MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 16 avril 2015

Elections provinciales: début de la réception des candidatures à Mbandaka

Radio Okapi 
16/04/2015

Une vue du centre ville de Mbandaka
dans la province de l'Equateur (RDC) .
L’opération de réception des candidatures aux élections provinciales a connu, mercredi 15 avril, un début timide à Mbandaka (Equateur). Pour la première journée, huit candidats ont retiré leurs formulaires malgré la sensibilisation que la Ceni a organisée en faveur des partis politiques pour faciliter cette opération prévue jusqu’au 5 mai prochain. 

Parmi les huit candidats qui ont retiré leurs formulaires au BRTC à Mbandaka, on note sept indépendants et un seul membre de l’Alliance des démocrates humanistes (ADH) de Jean-Claude Baende. 

Le secrétaire exécutif provincial de la Ceni à l’Equateur, Achille Bolekela, attribue ce manque d’engouement aux tractations qui se font dans les formations politiques. 

Mardi dernier, il a organisé une séance de sensibilisation pour faciliter ces tractations.


Outre Mbandaka, les autres bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC) des sept territoires de la nouvelle province de l’Equateur ont également démarré ces opérations sauf dans les territoires de Lokolela, Bomongo et Makanza. 

Après le découpage territorial, l’Assemblée de la nouvelle province de l’Equateur aura vingt-deux sièges à pourvoir cinq à Mbandaka. 

Au premier jour du dépôt des candidatures aux élections provinciales, l’engouement n’était pas non plus au rendez-vous dans les bureaux de réception et de traitement des candidatures (BRTC) de Kinshasa. 

Dans la commune de Kalamu par exemple, des curieux passaient constater le début de l’opération. Quelques candidats ont pu retirer quelques formulaires. ​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire