MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 25 février 2015

Le Phare : « L’après – Joseph Kabila : les candidats se bousculent »

Radio Okapi 
25/02/2015

Revue de presse du mercredi 25 février 2015

Le président Joseph Kabila devant
les deux chambres du Parlement réunies
 en congrès le 14/12/2014 au palais
du peuple à Kinshasa.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Le Phare consacre sa Une à « l’après-Kabila » et s’intéressent aux éventuels candidats à la présidentielle de 2016. Dans la perspective de l’après-Kabila, les candidats à sa succession se bousculent déjà à travers les médias, note le confrère. 
A cet effet, trois « paquets » de présidentiables se sont déjà constitués : Majorité présidentielle (MP), Opposition et Indépendants. 
A en croire les listes en circulation sous les manteaux, écrit le journal, la famille politique du Chef de l’Etat pourrait imploser dans les mois à venir et laisser s’afficher comme candidats des personnalités telles qu’Aubin Minaku (PPRD), Augustin Matata (PPRD), Moïse Katumbi (PPRD ou Indépendant), Pierre Lumbi (MSR), Adolphe Muzito (Palu)… voire Olive Lembe Kabila (PPRD). 

Pour le journal, les choses pourraient se préciser peu après l’annonce officielle de la « retraite politique » de l’Autorité morale de la MP, que l’on pense devoir intervenir au milieu de l’année 2016, avant que la CENI n’ouvre la période de dépôt des candidatures, le 6 mai.
Du côté de l’opposition, Le Phare cite les noms d’Etienne Tshisekedi (UDPS), Léon Kengo wa Dondo (OR), Jean-Pierre Bemba (MLC), Vital Kamerhe (UNC), Jean-Lucien Busa et Antipas Mbusa Nyamwisi. 
Parmi les indépendants, le quotidien avance les noms de Freddy Matungulu, ministre des Finances, du Budget et de l’Economie entre avril 2001 et février 2003. Ce haut fonctionnaire auprès du FMI vient de démissionner de cette institution après 20 ans de bons et loyaux services, renseigne le journal. 
On lit aussi dans les colonnes du Phare, les noms de Noël Tshiany et du docteur Mukwege. Le premier est un économiste de renom qui officie comme Directeur à la Banque Mondiale. Le second est médecin célèbre pour ses soins aux femmes victimes des viols dans l’Est de la RDC. 

Forums des As aussi s’intéresse à cette présidentielle de 2016. Le journal relaie l’appel de José Makila qui appelle à une candidature unique de l’opposition. L’élu de Gemena préconise que toute l’opposition se retrouve autour d’Etienne Tshisekedi afin de désigner un candidat unique de l’opposition. 
Le quotidien trouve cette proposition intéressante à quelque 20 mois de la présidentielle. Le mode d’élection étant le tour unique, c’est-à-dire la majorité simple,-celui qui se présentera en ordre dispersé,- des deux camps la MP et l’opposition- sera battu, prévient Forum des As. 

De son côté, L’Avenir fait le point dans son édition du jour à l’accord signé à Addis-Abeba il y a deux ans pour restaurer la paix dans l’Est de la RDC et dans la région des Grands Lacs. 
24 février 2013-24 février 2015 : cela fait deux ans jour pour jour depuis que les pays membres de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) et ceux de la Communauté économique des pays de l’Afrique australe signaient l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région des Grands Lacs », rappelle le journal. 
Afin d’évaluer cet instrument deux ans après, révèle le journal, les organisations membres du Groupe de Travail pour le suivi de la mise en œuvre de l’Accord-cadre et la Résolution 2098 (2013) du Conseil de Sécurité ont animé hier une conférence sur les « Perspectives de paix et règlement de la crise interne en République Démocratique du Congo à l’aune de cet accord-cadre. 
Le quotidien indique que pour ces organisations, des efforts substantiels sont encore à faire. Elles constatent qu’au plan régional, certains pays, à l’exception de la RDC, excellent dans une sorte de « passivité » face à l’obligation relative à la neutralisation des groupes armés et l’engagement de poursuivre les personnes soupçonnées de graves violations des droits de l’homme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire