************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 17 avril 2015

Forum des As : «De retour au pays, Malumalu perisite et signe»

Radio Okapi 
17/04/2015

Revue de presse kinoise du vendredi 17 avril 2015.

Le président de la Commission
électorale nationale indépendante (Ceni),
abbé Apollinaire Malumalu Muholongu
le 16/04/2015 à Kinshasa lors
 d’une conférence de presse.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
La sortie médiatique du président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Abbé Apollinaire Malumalu a fait la une de plusieurs journaux parus ce matin dans la capitale congolaise. 

Le journal Forum des As barre en sa manchette: «De retour au pays, Malumalu perisite et signe». 
Le quotidien rapporte que le patron de la Ceni, requinqué après plus de trois mois d’absence du pays pour raisons de santé, a rappelé aux acteurs politiques que l’heure était à l’enregistrement des candidatures pour les élections provinciales. 
Le tabloïd cite Malumalu qui n’a pas manqué de demander aux partis politiques de se préparer à participer à ce processus électoral, qui s’étendra sur deux ans. 
A l’occasion, poursuit Forum des As, le président de la Ceni a confirmé le calendrier électoral établi par son institution depuis mars dernier; malgré les appels à la modification lancés par l’opposition congolaise. 
Le calendrier électoral global est opposable à tout le monde et exécutoire, quelle que soit votre tendance politique. La participation au processus électoral s’impose à tous les Congolais, qu’ils soient de la Majorité, de l’Opposition politique ou de la société civile. Il ne sert à rien de continuer à tergiverser. Les élections vont se tenir dans le délai, a rappelé Malumalu sur les lignes de Forum des As. 

Le journal l’Avenir titre: «processus électoral, Malumalu renvoie l’opposition aux études».
Le quotidien rapporte que Malumalu est formel concernant le débat sur les propositions de modification ou d’ajustement du calendrier électoral, comme souhaitent certains politiques en affirmant que «l’élaboration et la publication du calendrier est une prérogative de la Ceni». 
Devant un parterre de journalistes, indique le tabloïd, le président de la Ceni a assuré que les financements des élections congolaises ne posaient aucun problème. Selon lui, la Ceni a déjà établi avec le gouvernement congolais un plan de décaissement qui est en discussions approfondies entre experts du gouvernement. 
L’Avenir revient toujours sur les propos du président de la Ceni, qui reconnaît que les élections coûtent cher en RDC du fait du manque d’infrastructures de base notamment les routes principales et secondaires pour faire acheminer les kits électoraux dans les centres de vote les plus éloignés. 
Malumalu appelle les politiques à se lancer dans la course électorale au lieu de continuer à traîner les pas en alignant des candidats à la députation provinciale dont l’inscription et le traitement des candidatures a commencé le 15 avril, indique L’Avenir. 
Le quotidien reprend Apollinaire Malumalu, qui précise que le financement des élections par la communauté internationale pourra être défini après échanges entre les partenaires dans le cadre du Comité de partenariat des élections qui réunit la Ceni, le gouvernement congolais et les ambassadeurs accrédités au pays. 

Pour sa part, le journal La Prospérité change de chapitre et titre: «Transports et voies de communication, Justin Kalumba satisfait du départ du bateau kokolo». 
Pour le ministre, indique le quotidien, le départ de ce premier convoi pour Kisangani, chef-lieu de la Province Orientale, est une étape franchie. 
La Prospérité souligne par ailleurs que Justin Kalumba n’a pas eu la langue en poche pour exprimer son satisfecit et son attachement au respect de la vision du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, qui a toujours souhaité que les conditions de voyage en RDC puissent s’améliorer. Le ministre des Transports est persuadé qu’avec la mise en ligne du bateau Kokolo, les Congolais vont voyager autrement sur le fleuve Congo. 
Inauguré par le chef de l’Etat en février dernier, après deux ans des travaux de réhabilitation, ce navire va transiter par Mbandaka, Lisala, Bumba et Basoko avant d’accoster à Kisangani.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire