MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

samedi 14 mars 2015

Equateur: début de l’opération de relocalisation des réfugiés centrafricains à Bili

Radio Okapi
14/03/2015

Relocalisation des réfugiés centrafricains
par le HCR vers le camp de Mole
 (près de Zongo) en RDC (Décembre 2013).
Le HCR et ses partenaires ont lancé, jeudi 12 mars, l’opération de relocalisation des réfugiés centrafricains au camp de Bili, en territoire de Bosobolo (Equateur). Le premier groupe de 21 réfugiés (femmes et enfants) sont arrivés, vendredi, dans leur nouveau site après avoir parcouru 117 km entre Dula et Bili à bord des véhicules du HCR et ses partenaires. 

Le deuxième convoi de ces réfugiés devait arriver, ce samedi, au camp de Bili. 

Cette opération concerne 19 000 réfugiés centrafricains préenregistrés dans la localité de Dula, en territoire de Bosobolo (Equateur) après avoir fui, entre novembre 2014 et janvier 2015, les exactions des rebelles anti-Balaka dans leur pays d’origine. 

Lire aussi:Equateur : nouvel afflux des réfugiés centrafricains

La relocalisation de ces réfugiés va s’effectuer durant 14 semaines. 

Au camp de Bili, toutes les conditions sont réunies pour leur prise en charge. 

Le HCR avait construit ce camp de Bili, en février dernier. Le chef de bureau du HCR à l’Equateur, Geert Van de Casteele, avait déjà annoncé que le camp de Bili abritera environ 19 000 réfugiés centrafricains sur les 30 000 répertoriés depuis décembre 2014 par la Direction générale des migrations (DGM) dans les localités congolaises situées le long de la frontière entre la RDC et la RCA. 

Plusieurs milliers de réfugiés centrafricains ont fui leur pays ces dernières années à cause de l’instabilité et de la violence qui y prévaut depuis le départ de l’ex-président François Bozize. Des milices s’affrontent régulièrement dans les villes de ce pays, causant le départ des milliers de personnes dont certains ont trouvé refuge en RDC.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire