************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 10 décembre 2014

Forum des As : « 12 fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Egwake et Kambinga »

Radio Okapi 
10/12/2014

Revue de presse du mercredi 10 décembre 2014

Le député national du MLC Fidèle Babala
( extrême droite) au palais du Peuple
 lors d’une plénière à l’assemblée nationale.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Plusieurs journaux parus ce mercredi reviennent sur la confusion qui règne au sein du MLC après la nomination de trois de ses cadres au nouveau gouvernement dit de cohésion nationale. 
La veille, on apprenait l’exclusion de ces membres de leur parti. 
Ce matin, les journaux révèlent que le collège de fondateurs de ce même parti prend acte de la décision de Thomas Luhaka, Germain Kambinga et Omer Egwake d’intégrer le nouveau gouvernement. 

Réponse du berger à la bergère, les trois fondateurs du Mouvement de libération du Congo, qui ont signé le communiqué radiant Thomas Luhaka, Omer Egwake et Germain Kambinga du parti, viennent d’être battus en brèche par douze fondateurs, soit la majorité de ces cadres du MLC, note Forum des As

« Le Collège des fondateurs du parti, se fondant sur les pouvoirs que lui confèrent les statuts prend acte, consécutivement aux résolutions pertinentes des Concertations nationales auxquelles le Mouvement de libération du Congo a totalement adhéré par sa participation active dans un esprit républicain », indique le journal, reprenant un extrait du communiqué des fondateurs. 
Sans s’arrêter en si bon chemin, commente le quotidien, le Collège des fondateurs du MLC exhorte les membres nommés au Gouvernement de cohésion nationale ” à travailler dans l’intérêt supérieur de la nation et de ne pas trahir l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le combat du MLC”. 

La Prospérité revient sur les arguments du collège des fondateurs du MLC. 
Vicky Welo Okito, membre de ce collège de fondateurs, est convaincu que ceux qui avaient exclu et radié les Délégués du MLC au Gouvernement se sont rendus coupables de faux et usage de faux dans l’apposition de la signature du Président national du parti, Jean-Pierre Bemba, écrit le journal. 
Il dénonce également les procédures statutaires de radiation et de l’auto-exclusion. 
A en croire la Prospérité, c’est sur la demande de Vicky Welo Okito que le collège des Fondateurs du MLC s’est réuni en toute urgence pour annuler l’exclusion de Thomas Luhaka et consorts. 

Le Phare se fait également l’écho de cette brouille au sein du MLC. 
Le quotidien révèle que les députés MLC solidaires aux nouveaux ministres issus de leur formation politique vont faire, ce mercredi au Palais du peuple, une déclaration de soutien aux « exclus ». 
Dans l’hypothèse où la majorité des députés basculeraient du côté de Luhaka, analyse le Phare, le Mouvement de libération du Congo de Jean-Pierre Bemba serait fragilisé par la fronde de ses élus dont l’apport financier est décisif pour son fonctionnement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire