MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 24 mai 2015

Des nouvelles plates-formes dédiées à la littérature africaine

RFI 
20/05/2015
Par Dominique Desaunay

media eBookoo, une bibliothèque virtuelle et un réseau social 
pour promouvoir la littérature africaine. 
Capture d'écran Ebookoo 

L’espace numérique africain s’enrichit de nouvelles plates-formes qui se consacrent exclusivement à la littérature du continent. Ainsi, eBookoo, développée en RDC, est à la fois une bibliothèque virtuelle et un réseau social. Digitalback Books propose, moyennant abonnement, la consultation illimitée d’ouvrages numérisés sur des sujets africains. Un distributeur de livres électroniques sud-africain lance, lui, un dispositif qui permet aux écoles rurales d’accéder à des manuels scolaires. 


Malgré ici ou là des problèmes de réseau en Afrique dûs aux coupures de courant intempestives ou aux prix de connexion prohibitifs, petit à petit le numérique fait son nid sur le continent. Pour les mobiles ou pour le web, de plus en plus de jeunes créateurs africains développent des applications et des services en ligne spécifiques aux besoins de leurs pays. Des trésors d’innovations qui ont déjà conquis les secteurs de l’économie, de la gouvernance, de l’éducation et qui investissent aujourd'hui le domaine culturel. 

eBookoo, bibliothèque virtuelle et réseau social 
Des sites entièrement dédiés à la littérature africaine permettent maintenant aux auteurs de sortir de l’anonymat en diffusant leurs œuvres auprès d’un large public. La plus récente de ces plates-formes se nomme eBookoo, littéralement « livre électronique » en lingala, l'une des langues nationales de la République du Congo. Maha Lee Cassy, son créateur, a enrichi cette bibliothèque virtuelle de centaines d’ouvrages principalement libres de droits. L’internaute peut consulter gratuitement des manuels scolaires, des documents universitaires, mais aussi des bandes dessinées, des romans, de la poésie, des essais littéraires. Le site vous invite également à la conversation, eBookoo est le premier réseau social du continent africain où l’on discute de ses lectures et de la littérature africaine en général. Maha Lee Cassy, qui a déjà fondé plusieurs entreprises numériques au Congo, espère bien dans dix ans, avec cette plate-forme, détrôner le géant américain Amazon mais surtout « voir que tout Africain a un livre dans sa poche. Faire en sorte que la plate-forme soit offline, c'est-à-dire qu'on n'ait plus besoin de se connecter sur internet pour lire ». Il envisage d'aller vers le livre augmenté, « un livre dans lequel on ait une voix audio ou une vidéo qui explique le livre. Et que la lecture et le livre aient leur place dans la culture africaine. Le modèle économique sera défini à mesure que l'on verra les choses évoluées ». 

Digitalback Books et Snapplify 
Mais eBookoo n’est pas la seule initiative du genre en Afrique. Digitalback Books, une plate-forme en langue anglaise, propose moyennant un abonnement mensuel la consultation illimitée d’ouvrages numérisés traitant exclusivement de sujets africains. Et Snapplify, un distributeur de livres électroniques sud-africain a lancé la SnappBox, un ingénieux dispositif qui permet aux écoles rurales d’accéder à des milliers de manuels scolaires, sans passer par internet, grâce à un réseau Wi-Fi localisé dans un établissement scolaire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire