************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 4 février 2015

Forum des As: «Can, grosse prime pour battre la Côte d’Ivoire»

Radio Okapi 
04/02/2015

Revue de presse kinoise de mercredi 4 février 2015.

Au milieu Joseph Kabila entouré
des joueurs congolais à Bata en
Guinée Equatoriale en marge de
la Can 2015.
Radio Okapi/Ph. Nana Mbala
 
Le match de demi-finale entre la RDC et la Côte d’Ivoire est à la une des journaux parus mercredi 4 février dans la capitale congolaise. 

Forum des As titre : « Can, grosse prime pour battre la Côte d’ivoire ». Le journal fait remarquer que ce sont des retombées du séjour de Joseph Kabila à Bata, en Guinée Equatoriale, pour encourager les Léopards. 
«Plus qu’un simple encouragement, le Raïs veut ramener la coupe à Kinshasa. Il l’a déclaré même aux joueurs rd-congolais hier lors de leur rencontre. Visiblement, Joseph Kabila entend contribuer à la réussite des Léopards », écrit Forum des As. 
Mais, quelle pourrait être l’issue du match de ce jour ? Joseph Kabila y répond en parabole : 
” On va affronter les Éléphants. Comme vous le savez, le Léopard est souvent très rusé. L’objectif est d’abattre demain un Éléphant. Ça sera notre trophée à nous”, affirme Joseph Kabila, cité par Forum des As. 
L’Avenir revient sur cette rencontre et rappelle le programme des demi-finales, dans son titre :
« Can 2015, en demi-finale ce mercredi les Léopards de la RDC seront opposés aux Eléphants de la Côte d’Ivoire ». 
Mercredi 4 février se joue la première demi-finale entre les Léopards de la République démocratique du Congo, tombeur des Diables Rouges et la Côte d’Ivoire qui a éliminé, samedi dernier, l’Algérie sur le score de (3-1(. Cette demi-finale sera âprement disputée. Les Ivoiriens aimeraient certainement venger leur dernière défaite (4-3) subie face aux Congolais à Abidjan lors des éliminatoires, note L’Avenir. 

« RDC-Côte d’Ivoire : la quatrième confrontation aux phases finales de la Can », écrit Le Phare 
Leur première explication remonte à 1965 en Tunisie, au cours de la 5ème édition qui enregistrait la première participation de la RDC en qualité d’invitée après le désistement du Soudan qui avait auparavant accepté de remplacer l’Egypte, laquelle pourtant qualifiée ne pouvait pas effectuer le déplacement à cause des relations diplomatiques rompues avec le pays organisateur. 
En groupe B, à Sfax, les Lions-ancêtres des Léopards-avaient été domptés par les Ivoiriens (0-3). 
Le Maroc qui accueillait la 16ème, en 1988, avait été la terre qui avait abrité leur deuxième rencontre, en groupe A, qui s’était achevée sur un score de parité (1-1(. 
Le troisième face-à-face avait eu lieu au Mali à l’occasion de la 23ème édition, en 2002, en groupe C à Sikasso, avec une victoire des Léopards par 3-1. 
Le Phare s’interroge : qui rompra l’équilibre figurant à leur palmarès d’un succès à chacun et un nul, ce mercredi à Bata ? 

Sous un autre chapitre, Le Potentiel signe en manchette : « Difficile collaboration entre les FARDC et la Monusco. Grain de sable dans la traque des FDLR »
Le quotidien note que la grande offensive annoncée en grande pompe contre les FDLR a du plomb dans l’aile, mieux elle risque de se révéler un pétard mouillé. 
En cause, poursuit le quotidien, il y a non seulement l’absence de garantie sur la protection des civils mais également le reproche fait à Kinshasa d’avoir nommé, pour cette opération, des officiers généraux des FARDC dont le profil n’inspire pas confiance du fait de figurer dans divers rapports des experts onusiens. Ces réticences et autres sous-entendus constituent un véritable grain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire