************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 10 février 2015

Forum des As : «Russ Feingold insiste sur la tenue du scrutin présidentiel en 2016»

Radio Okapi 
10/02/2015

Revue de presse kinoise du mardi 10 février 2015

Russ Feingold,
envoyé spécial du président Barack Obama
 dans les Grands Lacs le 03/06/2014
au quartier général de la Monusco
à Kinshasa, lors d’une conférence de presse.
Radio okapi/Ph. John Bompengo
Les élections de 2016 intéressent les journaux kinois parus mardi 10 février. 

Forum des As titre : « Russ Feingold insiste sur la tenue du scrutin présidentiel en 2016 ». L’envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs, le sénateur Russ Feingold, attend de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en RDC, la publication d’un calendrier électoral global et inclusif avec une date précise de l’organisation de présidentielle d’ici à 2016, conformément au délai prévu par la Constitution, rapporte Forum des As. 
Le sénateur américain, cité par le quotidien, estime en tout cas, que rien ne pourra excuser la non tenue du scrutin présidentiel, même pas le manque éventuel d’argent. 
Russ Feingold rappelle que lors de sa visite en RDC, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, avait annoncé que l’administration Obama débloquerait une enveloppe de 30 millions de dollars pour appuyer l’organisation des élections en RDC, mais à condition que celles-ci soient libres, transparentes et crédibles, écrit le journal. 

Le même titre est repris par La Prospérité qui écrit dans sa manchette «Élections en RDC : 2016, Russ Feingold insiste sur la présidentielle!»
« Connu pour son franc-parler, le diplomate américain ne s’est pas fait prier pour prendre position par rapport au processus démocratique au Congo-Kinshasa. Pour lui, en effet, le transfert de pouvoir au pays de Joseph Kabila doit se faire de manière paisible et démocratique à travers la tenue d’élections crédibles et transparentes. Il a, pour ce faire, réitéré, au cours d’une conférence de presse, la demande des USA appelant à la publication d’un calendrier électoral complet », peut-on lire dans les colonnes du journal. 

Revenant justement sur la promulgation de la loi électorale et la publication du calendrier global des élections, L’Avenir écrit à sa une : « Lambert Mende calme Russell Feingold »
Réagissant aux propos du sénateur américain, Lambert Mende porte-parole du Gouvernement pense qu’il y a beaucoup de choses que Russell Feingold ne maîtrise pas. Pour lui, les délais électoraux sont de la compétence exclusive de la CENI et non du Gouvernement. 
En plus, le président de la République ne peut pas promulguer une loi qui n’a pas encore subi le contrôle de conformité à la Constitution par la Cour constitutionnelle. 
« En République démocratique du Congo, lorsqu’on s’attaque à son chef ou aux institutions du pays, le porte-parole du Gouvernement ne peut jamais rester indifférent. C’est dans cette logique qu’une fois après cette conférence de presse, le ministre de la Communication et Médias du Gouvernement Matata II n’a pas manqué de se manifester. Il a répondu mot à mot à Russell Feingold, avant de saluer la disponibilité des Etats-Unis à contribuer au financement des élections, ce qui permettra de respecter les délais », ajoute L’Avenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire