre sa Une aux conseils que le député de l’opposition Franck Diongo donne au président de la RDC. Pour Le quotidien kinois, 2016 est perçu comme l’année de tous les dangers en République démocratique du Congo. 
Tous les observateurs s’accordent sur le fait que le président Joseph Kabila est l’homme qui pourrait faire une entrée remarquée dans les annales de l’histoire nationale, si la fin de son deuxième mandat se passe de manière apaisée, civilisée et transparente, estime Le Phare. 
Le président du MLP, Franck Diongo, conseille au président de la République de suivre l’exemple de ses homologues africains comme le Béninois, Boni Yayi, qui a fait savoir à son peuple, avant même le début de son deuxième mandat, qu’il ne briguerait pas un troisième, rapporte le journal. 
Pour cet acteur de l’opposition, Joseph Kabila détient à ce sujet la clé de l’apaisement de la communauté nationale, en offrant à ses compatriotes en 2016 comme «cadeau spécial» l’opportunité de vivre, pour la première fois de leur histoire, une passation civilisée des pouvoirs au sommet de l’Etat, conclut le journal qui publie l’intégralité du message.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire