************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 25 juin 2015

La Tempête des Tropiques: «Plainte de J. Kabila : gare à l’arbitraire»

Radio Okapi 
25/06/2015

Revue de presse du jeudi 25 juin 2015

Le président Joseph Kabila Kabange
prononçant son discours sur l’état de
la nation le 15/12/2012 à Kinshasa,
devant les deux chambres du
Parlement réunies en congrès.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
«L’opération ‘mains propres’ commence», annonce Le Potentiel, précisant que Luzolo Bambi a déposé mardi 23 juin au Parquet général de la République une «plainte collective contre la corruption, le blanchiment des capitaux et la lutte contre le terrorisme. La plainte est d’autant plus spéciale qu’elle émane du chef de l’Etat. 
Dans la ville haute, l’affaire a fait l’effet d’une bombe. On attend désormais que la justice fasse librement son travail pour donner un sens à cette opération ‘mains propres’, sans autant tomber dans la chasse aux sorcières», fait observer le quotidien. 

D’où le titre de La Tempête des Tropiques: «Plainte de J. Kabila : gare à l’arbitraire». De nombreux observateurs avertis, selon le journal, craignent que «la plainte déposée au Parquet général de la République serve à régler des comptes à des adversaires politiques potentiels avant l’échéance électorale de 2016.» 
Une inquiétude basée notamment sur le fait que « des voies discordantes ont été enregistrées au sein de l’actuelle majorité présidentielle à propos des acrobaties initiées par le pouvoir à travers le Parlement, la Ceni ou les consultations en cours pour ouvrir la voie à un glissement … », explique le quotidien. 

D’autre part, l’opportunité du boycott de la session extraordinaire du parlement en RD Congo par l’Opposition est loin, et même très loin de faire l’unanimité, analyse Forum des As.
« Pas plus tard qu’il y a deux jours, des sons de cloche divergents ont été enregistrés au sein de la même Opposition pour s’opposer à l’option levée par la ‘Dynamique pour l’unité de l’Opposition’», révèle le quotidien, citant le député Lumeya Du Maleghi. 
Ce dernier soutient au contraire la tenue de cette session et invite les députés de l’opposition «à participer aux travaux de cette session dont l’ouverture pourrait avoir lieu au courant de la première quinzaine du mois de juillet prochain», selon le journal. 

«Nouvel avertissement aux Congolais », titre pour sa part Le Phare, faisant échos de propos de Martin Kobler, chef de la Monusco, qui a présenté mercredi 24 juin, son bilan des opérations conjointes FARDC – Monusco contre la milice de FRPI dans la Province Orientale. 
«Nous avons mené des opérations intensives qui ont eu beaucoup de succès grâce à la collaboration excellente entre Casques bleus et FARDC. 
Cependant, il est très important de maintenir la pression militaire…» a-t-il averti, mais surtout de restituer l’autorité de l’État. 
Un fait a attiré l’attention de Martin Kobler, selon le journal, durant son séjour au sud d’Irumu : la présence de 4 policiers seulement dans une contrée de 64.000 habitants ! 
«Il faut non seulement compléter les éléments de la police, mais aussi créer des emplois, car les jeunes doivent avoir du travail, afin qu’ils comprennent que la paix vaut mieux que la guerre!» a martelé le Représentant de Ban Ki-moon en RDC. 

La Prospérité fait état de «gros enjeux autour du 30 juin: «dialogue, les Congolais seront fixés depuis Matadi !», annonce le journal. «C’est depuis la ville de Matadi, au Bas-Congo, que le Président de la République va prononcer son discours, très attendu, en marge du défilé marquant le 55ème anniversaire de l’indépendance du pays. Joseph Kabila devrait, au regard de gros enjeux de l’heure, donner une nouvelle orientation au pays. 
Après les Consultations, l’opinion attend qu’il définisse les modalités pratiques du dialogue national. De l’allocution du Chef de l’Etat dépendra la suite des événements», note le quotidien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire