************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 16 décembre 2016

L’université de Kinshasa et ses profs « fantômes » sous sanctions américaines

Le Monde 
15/12/2016 
Par Joan Tilouine (Kinshasa, envoyé spécial)

A l’Unikin s’entassent les étudiants parmi les plus courageux de la planète, placés sous surveillance par le régime de Kabila. Beaucoup d’enseignants, eux, sont absents, négligents, et parfois corrompus.

L’entrée d’Unikin, l’université de Kinshasa. Crédits Le Monde Afrique

Erigée sur une colline luxuriante, la plus grande université d’Afrique centrale ressemble à une ville délabrée. D’un côté, il y a les jardins fleuris, les allées proprettes et des amphithéâtres bondés. De l’autre, au bout de chemins de terre qui traversent des herbes hautes, ce sont des dortoirs insalubres dépourvus d’eau, de fenêtres, de bureaux, de toilettes et soumis aux incessantes coupures d’électricité. Des étudiants parmi les plus courageux de la planète s’y entassent. Unikin, l’université de Kinshasa, forme des cerveaux et des combattants de la vie, convaincus que le savoir leur permettra de se faire une place dans l’administration, voire dans le petit club de l’élite congolaise. 

La suite sur Le Monde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire