MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 8 mars 2015

Equateur: le gouverneur intérimaire invite les femmes « à se prendre en charge »

Radio Okapi 
08/03/2015

Les femmes de la RD Congo célèbrent
la journée internationale de
la femme ce 8 mars 2011 à Goma.
À la veille de la célébration de la journée internationale de la femme, les femmes de l’Equateur ont marché samedi 7 mars à Mbandaka entre la maison communale de Wangata et l’Hôtel de ville. Au terme de la manifestation, la ligue des femmes leaders de l’Equateur a remis un mémorandum au gouverneur intérimaire, Sébastien Impeto. Ce dernier a invité les femmes à se prendre en charge pour « s’intégrer dans la stratégie de l’autonomisation ». 

Le thème retenu cette année pour célébrer cette journée internationale de la femme est : 
« Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’humanité : Imaginez! ». 
Sébastien Impeto interpelle les femmes « pour qu’elles puissent finalement se prendre en charge ».

Au sujet de la représentation des femmes dans les institutions politiques, il affirme : 
« La réalité ce que la constitution consacre 30% à la femme. Mais cette femme doit se sentir interpeller. On ne va pas chercher des femmes chez elles à la maison. Il faut que les femmes soient compétitives. Il faut qu’elles viennent. Dans toutes nos institutions, elles sont là. Celles qui ont été choisies le mérite bien. Nous sommes heureux parce qu’elles défendent bien l’image de la province. » 
Dans leur mémorandum remis au gouverneur intérimaire, les Femmes leaders de l’Equateur ont notamment recommandé aux autorités provinciales la lutte contre l’insécurité à Mbandaka, la promotion de l’éducation de la fille ainsi que celle de l’agriculture pour permettre l’autonomisation de la femme rurale. 

Les femmes casques bleus à Sake 
Les femmes casques bleus de la brigade d’intervention des Nations Unies se sont jointes aux femmes du groupement Kamuronza au Nord-Kivu pour célébrer le 8 mars. 

Elles ont notamment discuté de l’autonomisation de la femme ainsi que de sa participation à la vie politique. 
« Prenons les choses en main parce que les élections nous concernent. L’autonomisation de la femme ne voit pas seulement préparer la nourriture pour nos enfants. Ça signifie aussi prendre les choses en main », a plaidé une Congolaise qui a participé à cette cérémonie. 
Les femmes militaires ainsi des civiles ont exhibé des danses traditionnelles pour célébrer leur journée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire