************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 26 avril 2015

Equateur: plaidoyer pour l’amélioration du climat des affaires

Radio Okapi
26/04/2015

Une vue du centre ville de Mbandaka
dans la province de l'Equateur (RDC) .
Des opérateurs économiques de l’Equateur plaident pour l’amélioration du climat des affaires dans cette province du pays. Ils ont exprimé leur souhait, vendredi 24 avril, à la clôture de la conférence provinciale sur le climat des affaires à l’Equateur, tenue à Mbandaka, chef-lieu de la province. 

Ce forum économique de deux jours a été organisé à l’initiative de l’ONG Elan-RDC. 

Pour l’amélioration de ce climat à l’Equateur, le délégué du Comité de pilotage pour l’amélioration des affaires et des investissements (CPCAI), Dieudonné Ngwasi a donné des pistes de solutions: 
«Il faut réformer le climat des affaires. Cette réforme passe beaucoup de choses notamment la transparence. Il faudra répertorier tous les impôts et taxes que l’opérateur économique est appelé à payer à l’Equateur. Cela passe aussi par l’amélioration des états d’infrastructures presque délabrées. Il y a aussi l’énergie électrique qu’il faut améliorer». 
Pour inciter les investisseurs à venir à l’Equateur, Dieudonné Ngwasi, estime qu’il faut également améliorer l’état des cours et tribunaux en vue d’assurer la sécurité juridique et judiciaire. Il soutient également la vulgarisation de droit sur l’Organisation de l’harmonisation des droits des affaires (Ohada) dans cette partie du pays. L’organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (Ohada) permet aux investisseurs de disposer d’un même cadre légal et des mêmes instances d’arbitrage en cas de conflit.


La province de l’Equateur fait face à l’application des textes dépassés, causant le manque de transparence et de sécurité juridique et judiciaire. 

Des opérateurs économiques de l’Equateur disent être exposés à plusieurs contraintes notamment la multiplicité des taxes, tracasseries administratives, insuffisance d’énergie électrique et d’infrastructures routières.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire