MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 8 février 2015

RDC: inauguration du bateau ITB Kokolo après deux ans de réhabilitation

Radio Okapi 
08/02/2015

Le bateau ITB Kokolo réhabilité et
inauguré officiellement samedi
 7 février à Kinshasa.
Photo Jean-Pierre Bowule,
ministère des Transports
Le bateau ITB Kokolo a été officiellement inauguré samedi 7 février à Kinshasa après deux ans des travaux de réhabilitation. Le chef de l’Etat a inauguré ce grand bateau de la Société congolaise des transports et port (SCTP) qui avait arrêté le trafic depuis avril 1996. Le bâtiment réhabilité est destiné à assurer le transport des passagers et du cargo sur le fleuve Congo, sur l’axe Kinshasa-Kisangani en passant par Mbandaka, Lisala, Bumba et Basoko. 

Pour le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba, l’inauguration de l’ITB Kokolo démontre la volonté du gouvernement d’améliorer la navigation intérieure. 
« Outre les 422 passagers qu’il peut transporter, sans compter les équipages, les deux suites familiales, ainsi que les 9 chambres froides, ce convoi, avec ses 1 586 tonnes de capacité totale de charges/marchandises, équivaut à environ 40 wagons de chemin de fer de 40 tonnes, soit près de 4 rames de train, ou encore à 53 camions semi-remorques de 30 tonnes chacun », a expliqué le ministre. 
La réhabilitation de ce bateau a coûté 2,5 millions de dollars américains. Les travaux ont entièrement été financés par le gouvernement congolais.

Selon les responsables de la SCTP, la reprise du trafic de l’ITB Kokolo sur le fleuve Congo devrait permettre : 
  • le désenclavement des populations riveraines 
  • le ravitaillement des populations urbaines en produits agro-pastoraux frais 
  • la relance du tourisme la transformation des potentialités de la biodiversité du fleuve Congo en opportunités économiques 

Le patron de la SCTP a assuré que le prix du billet « tiendra compte du social de la population ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire