************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 15 mars 2015

Equateur: la «ligue de jeunes du PPRD» réclame le départ du comité fédéral du parti

Radio Okapi
15/03/2015

Des militants du Parti du Peuple pour la
 Reconstruction et la Démocratie (PPRD),
lors de la signature de la charte de
la Majorité Présidentielle à Kinshasa,
le 02/04/2011.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
 
La Ligue des jeunes du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), qui revendique être une composante de la fédération de l’Equateur du parti présidentiel, réclame l’éviction de l’actuel comité fédéral de cette formation politique. Les jeunes du PPRD accusent les dirigeants provinciaux de leur parti d’inertie. Ils ont manifesté vendredi 13 mars dans la matinée en brûlant des pneus devant le siège de leur fédération. 

Les membres de la Ligue des jeunes du PPRD à l’Equateur accusent leur comité fédéral d’inertie alors que les élections provinciales, municipales et locales sont prévues dans les prochains mois. 

Au moment où les autres partis politiques se préparent pour ces scrutins, déplorent-ils, le comité fédéral de leur parti «croise les bras». 

Ces jeunes affirment que depuis le mini-congrès du PPRD tenu à Mbandaka en avril 2014, le bureau de la fédération de leur parti reste fermé. Le comité fédéral n’organiserait aucune activité d’encadrement des militants.

A l’approche des élections, Guy Bobwa, rapporteur de cette ligue des jeunes du PPRD, indique que ces jeunes réclament la mise en place d’un nouveau comité fédéral, qui doit être élu et pas nommé comme le précédent en place depuis 2002. 

De son côté, le président fédéral du PPRD à l’Equateur, Apollinaire Etay, rejette toutes ces accusations. Selon lui, cette ligue de jeunes n’est pas une composante de son parti. 

Il estime en outre que ce regroupement de jeunes est « infiltré » par des membres d’autres partis politiques qui cherchent à discréditer son comité fédéral.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire