************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 29 juin 2015

Equateur : l’assemblée provinciale opte pour le démembrement de la province

Radio Okapi 
29/06/2015

Siège de l'Assemblée provinciale
de la province d'Equateur.
L’assemblée provinciale a opté pour le démembrement de la province en respect de la Constitution, a affirmé lundi 29 juin, le président de cette institution, Jean Gontran Ibambe, à l’occasion de la clôture de la session ordinaire de mars. La réussite de cette opération, a-t-il indiqué, dépend de la volonté politique des dirigeants pour rendre les nouvelles entités viables, « puisqu’elles ne manquent pas de moyens ». 

Avec la promulgation de la loi sur le découpage territorial, la RDC va passer de 11 à 26 provinces. 
L’Equateur sera démembré en 5 futures provinces qui sont : 
  1. Equateur 
  2. Nord-Ubangi 
  3. Sud-Ubangi 
  4. Mongala 
  5. Tshuapa 


Jean Gontran Ibamba a indiqué que ce démembrement rapprochera les populations et les dirigeants, si la Constitution est respectée. 

Quant au contrôle de l’exécution du budget de la province en 2014, au regard du rapport de la commission ad hoc, Jean Gontran Ibambe a déclaré que la province est très mal gérée.

Il a noté que la commission de contrôle a constaté que le taux d’exécution du budget de la province est de 3%. 

Jean Gontran Ibambe a ajouté l’incapacité du gouvernement de mobiliser des recettes provinciales, la mauvaise gestion des fonds de rétrocession envoyés par le pouvoir central et l’absence des projets d’investissement. 

La commission a encore constaté la spoliation de beaucoup de biens et mobiliers de l’état. « L’assemblée vient d’ adresser des recommandations à l’exécutif provincial sans passion ni compassion », a poursuivi le président de l’assemblée provinciale. 

Enfin, le président de l’assemblée a annoncé la tenue prochaine d’une session extraordinaire, afin de prendre acte du rapport déposé par la commission de découpage du grand Equateur

Des députés provinciaux et invités interrogés ont apprécié le discours du président, mais certains notables se sont réservés sur le découpage immédiat de l’Equateur. 

La session de mars à l’Equateur a planché sur10 points qui étaient à l’ordre du jour, notamment l’inventaire du patrimoine de la province en vue de son découpage

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire