************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 21 février 2016

Sud-Ubangi: plus 35 000 personnes sans-abris à la suite des feux de brousse

Radio Okapi 
21/02/2016 

Feux de brousse 

Plus de 35 000 personnes sont sans-abris à la suite des feux de brousse qui ont détruit, depuis quelques mois, deux cent trente-trois maisons et trois écoles, dans la ville de Zongo et ses environs (Sud-Ubangi). 

Ce bilan émane de la réunion d’évaluation, tenue samedi 20 à Zongo, entre les autorités, la société civile et les humanitaires qui opèrent dans la région. 

D’après le maire de Zongo, Michel Siazo, les 35 000 victimes sont reparties en 3 763 ménages.

Parmi elles, il y a aussi 276 réfugiés centrafricains qui vivaient dans des familles d’accueil. 


Le maire de Zongo a également indiqué que ces feux de brousse ont détruit 1300 greniers de maïs, d’arachides, de courge, de riz et de niébé ainsi que 1360 hectares des cultures, particulièrement de manioc, de tarot et de bananiers. 

Michel Siazo redoute déjà l’avènement bientôt de la famine à Zongo et les villages environnants. 

«La situation s’aggrave encore avec la détérioration actuelle de la route Zongo-Gemena, principale voie d’approvisionnement, qui ne permet plus l’acheminement des vivres dans la ville», s'est il plaint.  
Le maire de Zongo a par ailleurs signalé que sa ville est dépourvue de moyens depuis l’afflux de réfugiés centrafricains qui fui, depuis plus d'une année,l’insécurité dans leur pays.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire