MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 3 juin 2015

La Prospérité : «Dialogue, UDPS, UNC, MLC, les raisons du boycott»

Radio Okapi 
03/06/2015

Revue de presse kinoise de mercredi 3 juin 2015.

Les présidents
Etienne Tshisekedi de l'UDPS
et Vital Kamerhe de l'UNC.
Le journal cite le secrétaire exécutif en charge des relations extérieures de l’UDPS qui se rebiffe en déclinant l’offre de Joseph Kabila. Selon La Prospérité, Félix Tshisekedi affirme relever des ambigüités par rapport aux assurances favorables reçues de l’émissaire de Kabila qui se disait prêt à discuter de tous les sujets sans tabous. 
S’exprimant à cette occasion sur les ondes de RFI, fin mai dernier, Félix Tshisekedi avait décliné l’offre du dialogue, contrairement à son intention manifestée au départ, poursuit le quotidien. 
De leur côtés, le MLC et l’UNC ont jugé le dialogue politique inopportun, dans une déclaration commune. 
Cité par La Prospérité, Vital Kamerhe avait souligné que: 
«L’Opposition, dans son ensemble, a considéré l’essentiel des points de vue lors de la rencontre avec son émissaire, qui a transmis ses préoccupations au Président de la République sur ce que sont des sujets d’importance capitale pour le pays». 
Le Phare s’est intéressé à la rencontre entre une délégation de l’UDPS et le patron de la Monusco et titre: «L’UDPS en consultation chez Martin Kobler».
Le quotidien rapporte que la délégation de ce parti de l’opposition, composée de Bruno Mavungu (secrétaire général), Félix Tshisekedi (secrétaire national en charge des relations extérieures) et de Bruno Tshibala (porte-parole), a échangé avec Martin Kobler sur la feuille de l’UDPS en rapport avec le dialogue national, préconisé par le chef de l’Etat. 
Le tabloïd rapporte que l’UDPS souhaite que ce dialogue soit modéré par le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC comme stipule l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, signé en février 2013. 
A l’occasion de cette rencontre, souligne Le Phare, Martin Kobler a cherché à obtenir d’amples précisions au sujet des préalables que pose l’UDPS. 
Pour prendre part à ce dialogue, le premier parti de l’opposition congolaise exige entre autres, la présence d’un médiateur neutre, d’un format de 40 participants, de l’examen du contentieux électoral de 2011, d’un calendrier électoral consensuel, de l’audit externe du fichier électoral, l’enregistrement de nouveaux majeurs ainsi que la libération des prisonniers politiques, indique le quotidien. 
Pour Le Phare, les délégués de l’UDPS se sont expliqués devant Kobler et ses collaborateurs, sur leur vision du dialogue, dont la tenue devrait contribuer avant tout à la résolution de la crise au sommet de l’Etat, avant de s’appesantir sur le processus électoral en cours. 

Dans un autre chapitre, Le Phare revient sur les consultations du Palais de la Nation, où le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya qui, après avoir été reçu par le chef de l’Etat, a fait savoir que le dialogue est bon pourvu qu’on ne déborde pas le délai constitutionnel. 
L’archevêque de Kinshasa croit, indique le quotidien, que le chef de l’Etat écoutera tout ce qu’on lui dit au cours de ces consultations politiques pour ne pas dépasser le délai constitutionnel. 
Le tabloïd reprend le message de Laurent Monsegwo qui a signalé qu’il a, avec le chef de l’Etat, planché sur les accords conclus entre la RDC et le Saint Siège (Vatican), ainsi que la fermeture des medias catholiques. 

En boucle, Forum des As titre : «FARDC : secteur opérationnels, voici la liste de commandants». 
Le quotidien rapporte que le président de la République a signé cinq ordonnances mardi 2 juin dans le domaine de la défense nationale. 
La première, indique le tabloïd, porte création et organisation des secteurs opérationnels, la deuxième porte nomination des commandants et des commandants seconds des secteurs opérationnels. 
Dans la troisième ordonnance, Joseph Kabila a nommé au sein du commandement de la 32ème Région militaire des Forces armées de la République Démocratiques du Congo alors dans la quatrième, il nomme au sein du corps de santé militaire des FARDC. 
La cinquième et dernière ordonnance porte nomination des conseillers à la réforme au sein de l’état-major général des FARDC, souligne Forum des As. 
Le quotidien indique que ces ordonnances sont signées trois semaines après une autre signée pour le renouvellement de la durée du Mécanisme national de suivi et de supervision de la mise en œuvre des engagements souscrits au terme de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité, la coopération pour la République Démocratique du Congo et la région du 24 février 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire