************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

dimanche 4 septembre 2016

Sud-Ubangi : une ONG découvre des engins explosifs non explosés à Dongo

Radio Okapi 
04/09/2016

Armes et munitions récupérées lors de l'opération Ville sans armes à Goma. Novemvre 2014. 
Photo Radio Okapi/Sifa Maguru 

L’Association pour la protection de l’environnement intégral (APEI) a découvert, samedi 3 septembre, des engins explosifs non explosés dans le secteur de Dongo, dans province du Sud-Ubangi. Selon cette ONG, il s’agit de dix obus, neuf mortiers, dix roquettes et d’une fusée éclairante ainsi qu’une grenade à moitié enfouis sous le sol qu'on n'a pas encore déplacés en cette période où les paysans défrichent des champs. 

Ces engins non explosés ont été trouvés sur l’axe Dongo-Enyele, précisément aux villages Ngoma et Bayenga, a précisé le responsable de cette ONG, Noël Bamopalabi.

Trois bombes et d’autres munitions de guerre non encore identifiées ont aussi été découvertes au village Bokonzi, a-t-il ajoouté. 

Dans la palmeraie Cumuele, a-t-il ajouté, son ONG a trouvé beaucoup d’engins explosifs à moitié enfouis dans la terre; tout comme au petit marché Sabasaba, toujours dans le territoire de Kungu. 

Ces localités ont été le champ de bataille entre les insurgés du MLIA, Mouvement de libération indépendante et alliés et les FARDC, de 2009 à 2010. 

Noël Bamopalabi demande aux autorités du Sud-Ubangi de détruire ces engins pour sécuriser les paysans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire