************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 3 février 2015

Équateur : le Chef d’état-major de la 13e région militaire a pris ses fonctions

Radio Okapi 
03/02/2015

Armes à main, les militaires de Fardc
concentrés lors du défilé du 30 juin 2010.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le chef d’état-major de la 13e région militaire à l’Equateur, le général de brigade Luboya Nkashama, et ses deux commandants adjoints, ainsi que le contre-amiral Bokota, nouveau commandant du 11e groupement naval, ont pris leurs fonctions lundi 2 février 2015. Nommés par le chef de l’Etat Joseph Kabila en septembre 2014, ces officiers supérieurs militaires ont été présentés aux différentes unités des FARDC et de la Police nationale, garnison de Mbandaka. 

La présentation de ces officiers généraux a eu lieu au cours d’une prise d’arme organisée au stade Bakusu. 

A cet effet le général de brigade Luboya a rappelé aux hommes en uniforme leur noble mission de veiller à la sécurité des populations et de leurs biens, ainsi qu’à l’intégrité du territoire national, tout en respectant le droit international humanitaire. 

En temps de paix, a précisé le général Luboya, sa mission est de «préparer les troupes au combat» à travers l’instruction.

«C’est la mission que j’ai eu de ma hiérarchie. Comment? Avec le matériel que j’ai. J’ai un personnel qualifié pour cela», a-t-il ajouté. 

Auparavant, le commandant de la 13e région militaire a effectué une tournée d’inspection à travers la province. 

Il a recommandé aux hommes en uniforme d’être modèles et respectueux des lois du pays. 

Les militaires et les policiers doivent éviter les violences sexuelles et entretenir de bonnes relations avec la population civile, a-t-il martelé. 

Ce qui, selon lui, est le cas vu que les militaires sont restés disciplinés durant les récentes manifestations populaires contre le vote de la loi électorale au Parlement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire