************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 28 juillet 2017

Une étude bouleverse les idées reçues sur les mineurs africains qui migrent en Europe

Le Monde
27/07/2017



Selon le réseau Reach, la majorité des jeunes migrants ont pris leur décision seuls, pour fuir des violences et avec l’objectif initial de rejoindre un pays voisin. 


Un groupe de migrants est secouru par un navire espagnol 
au sud de Motril, près de Grenade (Espagne), le 23 juillet 2017. 
CRÉDITS : JORGE GUERRERO/AFP

Des violences domestiques invoquées comme premier facteur d’exil, un parcours migratoire décidé seul, une destination finale pas forcément voulue au départ… Une étude bouleverse les idées reçues sur les raisons conduisant les mineurs africains à rejoindre l’Europe. Alors que 93 % des 12 000 mineurs arrivés en Italie depuis l’Afrique au premier semestre 2017 ont voyagé seuls, le réseau Reach (porté par le centre de recherche suisse Impact et l’ONG française Acted) détaille leurs profils, motivations et expériences migratoires.

La suite sur Le Monde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire