************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 3 juin 2015

Dr Muyembe : « La recherche peut développer notre pays »

Radio Okapi 
03/06/2015

Dr Muyembe Tamfum, professeur à
l'Université de Kinshasa et virologue à
l'Institut national de recherche biomédicale
(INRB).
L'un des chercheurs congolais de
renom dans la lutte contre la fièvre hémorragique
 à virus Ebola (Août 2012)
«La recherche peut développer notre pays », a déclaré mardi à Radio Okapi Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum. Pionnier dans la recherche sur la maladie infectieuse Ebola, Dr Muyembe recevra mercredi 3 juin, le prix Christophe Mérieux pour ces travaux qui ont permis ces quarante dernières années de mettre au jour les modes de transmission, les techniques de prévention et de lutte contre les épidémies de fièvre hémorragique Ebola. Le prix, d’une valeur de 500 000 euros, permettra au chercheur d’améliorer les conditions de travail de son équipe. 

«C’est un signal qu’on peut être reconnu sur le plan international. Il nous faut donc de l’endurance dans notre travail de recherche. La recherche est une voie qui peut développer notre pays, notre continent», se réjouit le chercheur. 

Les travaux de Docteur Muyembe ont permis dissiper le flou sur de nombreuses assertions sur la maladie qui se sont révélées fausses au fil de la recherche.

« Nous pensions que Ebola était lié à la forêt équatoriale, aux chimpanzés. Maintenant nous savons qu’Ebola peut aussi apparaître dans les savanes. Avant, on pensait qu’on pouvait contenir les épidémies d’Ebola par son épicentre. Mais avec ce qui se passe en Afrique de l’Ouest, nous savons maintenant qu’Ebola peut devenir une grande épidémie, une crise sanitaire accompagnée d’une crise humanitaire », affirme-t-il. 

Le prix Mérieux d’une valeur de 500 000 euros permettra au Dr Muyembe d’améliorer dans une certaine mesure les conditions de travail de son équipe qui œuvre d’arrache-pied à l’INRB, l’Institut national de recherche biomédicale de la RDC depuis de nombreuses années. 

« Nos conditions de travail sont encore rudimentaires. Une pareille reconnaissance va nous aider à développer nos infrastructures de recherche et nos ressources humaines pour que nous puissions travailler dans de bonnes conditions et être reconnu par l’OMS comme un centre de référence pour les fièvres hémorragiques. C’est également un signal pour notre gouvernement pour qu’il renforce les structures de recherche », lance le professeur qui a reçu de nombreux prix au cours de sa carrière. 

Dr Muyembe a expérimenté la transfusion de sang des convalescents d’Ebola sur des personnes encore malades. Il explique dans cet extrait sonore d’où est partie cette idée et ce qu’elle devient: 


Lorsqu’on lui demande s’il pense qu’un traitement efficace contre Ebola sera trouvé un jour, Dr Muyembe répond : 

« On espère. Nous-mêmes nous n’avons pas entrepris de recherche sur le traitement. Mais je pense que les antiviraux qu’on essaie actuellement, il y en a certainement un ou deux qui peuvent apparaître efficaces et qu’on pourra utiliser. Le plus important est d’éviter que la maladie apparaisse. C’est au niveau de la transmission de l’animal à l’homme. C’est là que nous allons concentrer nos efforts à l’INRB en faisant des études écologiques pour connaitre où se cache ce virus ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire