MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 25 janvier 2015

Equateur: 2 villages du Sud-Ubangi se vident de leurs habitants

Radio Okapi 
25/01/2015

Des femmes et des enfants sans abris
 suite à un conflit communautaire
à Manono.
Ph. Radio Okapi/F.X. Mybe
Les localités de Ngbada, dans le territoire de Kungu et celle de Lingotebe, dans celui de Gemena (Equateur) sont vidées de leurs habitants, ont indiqué dimanche 25 janvier des sources locales. Ces habitants redoutent d’éventuelles représailles, après les affrontements, survenus depuis quatre jours, entre les populations de ces deux villages. 
Cinq personnes, dont une femme, avaient trouvé la mort au terme des accrochages entre les villages Ngbada et Lingotebe. 

Une force mixte FARDC – police nationale a été dépêchée mercredi 28 janvier à Lingotebe et à Ngbada dans le district du Sud-Ubangi, pour mener une enquête préliminaire sur ces affrontements. 

Les autorités locales et la société civile du Sud-Ubangi indiquent que la situation reste encore incertaine et explosive entre les groupements Ngbanda et Lingotebe.

La force mixte dépêchée sur place est appelée à s’interposer pour maîtriser la tension actuelle en attendant l’arrivée des autorités politiques et administratives. 

Un témoin qui a vu passer le camion transportant ces militaires et policiers à Bozene, juge minime l’effectif de la force mixte; vue l’ampleur de la tension sur terrain. 

Une commission de bons offices est attendue mercredi 28 janvier à Gemena. Elle sera composée de députés des territoires de Gemena et Kungu ainsi que des délégués du ministère national de l’Intérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire