************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 1 août 2017

Mégapole insaisissable, Kinshasa croît hors de tout contrôle

Le Monde 
31/07/2017 
Joan Tilouine et Pierre Benetti (Kinshasa, correspondance)

L’Afrique en villes (2).
Personne ne sait combien de personnes vivent – ou survivent – dans la capitale congolaise, monstre urbain sans cadastre ni plan de développement. 

Une rue de Kinshasa, le 3 avril 2017, lors d’une grève générale à l’appel de l’opposition. 
CRÉDITS : JUNIOR D.KANNAH/AFP

Il n’y a pas vraiment de cartes. Rares sont les rues qui ont la chance de posséder un nom. Même Google Maps est déboussolé. Parmi les mégapoles africaines qui grossissent chaque année sans savoir comment accueillir leurs nouveaux habitants, Kinshasa est la plus folle. Sur un continent de plus de 1 milliard d’habitants qui devrait accueillir un quart de la population mondiale d’ici à 2050, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), troisième ville d’Afrique, est une cité-Etat à l’administration fantôme, sur laquelle nul n’a de véritable emprise. 

La suite sur Le Monde

Lire aussi :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire