MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 16 avril 2015

Abbé Malumalu: « Ce n’est plus le moment de penser que la Ceni va modifier son calendrier »

Radio Okapi 
16/04/2015

Le président de la Commission électorale
 nationale indépendante (Ceni),
abbé Apollinaire Malumalu Muholongu
le 16/04/2015 à Kinshasa lors
d’une conférence de presse.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Abbé Apollinaire Malumalu a affirmé que le calendrier électoral est exécutoire et opposable à tous. Au cours d’une réunion extraordinaire de l’assemblée plénière qu’il a présidée jeudi 16 avril, il a invité les partis politiques à se préparer déjà à la campagne électorale au lieu de tergiverser sur le calendrier électoral qui ne sera pas modifié. 
«Ce n’est plus le moment de penser que la Ceni va encore changer son calendrier. Nous allons tenir le calendrier. Il ne faut pas croire qu’il y aura une élection sacrifiée. Il n’y en aura pas. Nous allons organiser toutes les élections », a déclaré l’Abbé Malumalu. 
Dans son discours, le président de la Ceni a assuré la classe politique et la nation congolaise qu’on va vers les élections et que rien ne peut arrêter le processus en cours. 
«On va vers les élections et il n’y a aucun doute. S’il y a encore des personnes qui ne savent pas que le train des élections est en marche, et bien des signes avant coureurs sont là. Nous avons tenu le pari qu’il n’y aura pas de changement de dates pour les candidatures », a martelé l’Abbé Malumalu. 
Le président de la Ceni a fait plus de deux mois d’absence au pays. Il était en Afrique du Sud pour des soins médicaux. A son retour en RDC, il affirme qu’il va bien. 
«J’ai subi une intervention chirurgicale. Je suis déjà guéri. Le reste c’est une question de retrouver un peu de force», a-t-il expliqué. 
Longuement assis dans une chaise avec le bras droit immobile, Malumalu montre à l’assistance la cicatrice de l’opération chirurgicale qu’il a subie sur sa tête en ôtant la casquette. Visiblement, il est en convalescence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire