MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 27 février 2015

RDC: la RVF attend 60 millions USD de l’Union européenne pour baliser le fleuve

Radio Okapi 
27/02/2015

Des bateaux en réparation au
 chantier naval de Chanimetal
le 23/02/2015.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
La Régie des voies fluviales (RVF) continue d’attendre les 60 millions d’euros promis par l’Union Européenne depuis quatre ans dans le cadre du 10e Fonds européen de développement (Fed). Ce fonds devrait financer le projet d’appui de l’UE à la navigabilité des voies fluviales et lacustres en RDC. La RVF déplore la longue procédure de décaissement des fonds à l’Union européenne. Celle-ci évoque de son côté des problèmes survenus lors du lancement du marché. 
«Le grand problème avec l’Union européenne est la procédure. Les procédures de décaissement qui sont très longues. Nous sommes déjà là au moment où je vous parle à la 4e année de programme avec l’Union européenne. Mais nous attendons toujours les baliseurs», a déploré le directeur technique de la RVF, Gabriel Mokango

Pour l’UE, le projet a connu des problèmes dans sa mise en œuvre. Mais aucun de ces problèmes n’est lié à la procédure de l’organisation.

Le chargé d’affaires à la délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo, Bruno Hanses, a expliqué: 
«On a rencontré des problèmes vraiment inattendus, mais, il y a plusieurs mois, on a pris des mesures qui permettront maintenant d’accélérer les travaux. Mais aucun problème rencontré ne trouve son origine dans les procédures qui sont bien connues et bien rodées de l’Union européenne.» 
Le programme d’appui à l’amélioration de la navigabilité des voies fluviales et lacustres en RDC est le projet le plus ambitieux, avec 60 millions d’euros de financement, a commenté Bruno Hanses. La convention signée entre l’Union européenne et le gouvernement congolais remonte à décembre 2010. La date limite de sa mise en œuvre opérationnelle est prévue pour décembre 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire