************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 27 février 2015

La Prospérité: «Tshisekedi, l’agenda du dialogue dévoilé»

Radio Okapi 
27/02/2015

Revue de presse kinoise du vendredi 27 février 2015.

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba,
lors de la conférence de presse
du 20/02/2011
Le contenu du dialogue longtemps réclamé par l’UDPS est enfin dévoilé. 

La Prospérité titre ce matin: «Depuis Bruxelles, Tshisekedi, l’agenda du dialogue dévoilé». Le quotidien rapporte que l’opposant Etienne Tshisekedi, candidat malheureux à la présidentielle de 2011 préconise la tenue d’un dialogue politique de 10 jours et la mise en place d’une nouvelle Ceni, composée essentiellement des acteurs de la société civile. Ces derniers devront être désignés par consensus. 
L’UDPS souhaite en outre que la présidentielle couplée aux législatives se tiennent au plus tard le 19 septembre 2016 contrairement au calendrier de la Ceni qui fixe ces scrutins au 27 novembre de la même année, souligne le quotidien. 
Quant à la compilation des résultats, le parti propose une solution consensuelle en vue d’éviter les contestations et la fraude. 
Enfin, le plan de sortie de crise de l’Udps propose également le renforcement du mandat de la Monusco et la création d’un observatoire des élections chargé de la certification des résultats, précise de son côté Le Phare. 

Sur un autre sujet, Le Potentiel dénonce la préparation d’une nouvelle invasion ougando-rwandaise dans l’Est de la RDC. Le quotidien estime que la balkanisation de la RDC reste d’actualité avec «les fossoyeurs de l’ex-colonie belge qui ont choisi cette période caractérisée par des débats interminables autour du calendrier électoral global pour mettre en œuvre leur projet macabre».
Le journal accuse le Rwanda et l’Ouganda de profiter du malentendu entre le gouvernement et la Monusco sur la traque des rebelles FDLR pour faire parler la poudre et envahir la partie Est du pays. 

Dans un autre chapitre, Forum des As parle du représentant spécial adjoint de la Monusco en charge des opérations dans l’Est, Abdallah Wafy qui affirme quitter la RDC avec un sentiment de satisfaction. 
Le journal indique qu’après un séjour de plus de 5 ans en RDC, Abdallah Wafy a été rappelé par son pays, le Niger, pour assumer les fonctions d’ambassadeur aux Nations unies. Devant la presse, ce haut fonctionnaire de l’Onu a plaidé pour un dialogue structuré, franc, politique et permanent entre le gouvernement et la Monusco.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire