************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 18 décembre 2014

RDC: l’Onu annonce un plan humanitaire de 692 millions USD pour 2015

Radio Okapi
17/12/2014

Moustapha Soumaré,
Représentant spécial adjoint du
Secrétaire général de l'ONU et
coordonnateur du système des Nations unies
en RDC et représentant pays du Pnud
le 17/12/2014 à Kinshasa, lors de
la conférence de l’Onu.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
L’activisme des groupes armés est l’un de grands défis auxquels les humanitaires ont dû faire face en 2014 en RDC, a indiqué Moustapha Soumaré, coordonnateur des affaires humanitaires mercredi 17 décembre au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa. Il a aussi affirmé que pendant cette année, le plan d’action humanitaire a été financé à 67%. L’année 2015 nécessite environ 692 millions USD. 

Pour 2015, a annoncé Moustapha Soumaré, les Nations unies et le gouvernement de la RDC ont identifié quatre domaines de crises principales: 
  • les conflits armés 
  • la malnutrition 
  • les épidémies 
  • les catastrophes naturelles. 
Et les besoins financiers, pour répondre à ces différents défis, s’élèvent à environ 692 millions de dollars américains, a-t-il précisé.

«Quand nous avions lancé le plan d’action humanitaire l’année passée, nous avions fait une demande auprès de la communauté internationale d’environ 832 millions de dollars pour lesquels nous avions eu une réponse positive réelle de 563 millions de dollars. Ce qui fait un financement de 67%», a rappelé Moustapha Soumaré. 
Ce fonds donc a permis d’entreprendre des activités aussi
bien dans le domaine de la sécurité alimentaire, dans le domaine de l’eau, hygiène et assainissement dans l’éducation et aussi dans la santé, selon la même source..
«Qu’il vous souvienne que quand il y a eu la crise d’Ebola, parmi les premiers financements qui ont été faits, ça été fait sur le pool fund, à peu près 4,5 million de dollars», a poursuivi le coordonnateur des affaires humanitaires et représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies en RDC. 
Le Gouvernement a annoncé samedi 15 novembre dernier la fin de la fièvre d’Ebola. 
A près de trois mois d’épidémie, la RDC a enregistré 66 cas dont 28 ont été probables et 38 confirmés à Ebola souche Zaïre et 17 patients ont été déclarés guéris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire