************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 17 juillet 2015

Affaire Chebeya : la Cour confronte deux anciens collaborateurs du colonel Mukalay

Radio Okapi 
17/07/2015

Floribert chebeya au studio
de Radio Okapi à Kinshasa.
Deux anciens collaborateurs du colonel Daniel Mukalay ont été entendus jeudi 16 juillet à l’audience du procès en appel des assassins de Floribert Chebeya, directeur exécutif de l’ONG La Voix des Sans Voix assassiné à Kinshasa en juin 2010. Kalala Kalao, ancien chauffeur de Mukalay a déclaré à la Cour avoir donné au major Yav Kot, ex-secrétaire particulier de Mukalay des objets appartenant à Floribert Chebeya après la mort de ce dernier. Ce qu’a nié l’incriminé. 

Appelé à la barre, Kalala Kalao, ancien chauffeur du colonel Mukalay condamné à mort au premier degré, a témoigné contre le major Yav Kot, l’ex-secrétaire particulier du colonel Daniel Mukalay. 

Kalala Kalao a affirmé détenir encore des objets appartenant à Chebeya que lui aurait remis l’épouse du colonel Daniel Mukalay un mois après l’incarcération de ce dernier. Il a aussi déclaré aux juges avoir remis certains de ces objets au major Yav Kot. Ce dernier a tout nié et a déclaré ne pas connaitre Kalala Kalao.
«La femme du colonel m’avait remis un sac à main de Chebeya contenant ses cartes de visite pour donner au major Yav Kot. Celui-ci à son tour m’avait envoyé chez le major avec une enveloppe. Parmi ces objets, je garde encore chez moi la caméra avec pied qui appartenait à feu Chebeya», a déclaré Kalala Kalao à la barre. 
Il a dit en outre avoir découvert du sang dans le véhicule du colonel Daniel Mukalayi, son patron, en le nettoyant au lendemain du crime. 
« Je ne connais pas cet homme. Je ne l’ai jamais vu. Il ment », a protesté le major Yav Kot contre la déposition à sa charge. 
Le colonel Mukalay, principal accusé dans cette affaire, a traité son ancien chauffeur de mythomane, affirmant qu’il débitait de « mensonge cousu de toute pièce ». 
«Comment des policiers terroristes, comme le prétend mon ancien chauffeur, pouvaient aller frapper à sa porte pour chercher à manger ? Comment pouvaient-ils avouer à un civil le forfait qu’ils venaient de commettre ? », s’est interrogé le colonel dont l’épouse est appelée à comparaitre en qualité de renseignante à la prochaine audience. 
Figure de proue de la défense des droits de l’homme en RDC, Floribert Chebeya a été retrouvé mort dans sa voiture, le 2 juin 2010, au lendemain d’un rendez-vous à l’inspection générale de la police. Fidèle Bazana, le chauffeur qui l’accompagnait, a été déclaré mort par le tribunal militaire. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Lire aussi :

Procès Chebeya: le chauffeur de Mukalay de nouveau à la barre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire